Aujourd'hui : Dimanche, 29 mars 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Presse arménienne : Revue du 12 juin 2019
Publié le :

Info Collectif VAN – www.collectifvan.org – Le Collectif VAN vous propose de lire cette Revue de Presse parue sur le site de l'Ambassade de France en Arménie le 11 juin 2019.


Ambassade de France en Arménie

Revue de la presse arménienne du 12 juin 2019

L’annonce de la décision concernant le procès de Robert Kotcharian a été repoussée au 9 juillet / La Cour constitutionnelle a repoussé au 9 juillet l’annonce sur sa décision concernant le procès de Robert Kotcharian. Rappelons que le juge qui avait présidé le procès, Davit Grigorian, avait suspendu le procès en raison d’une possible « contradiction entre la Constitution arménienne et les accusations de coup d’État portées contre l’ancien Président ». Le juge avait par conséquent demandé à la Cour constitutionnelle de se prononcer sur ce sujet. D. Grigorian avait également suggéré que la constitution donne à R. Kotcharian l’immunité de poursuites dans le cadre des violences post-électorales du 1er mars 2008, car selon l’article 140 de la Constitution « pendant la durée de ses pouvoirs et par la suite, le Président de la République ne peut faire l’objet de poursuites ni engager sa responsabilité pour les actes découlant de son statut » (cf. revue du 21 mai 2019).

Le Conseil de partenariat UE-Arménie se tiendra le 13 juin à Bruxelles / La presse indique que la délégation arménienne conduite par le ministre des Affaires étrangères, Zohrab Mnatsakanyan, effectuera une visite de travail à Bruxelles le 13 juin pour participer au deuxième Conseil de partenariat UE-Arménie. Le Conseil de partenariat examinera la mise en œuvre de l’accord de partenariat global et renforcé entre l’Union européenne et l’Arménie, ainsi que les priorités de partenariat. Il examinera également la coopération économique, commerciale et sectorielle, ainsi que les perspectives de lancement d’un dialogue sur la libéralisation du régime de visas. Le Conseil de partenariat assurera également le suivi du 10e anniversaire du partenariat oriental et de la mise en œuvre des résultats attendus pour 2020.

La conférence de presse de l’Ambassadeur russe/ Les journaux rendent compte de la conférence de presse de l’ambassadeur de Russie en Arménie, Sergey Kopyrkin. L’Ambassadeur s’est félicité de l’état actuel des relations entre la Russie et l’Arménie, affirmant que les deux pays étaient restés des « alliés stratégiques après la révolution de velours ». Sergey Kopyrkin a également souligné l’augmentation de 11% du commerce bilatéral enregistrée en 2018. Selon l’Ambassadeur, la réunion Poutine-Pachinian a été « constructive et productive ». S. Kopyrkin a également rendu hommage à la présidence arménienne de l’Union économique eurasiatique (UEE). Il a confirmé que Vladimir Poutine prévoyait d’assister à au Sommet de l’UEE qui se tiendra à Erevan le 1er octobre prochain. Commentant le conflit du Haut-Karabakh, l’Ambassadeur a indiqué que la Russie jouait un rôle important dans le règlement du conflit. Selon lui, ce rôle incombe à la Russie, à la fois en tant que partenaire stratégique de l’Arménie et partenaire de longue date de l’Azerbaïdjan, et en tant que l’un des trois coprésidents du groupe de Minsk de l’OSCE. Il a rappelé que la Russie, en tant qu’intermédiaire, déployait des efforts pour résoudre le conflit le plus rapidement possible, comme en témoigne la dernière réunion des Ministres russe des Affaires étrangères russe, arménien et azerbaïdjanais à Moscou, en avril dernier, (cf. revue du 16 avril 2019) et la dernière visite des co présidents du groupe de Minsk dans la région.

Retour sur les développements internes dans le Haut-Karabakh/ Les journaux reviennent sur le licenciement du Secrétaire du conseil de sécurité du Haut-Karabakh, Vitaly Balasanyan (cf. revue du 11 juin 2019). Les journaux avancent que la décision a été prise sous la pression des autorités d’Erevan en raison de relations tendues entre Nikol Pachinian et Vitaly Balasanyan. Cependant, selon le porte-parole du Président de facto du Haut-Karabakh, Bako Sahakian, V. Balasanyan a lui-même décidé de démissionner, car il souhaitait participer aux élections présidentielles du Haut-Karabakh en 2020. Selon la presse, V. Balasanyan, qui avait déjà été le principal adversaire du Président actuel, Bako Sahakian, lors du scrutin présidentiel tenu en 2012, sera l’un des principaux candidats à cette élection. Joghovourd rappelle que Bako Sahakian ne va pas présenter sa candidature lors des prochaines élections et que le Haut –Karabakh aura un nouveau Président de facto, c’est donc « une période compliquée qui attend ce pays ». Le quotidien indique que le candidat « préféré » de Nikol Pachinian lors de ces prochaines élections sera l’ancien Premier ministre du Haut-Karabakh, Arayik Haroutunyan. Les journaux indiquent que Bako Sahakian a nommé le général de l’armée à la retraite, Levon Mnatsakanian, chef de la police du Haut-Karabakh. Les journaux rappellent qu’il avait été limogé en décembre après que Nikol Pachinian avait accusé les dirigeants du Karabakh de se mêler des élections parlementaires arméniennes.

Débats sur la mentalité des Arméniens/ La presse rend compte d’un incident entre une passagère et un conducteur du transport public qui a fait le buzz sur les réseaux sociaux. La passagère a fait une remarque au conducteur en indiquant qu’il n’avait pas le droit de fumer dans le transport public. Aravot trouve frappant le fait que la passagère ait fait objet de réactions insultantes non seulement de la part du conducteur, mais aussi de tous les autres passagers qui ont blâmé la jeune fille « qui a tout simplement demandé le respect de la loi ». Dans ce contexte, Aravot indique qu’il existe un consensus public en Arménie selon lequel « le peuple vivait mal en raison d’un régime qui le pillait » et que « on continue à vivre mal, car les jeunes autorités n’arrivent pas à mettre en ordre le pays ». Selon Aravot, ces déclarations sont vraies seulement en partie, car la vraie raison pour laquelle les gens continuent à vivre mal serait le fait qu’ils sont paresseux, jaloux, peureux, ne respectent pas les lois et tolèrent des violations de la loi et des comportements antisociaux en trouvant des justifications pour ces violations : « c’est le seul moyen de nourrir sa famille ». Aravot appelle à renoncer à cette mentalité de « pauvre peuple » : « notre peuple n’est pas pauvre, c’est un peuple ordinaire, ni moins bon, ni moins mauvais que les autres peuples ». Selon Aravot, la différence est qu’en Arménie, une majorité de la population n’est pas consciente de ce que c’est un Etat, la loi, la responsabilité, le vivre ensemble et ignore son devoir de citoyen.

Rédaction : Lena Gyulkhasyan




Retour � la rubrique



TÉLÉCHARGER :
 Revue de la presse arménienne du 12 juin 2019



Source/Lien : Ambassade de France en Arménie



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org