Aujourd'hui : Lundi, 13 juillet 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
La déclaration du ministère artsakhiote des AE sur la décision de la CEDH dans l’affaire Safarov
Publié le :

Info Collectif VAN – www.collectifvan.org – Le Collectif VAN vous présente la déclaration du ministère artsakhiote des Affaires étrangères à l’occasion de la décision de la Cour européenne des droits de l’Homme dans l’affaire Safarov, publiée sur le site de la Représentation Permanente de la République d'Artsakh en France le 27 mai 2020.







Publié le 28 mai 2020

Représentation Permanente de la République d'Artsakh en France

27 mai 2020

La déclaration du ministère artsakhiote des Affaires étrangères à l’occasion de la décision de la Cour européenne des droits de l’Homme dans l’affaire Safarov

Le 26 mai 2020, la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) a statué dans l’affaire de l’assassinat de l'officier arménien Gourguen Margarian commis par l'officier azerbaïdjanais Ramil Safarov en Hongrie en 2004 et de l’extradition de l’assassin vers l’Azerbaïdjan où ce dernier a été gracié immédiatement et proclamé héros national. Le tribunal a jugé que l'Azerbaïdjan avait violé l'article 2 (droit à la vie) et l'article 14 (interdiction de la discrimination) de la Convention européenne des droits de l'homme.

Il convient de noter qu'au cours du procès la Cour a souligné que les actions de l'Azerbaïdjan - la grâce de Ramil Safarov immédiatement après son arrivée en Azerbaïdjan, le versement des indemnités par les autorités azerbaïdjanaises pour son emprisonnement en Hongrie, la mise à disposition d'un appartement et la promotion professionnelle –indiquent que l'Azerbaïdjan reconnaît et accepte les crimes de Ramil Safarov comme ses propres crimes. La cour a également noté que chacune de ces mesures avait, individuellement et collectivement, témoigné de l'approbation et de l'encouragement par l’Etat et les hauts fonctionnaires azéris des actions de Ramil Safarov, l'approbation et l'encouragement étant fortement appuyés par la société azerbaïdjanaise dans son ensemble.

L’amnistie, l'héroïsation et la glorification au plan national d'un assassin cité comme exemple à suivre font partie intégrante de la politique d'État des autorités azerbaïdjanaises, menée depuis des années pour encourager les crimes de haine contre les Arméniens. Nous estimons nécessaire de rappeler une fois de plus que les manifestations de racisme et de xénophobie contre les Arméniens en Azerbaïdjan ont été mentionnées à plusieurs reprises dans les rapports de plusieurs d'organisations internationales, en particulier du Comité des Nations Unies pour l'élimination de la discrimination raciale, de la Commission européenne contre le racisme et l’intolérance et du Comité consultatif du Conseil de l'Europe sur la Convention-cadre pour la protection des minorités nationales.

Le fait que non seulement les autorités, mais aussi la majorité de la société azerbaïdjanaises approuve et encourage le crime odieux commis par Ramil Safarov est un signal alarmant d’une sérieuse altération de la conscience publique dans ce pays.

La décision de la CEDH peut et devrait devenir une base pour la prise de mesures pratiques, soutenues par la communauté internationale, pour éradiquer les manifestations néfastes causées par la politique des autorités azerbaïdjanaises qui tend à répandre dans la conscience publique azerbaïdjanaise « le virus de la haine » à l’encontre des Arméniens et tout élément arménien.

A lire Ici


Lire aussi :

L'assassin qui valait 3 milliards d'euros

L'assassin qui valait 3 milliards d'euros - Nouvel Obs le Plus

Arménie/CEDH : L’Azerbaïdjan doit mettre fin à sa politique raciste envers les Arméniens

CEDH: L’Azerbaïdjan a violé la Convention en libérant Ramil Safarov qui avait assassiné un soldat arménien

Ramil Safarov, l'homme qui peut mettre le feu au Caucase

OTAN : Visite du secrétaire général en Arménie

Affaire Safarov: confession d'un meurtrier raciste

Indignation face à la remise en liberté du meurtrier azéri

Azerbaïdjan : le tueur à la hache

Affaire Safarov : le Président de l'APCE exprime son inquiétude

Affaire Safarov : Valérie Boyer interpelle Laurent Fabius

Affaire Safarov : Valérie Boyer s'engage pour les droits de l'Homme

Affaire Safarov : François Rochebloine écrit au chef de l'Etat

L'Azerbaïdjan menace la paix régionale en glorifiant un crime raciste

Azerbaïdjan : grâce octroyée à M. Safarov

Grâce de l'assassin Ramil Safarov : Obama préoccupé

Affaire Safarov : Les tensions doivent être apaisées

Extradition d'un assassin de la Hongrie vers l'Azerbaïdjan

Aliyev devrait être accueilli à Paris comme 'l'homme à la hache en chef'

Amnesty : le gouvernement d'Azerbaïdjan attise les violences ethniques

Un tueur est toujours un héros en Azerbaïdjan

Dossier du Collectif VAN : L'Azerbaïdjan, une dictature nationaliste et négationniste



Retour � la rubrique


Source/Lien : Représentation Permanente de la République d'Artsakh en France



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org