Aujourd'hui : Lundi, 13 juillet 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Génocide arménien : les photographies des frères Dildilian reprennent vie en vidéo
Publié le :

Info Collectif VAN – www.collectifvan.org – Le 24 avril 2020, 105 ans après le début symbolique du génocide arménien perpétré par le gouvernement Jeune-Turc, l'universitaire américain Armen Marsoobian a diffusé sur Facebook une vidéo saisissante, réalisée à partir du fonds photographique de sa famille, les Dildilian, photographes officiels de l'Empire ottoman à Mersivan (actuelle Merzifon, Turquie) et Samsun (mer Noire). Ce travail numérique a été mené par les étudiants d'un cursus de "palette graphique" à l'Université du Connecticut (USA), sous la houlette d'Anna Lindemann et Catherine Masud. C'est une expérience poignante que de voir les personnages de ces photos de famille s'animer imperceptiblement dans le cadre quotidien où l’œil du photographe les avait figés, croyait-on pour l'éternité, et de les voir s'effacer au fil des disparitions survenues durant le génocide de 1915... L'Art numérique, avec un A majuscule, nous fait toucher du doigt, de manière quasiment physique, la Disparition d'un peuple, la Perte de ses biens et celle de sa patrie historique. Merci infiniment à Armen Marsoobian - qui, à la demande du Collectif VAN, a téléchargé le 31 mai 2020 la vidéo sur YouTube et qui nous autorise à la partager ici - et merci à tous ceux qui ont participé à cette œuvre de qualité, contribution inestimable à l'Histoire et à la Mémoire.


Génocide arménien : les photographies des frères Dildilian reprennent vie en vidéo

Fragments of My Lost Armenian Homeland: Photography of the Dildilian Family




https://youtu.be/AEL2uGjKXOI

Le 24 avril 2020, 105 ans après le début symbolique du génocide arménien perpétré par le gouvernement Jeune-Turc, l'universitaire américain Armen Marsoobian a diffusé sur Facebook une vidéo saisissante, réalisée à partir du fonds photographique de sa famille, les Dildilian, photographes officiels de l'Empire ottoman à Mersivan (actuelle Merzifon, Turquie) et Samsun (mer Noire).
Ce travail numérique a été mené par les étudiants d'un cursus de "palette graphique" à l'Université du Connecticut (USA), sous la houlette d'Anna Lindemann et Catherine Masud.

En avril 2013, notre association Collectif VAN avait été invitée aux commémorations du génocide arménien à Istanbul avec la délégation d'ONG européennes menée par l'EGAM (SOS Racisme Europe) et nous avions eu le privilège de visiter la fabuleuse exposition d'immenses clichés, tous issus de ce fonds photographique des frères Dildilian, présentée dans le Centre Culturel stambouliote #DEPO par le mécène turc #OsmanKavala (philanthrope humaniste emprisonné arbitrairement en Turquie depuis 945 jours).
Armen Marsoobian avait commenté l'exposition pour notre délégation et avait expliqué avoir patiemment rassemblé depuis des années ces photos d'une qualité impressionnante.

Ces témoignages sont précieux non seulement pour l'histoire de sa famille, mais également pour le peuple arménien dans son ensemble, et donnent à voir cette vie qui existait avant 1915, mais également pendant le génocide et dans les années suivantes : une partie de la famille Dildilian a en effet échappé aux marches de la mort en acceptant de se convertir à l'Islam (démarche imposée sur laquelle les personnes concernées sont revenues par la suite), ce qui explique que ce travail de témoins d'un monde englouti soit arrivé jusqu'à nous.

C'est une expérience poignante que de voir les personnages de ces photos de famille s'animer imperceptiblement dans le cadre quotidien où l’œil du photographe les avait figés, croyait-on pour l'éternité, et de les voir s'effacer au fil des disparitions survenues durant le génocide de 1915...

L'Art numérique, avec un A majuscule, nous fait toucher du doigt, de manière quasiment physique, la Disparition d'un peuple, la Perte de ses biens et celle de sa patrie historique.

Merci infiniment à Armen Marsoobian - qui, à la demande du Collectif VAN, a téléchargé le 31 mai 2020 la vidéo sur YouTube et qui nous autorise à la partager ici - et merci à tous ceux qui ont participé à cette oeuvre de qualité, contribution inestimable à l'Histoire et à la Mémoire.

Ci-dessous le message de Armen Marsoobian sur son profil Facebook et désormais sur YouTube :

"I share this video to mark April 24th, the day Armenians around the world pause to remember the start of the Armenian Genocide and honor all those who we lost. The video is a compilation of photographs taken by the Dildilian family of photographers in Ottoman Armenia and Greece before, during, and after the genocide. Many of the images are of family members, some who survived and many who did not. Students in a motion graphics class at the University of Connecticut under the direction of Anna Lindemann and Catherine Masud brought these photographs to life. I thank them all."


Collectif VAN
[Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
http://www.collectifvan.org -
@Collectif_VAN - facebook.com/collectif.van/
Issy-les-Moulineaux
France


Lire aussi :

Armen T. Marsoobian / Présence de l'absence : photographier la perte et la violence

“Islamized” Armenians during the Genocide: A Case Study by Prof. Armen Marsoobian on May 29 at ZIC

Ecouter la conférence en anglais d'Armen Marsoobian à Sydney, Australie





Retour � la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org