Aujourd'hui : Dimanche, 15 septembre 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Université Galatasaray : Ethem Tolga donne des gages aux islamistes
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - En avril 2012, le journal islamiste turc Yeni Akit (et ses variantes telles que Haber Vaktim, Radyo Vakit ou Sonsayfa), connu pour ses invectives xénophobes et antisémites, fustige l’Université Galatasaray et le professeur Ahmet Insel. Ce dernier - ancien Vice-Président de Paris 1, maître de conférences d’Economie à Galatasaray et à Paris 1 - aurait fomenté une « Réunion de rebelles du PKK » (sic) dans les locaux de la faculté. Le recteur de Galatasaray, Ethem Tolga, a estimé nécessaire de se justifier auprès de cette presse de caniveau. Le Collectif VAN propose ici la traduction de cet article incluant les déclarations étonnantes de Tolga et met à disposition un dossier de quatre articles traitant du partenariat entre l’Université Paris 1-Sorbonne et l’Université Galatasaray d’Istanbul.


Légende photo: Ethem Tolga, recteur de l'Université Galatasaray d'Istanbul (Turquie)


Dossier préparé par le Collectif VAN – 18 juin 2012
sur le Partenariat « Université Paris 1-Sorbonne/Université Galatasaray » d’Istanbul

ARTICLE 2

(inclut les justifications dÂ’Ethem Tolga en italiques)

Radyo Vakit

La réunion du PKK [à l'Université Galatasaray] suscite la révolte

Yener Dönmez


26/04/2012 - 06:51

Mon article sur la réunion du PKK du 28 avril a soulevé une vague d’indignation.

Les associations des familles de martyrs [NdT : victimes de la guerre contre le PKK] m'ont envoyé des lettres les unes après les autres pour montrer leur indignation qu'une telle réunion du PKK, avec la participation de plusieurs personnalités connues, se tienne en plein cœur de la ville.

A la suite de mon article, le professeur Ethem Tolga, recteur de l'Université Galatasaray, m'a appelé au téléphone.

Le recteur a affirmé qu'il ne savait pas que l'organisateur de la réunion, le DPI [Democratic Progress Institute], avait des liens avec le PKK.

Il a affirmé avoir attribué un lieu de réunion à la demande d'Ahmet Insel sans connaître cette organisation (DPI).

Une fois qu'il a compris le lien évident avec le PKK, on a senti qu'il était choqué, mais sans dire s'il annulerait la réunion.

A mon avis, il craignait, s'il annulait cette réunion, de devenir la cible de personnes comme Cengiz Çandar, Ahmet İnsel, Ali Bayramoğlu [Nota CVAN : démocrates et défenseurs turcs des droits des minorités].

Par respect pour le droit de réponse, je rapporte ci-dessous les propos du recteur [Ethem Tolga] :

« J'ai bien lu votre article concernant notre université. C’est vraiment de vous que j'ai appris les relations de cette organisation [avec le PKK]. Soyez certains que je ne les connaissais pas. Il n'y a pas de relation directe entre mon université et cette réunion. C’est par votre article que j'ai appris les liens de cette organisation [avec le PKK].

Laissez-moi me présenter auprès de vous : je suis le fils d'une famille conservatrice. Je suis né à Aksaray [Nota CVAN : près de Konya, l'un des haut-lieux des intégristes musulmans]. Ma regrettée mère était Hadji [elle avait fait le pèlerinage à la Mecque]. Mes frères et belles-sœurs sont également Hadji. Je suis le fils d'une famille qui attache de l'importance à la religion et à la spiritualité.

Vous connaissez Aksaray: c'est une région très active contre le PKK. Sachez ceci : la maison [NdT: l'Université de Galatasaray] est entre de bonnes mains [NdT: des mains intégristes]. Ne vous inquiétez pas, soyez rassurés. Vous connaissez l'Université de Galatasaray. C'est un lieu comme [le lycée] Galatasaray [NdT: Ethem Tolga veut dire que c'est un nid de démocrates laïques, voire athées]. Ce n'est pas facile pour quelqu'un comme moi d'occuper ce poste. Pourtant j'ai été élu. Galatasaray a une image conforme à son identité [NdT : mêmes insinuations].

Je ne suis pas franc-maçon. Je ne suis pas bienveillant envers les francs-maçons. M. le Président de la République et M. le Premier ministre me connaissent bien.

Je ne sais pas si la réunion sera annulée ou pas. Je n’y participerai pas. Nous n'organisons pas cette réunion en tant qu’université. Je n’en suis pas l'hôte. Ils ont demandé un local et nous l’avons accordé. [Cette réunion] aura lieu entre eux à huis clos. Je n’y participerai pas. Au début, je pensais accueillir les députés pour leur souhaiter la bienvenue. Mais à partir de maintenant je ne sais pas. Excepté les députés du MHP [Nota CVAN : parti ultranationaliste turc], les autres députés y participent. Hier Ahmet Bey est venu. J'ai demandé à Ahmet Bey d'inviter les députés du MHP [Nota CVAN : Ahmet Bey = Ahmet Insel]. »


Suite à cette conversation, moi aussi je suis choqué.
Bien planquée, cette organisation nommée DPI, en prenant pour prétexte des sujets comme la Constitution, attirait certains députés pour qu'ils participent à la réunion.
Je pensais qu'il y aurait seulement des journalistes.
Quoi qu'il en soit ...
Je ne pensais pas que les autres partis politiques, comme le MHP, n'y participeraient pas.
Il était inévitable que le BDP participe [NdT : le BDP est un parti kurde légal, représenté au Parlement turc, et dont des centaines de sympathisants ou membres sont en prison en Turquie.]
Il est inacceptable de voir la participation de députés de l'AKP, quand on sait que notre Premier ministre avait quitté une réunion parce qu'il s’y trouvait un reporter de ROJ TV [NdT : chaîne kurde émettant de l’étranger et que le gouvernement accuse de soutenir le PKK].

Ici je rappelle encore une fois les liens DPI-PKK.
La soi-disant organisation "DPI" a son siège en Angleterre.
A l'adresse où elle opère, opère aussi le Kurdish Human Rights Project "KHRP".
C'est Kerim Yildiz qui est le président du DPI.
Or Kerim Yildiz est en même temps le président du KHRP.

Le KHRP a été fondé par Kerim Yildiz avec Stuart, l'avocat d'Abdullah Ocalan, et il opère au nom du PKK.
Puisque le KHRP a été démasqué sur le plan juridique, il utilise le DPI comme paravent.

C'est une tactique appliquée par le PKK dans divers domaines.

Kerim Yildiz a fait rédiger les préfaces de plusieurs de ses livres par des noms célèbres parmi les Néo-Cons [Nota CVAN : Néo-Conservateurs] et il s'occupe du problème kurde. Il vit en Angleterre où il trouve des soutiens.

Sous son autorité et sur ses interventions, l'Angleterre, le Satan du Moyen-Orient, déploie beaucoup d'efforts pour la formation d'un Etat kurde dans le Sud-Est de la Turquie.

Des personnes comme Cengiz Candar, « la clé anglaise », appuyées par les services du renseignement anglais, font beaucoup d’efforts pour donner une légitimité à des associations comme le DPI.

Le DPI, paravent du PKK, a organisé des réunions derrière des portes closes à Istanbul-Polonezkoy.

Maintenant il veut, toujours derrière des portes closes, organiser une autre réunion le 28 avril. Par la suite, en se servant de la réputation des participants, il va essayer de se tourner vers d'autres horizons. Il ne faut pas laisser au PKK cet espace de manœuvre. Je continuerai à enquêter sur la réunion du 28.


Yeni Akit


Traduit du turc par O.M et A.A pour le Collectif VAN - 18 juin 2012 - 07 :15 - www.collectifvan.org


Titre original en turc « PKK toplantısına isyan »


Articles de même nature sur :

http://www.odatv.com/n.php?n=galatasaray-universitesini-kim-yonetiyor-3004121200


Lire aussi:

Université Galatasaray : « Réunion de rebelles du PKK »

Turquie : Journalisme de caniveau et liberté académique

Huffington Post : « Les liaisons dangereuses de nos universités »




Retour à la rubrique


Source/Lien : Radyo Vakit



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org