Aujourd'hui : Mardi, 23 janvier 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Presse arménienne : Revue du 21 décembre 2017
Publié le : 22-12-2017

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN vous propose de lire cette Revue de Presse parue sur le site de l'Ambassade de France en Arménie le 22 décembre 2017.


Ambassade de France en Arménie

Revue de la presse arménienne du 21 décembre 2017

France-Arménie


Visite du ministre Nalbandian à Paris/ Hayastani Hanrapétoutioun et Joghovourd accordent une couverture factuelle à la visite de travail du ministre arménien des AE à Paris où il a eu une rencontre avec le secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères Jean-Baptiste Lemoyne, durant laquelle ont été évoquées entre autre des questions relatives aux préparatifs du prochain Sommet de la Francophonie qui se tiendra à Erevan en 2018, aux relations privilégiées entre les deux pays, à la coopération économique, éducative, scientifique, ainsi qu’à la coopération décentralisée. Lors de cette visite, le ministre Nalbandian a rencontré les membres de différentes forces politiques du Sénat et du Parlement français. Il a été évoqué l’amitié séculaire des peuples français et arméniens, ainsi que les réussites obtenues durant les 25 années de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays. M. Nalbandian a également rencontré la Secrétaire de l’OIF, Mme Michaëlle Jean pour faire le bilan des résultats de la Conférence ministérielle de la Francophonie qui s’est tenue fin novembre à Paris et étudier les détails du prochaine Sommet de la Francophonie, rapporte Hayastani Hanrapétoutioun.

Arménie -EU

Un jalon historique dans les relations entre l’Arménie et l’UE / « L’Accord de partenariat élargi et renforcé entre l’Arménie et l’UE est un jalon historique pour nos relations » a déclaré le coprésident de la Commission de la coopération parlementaire de l’UE Sajjad Karim lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue arménien. Il a rappelé que l’Arménie était le seul pays membre de l’Union eurasiatique qui approfondit ses relations avec l’UE et que ses deux relations ne sont en aucune manière opposées l’une à l’autre : « L’Arménie montre qu’elle est capable de prendre ses propres décisions en tant qu’un pays souverain en formulant précisément ses aspirations pour l’avenir et les adaptant à sa situation géographique. Et ceci met l’Arménie en position forte ».

Les deux jours de travail de la commission ont abouti à une déclaration qui résume les approches des parties vis-à-vis à toutes les axes principaux de la coopération bilatérale. La délégation de la Commission de la coopération parlementaire de l’UE, dirigée par Sajjad Karim, a été reçue par le Président Sarkissian et le PM Karen Karapétian.

Politique intérieure

Boycott à l’AN suite à un malentendu / Le parlement devait voter pour un projet de loi d’amendements au Code judiciaire existant, tandis que ce projet a été présenté par erreur comme un projet de loi constitutionnelle qui ne peut être adopté que si les 3/5 du parlement, soit 63 députés votent « pour ». Les Alliances Yelk et Tsaroukian ont quitté la salle de manière très démonstrative quand le président de l’AN a déclaré que la loi est passée avec 63 voix, malgré le fait que le tableau affichait 61 (une personne absente avait laissé un mandat confirmant qu’elle était « pour » et une autre qui n’avait pas pu voter à cause de problèmes techniques). Le Ministre de la Justice David Haroutiounian a expliqué qu’il ne s’agissait pas d’un projet de loi constitutionnelle et que ce projet pouvait passer avec une majorité simple. Etait-ce un coup contre le président de l’AN Ara Babloyan ou le président de la commission permanente des lois Hraïr Tovmassian ? se demande Jamanak. Le comportement d’un député de l’Alliance Tsaroukian, Napoléon Azizian qui n’a pas suivi ses collègues et a voté « pour », n’a pas échappé aux médias. Bien qu’il ait dit plus tard qu’il a voté par erreur, sa voix a été définitive pour l’adoption de cette loi. Evoquant d’autres exemples où les députés de l’Alliance Tsaroukian (force d’opposition) ont « dépanné » le parti Républicain, Joghovourd, les qualifie d’« arme secrète de Serge Sarkissian ».

7% de croissance de l’IAE / Selon le Service des statistiques, l’indicateur de l’activité économique (IAE), l’Arménie, durant les 11 derniers mois, a connu a une hausse de 7,3% par rapport à la même période de l’année dernière. Haykakan Jamanak remarque qu’il ne s’agit pas de la croissance économique, mais que les résultats sont presque identiques - 7%. Ce serait le plus haut résultat de la croissance économique enregistrée depuis 2012, écrit le quotidien.
Défilé de protestation contre l’interdiction d’importation de voiture à volant à droite/ Les propriétaires de voitures à volant à droite défileront avec leur voitures demain en signe de protestation contre la décision du gouvernement selon laquelle à partir du 1er avril le réenregistrement des voitures à volant à droite sera interdit, ce qui veut dire qu’ils ne pourront ni vendre ni même offrir leur voiture.

Questions régionales

Protocoles de Zurich / Le sujet des protocoles arméno-turc signés entre l’Arménie et la Turquie en 2009 à Zurich prévoyant l’ouverture des frontières entre les deux pays sans conditions préalables et gelés après que la partie turque ait refusé de les ratifier sans conditions préalables et dans un délai raisonnable, est de nouveau à l’ordre du jour, écrit Joghovourd rappelant la déclaration du Ministre arménien des AE lors de l’Assemblée générale de l’ONU en septembre dernier selon laquelle l’Arménie annulerait ce protocole si d’ici le printemps 2018 il n’y a pas de progrès. Alors que le ministre turc des AE Mevlüt Çavuşoğlu a déclaré hier que la condition principale de ces protocoles était que « L’Arménie doit quitter les territoires occupés [du HK]». A la question de savoir ce qui se passera si l’Arménie annule ces protocoles, il a répondu : « tant que cette condition n’est pas accomplie, la mise en oeuvre de ce document est impossible ». Depuis le début des négociations, la partie arménienne confirmait que le dialogue avec la Turquie était sans conditions préalables écrit Joghovourd, qui s’interroge « alors devant qui la Turquie a mis des conditions : devant Serge Sarkissian ou devant les médiateurs ? ».

La rencontre des Ministres arménien et azéri est prévu en janvier prochain/ C’est ce qu’a déclaré le ministre azéri des AE lors d’une conférence de presse conjointe avec ses homologues iranien et turc. Il a également annoncé que cette rencontre aurait lieu dans un pays européen. 168 Jam rappelle que la dernière rencontre des Ministres arménien et azéri a eu lieu le 6 décembre à Vienne.

Rédaction : Sonia Machinian




Retour à la rubrique



TÉLÉCHARGER :
 Revue de la presse arménienne du 21 décembre 2017



Source/Lien : Ambassade de France en Arménie



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org