Aujourd'hui : Lundi, 22 janvier 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Turquie : RSF à Istanbul pour les procès de Cumhuriyet et d’Erol Önderoğlu
Publié le : 26-12-2017




























Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN publie ci-dessous le Communiqué de Reporters sans frontières en date du 22 décembre 2017.


Légende photo : Le bandeau #FreeOsmanKavala , situé sous chaque visuel de notre site, est un appel du Collectif VAN à libérer Osman Kavala, injustement incarcéré en Turquie depuis le 1er novembre 2017.


Reporters sans frontières (RSF)

Turquie

22 décembre 2017

RSF à Istanbul pour les procès de Cumhuriyet et d’Erol Önderoğlu

Une délégation internationale de Reporters sans frontières (RSF) sera à Istanbul le 26 décembre 2017 pour la reprise des procès intentés au journal Cumhuriyet et au représentant de l’organisation en Turquie, Erol Önderoğlu. RSF demande l’abandon immédiat des poursuites.

Ce sont deux procès emblématiques qui reprennent à Istanbul : dix-sept collaborateurs du quotidien Cumhuriyet comparaîtront à partir du 25 décembre tandis que le représentant de RSF en Turquie Erol Önderoğlu et la défenseure des droits de l’homme Şebnem Korur Fincancı sont appelés à la barre le 26 décembre. Une délégation internationale de l’organisation, parmi laquelle son secrétaire général Christophe Deloire, sera présente au palais de justice de Çağlayan pour suivre les débats et manifester sa solidarité avec les journalistes poursuivis.

“Les accusations portées contre ces journalistes et activistes de la liberté d’expression sont absurdes et indignes : c’est tout simplement le journalisme qui est criminalisé en Turquie, martèle Christophe Deloire. Nous n’aurons de cesse de le répéter jusqu’à ce qu’il leur soit enfin rendu justice : nous exigeons l’abandon des poursuites, la restauration du pluralisme et la libération de tous les journalistes emprisonnés du fait de leurs activités professionnelles.”

Les collaborateurs de Cumhuriyet encourent jusqu’à 43 ans de prison pour avoir critiqué les autorités et soi-disant “défendu” trois organisations considérées comme “terroristes” en Turquie : le mouvement Gülen, le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) et le groupuscule d’extrême gauche DHKP/C. Des mouvances aux idéologies très différentes que le quotidien, lauréat 2015 du Prix RSF pour la liberté de la presse, n’a cessé de critiquer. Depuis le début du procès, en juillet, la défense a méthodiquement taillé en pièces l’acte d’accusation : celui-ci repose essentiellement sur des articles de presse mal interprétés et tirés de leur contexte, des contacts anodins des journalistes avec leurs sources et partenaires, sans parler de nombreuses erreurs factuelles.

Si huit collaborateurs du journal ont été libérés après de longs mois de détention provisoire, quatre autres croupissent toujours en prison : le rédacteur en chef Murat Sabuncu, le journaliste d’investigation Ahmet Şık, le président du directoire, Akın Atalay, et le comptable Emre İper sont derrière les barreaux depuis huit à quatorze mois. Dans un procès séparé, le 20 décembre, le parquet a requis jusqu’à quinze ans de prison contre l’ancien rédacteur en chef de Cumhuriyet, Can Dündar, son représentant à Ankara, Erdem Gül, et leur source présumée, Enis Berberoğlu.

Représentant de RSF depuis plus de vingt ans, Erol Önderoğlu est quant à lui poursuivi pour avoir pris part à une campagne de solidarité avec le quotidien pro-kurde Özgür Gündem. Il comparaît depuis novembre 2016 avec la défenseure des droits humains Şebnem Korur Fincancı et l’écrivain Ahmet Nesin, qui a quitté le pays.

Au total, 41 personnalités sont poursuivies dans cette affaire : au nom du pluralisme, elles s’étaient relayées pour prendre symboliquement la direction de ce journal persécuté par la justice et finalement fermé manu militari en août 2016. Erol Önderoğlu et ses deux camarades sont les seuls à avoir été arrêtés une dizaine de jours dans le cadre de cette campagne. Accusés de “propagande du PKK”, “apologie d’un crime” et “incitation au crime”, ils risquent jusqu’à quatorze ans de prison.

La Turquie est classée 155e sur 180 pays au Classement mondial de la liberté de la presse établi en 2017 par RSF. Déjà très préoccupante, la situation des médias est devenue critique sous l’état d’urgence proclamé à la suite de la tentative de putsch du 15 juillet 2016 : près de 150 médias ont été fermés, les procès de masse se succèdent et le pays détient le record mondial du nombre de journalistes professionnels emprisonnés.





Retour à la rubrique


Source/Lien : Reporters sans frontières (RSF)



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org