Aujourd'hui : Samedi, 8 août 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Turquie : l'AKP présenterait une députée arménienne aux législatives
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Info Collectif VAN - www.collectifvan.org – Le Collectif VAN vous propose la traduction d'un article paru en anglais dans le Turkish Daily News du vendredi 18 mai 2007 : les personnalités les plus marquantes de la communauté arménienne de Turquie sont régulièrement "utilisées" par le gouvernement turc pour soutenir l'adhésion turque à l'Union européenne et contrer les demandes de reconnaissance du génocide arménien. Une arménienne, Verkin Arioba, briguerait désormais le poste de députée pour l'AKP (parti islamiste au pouvoir)... Gageons que, si elle est effectivement présentée et élue sur les listes de l'AKP, elle sera se montrer reconnaissante envers ses maîtres... Verkin Arioba (qui avait sévèrement critiqué le Prix Nobel de Littérature turc Orhan Pamuk, pour ses propos affirmant la réalité des évènements de 1915), a déjà joué cette année un rôle actif dans l'inauguration, par le gouvernement AKP, de l'église arménienne d'Aghtamar. La réouverture le 29 mars 2007 - en tant que musée - de cette église restaurée, a été utilisée avec un tel cynisme par l'Etat turc, que même la presse turque s'était interrogée sur cette grossière manipulation.



Vendredi 18 Mai 2007

DUYGU GÜVENÇ
ANKARA Turkish Daily News


Une arménienne grimpe en politique


Une arménienne de Turquie, Verkin Arioba, a posé sa demande pour être députée pour le Parti de la Justice et du Développement (AKP) et elle attend maintenant la décision finale concernant son placement sur la liste des candidats du parti. Si elle est acceptée, elle sera la première candidate parlementaire d'origine arménienne depuis les années 1980.

Verkin Arioba, 61 ans, a dit à "Turkish Daily News" qu'elle aspire à continuer à travailler sur la résolution du conflit entre les Turcs et les Arméniens et les relations entre l'Union Européenne et la Turquie si elle est élue.

Arioba ne dit ni 'Oui' ni "Non".

En réponse à la question critique des revendications arméniennes de génocide, elle a dit : "c'est une question d'histoire. Insister pour discuter de la question tous les jours cause des inconvénients. Laissez-nous regarder en avant, regarder derrière soi n'est pas notre devoir."

(...)

Le père d'Arioba était parmi les premiers hommes d'affaires de la Turquie, la famille Kasapyan* à Ankara. Arioba a noté qu'elle n'a pas perdu de parents pendant l'expulsion d'Arméniens entre 1915-1919. "J'ai perdu certains de mes parents pendant la guerre d'indépendance, mais personne pendant l'expulsion," a-t-elle déclaré.
Arioba est connue pour être critique envers Orhan Pamuk, premier auteur de Turquie à gagner le Prix Nobel et Hrant Dink, journaliste arménien turc assassiné en janvier.

La candidate arménienne a ajouté qu'elle a reçu l'approbation de sa famille et celle du Patriarche arménien Bartolomeos (Nota CVAN : comprendre Mutafyan sans doute) avant sa prise de décision. "Comme arménienne, je pourrais être plus influente pour défendre les droits de la Turquie dans l'UE, si je suis élue comme députée," a dit Arioba qui a fait ses études à l'étranger. "Mon avantage dans les élections est d'être arménienne" a ajouté Arioba.

Elle est fondatrice et directrice de la Fondation de la Protection de l'Héritage Historique et a joué un rôle actif dans l'ouverture de l'Église d'Akdamar (Nota CVAN : Aghtamar) située dans la province orientale de Van. L'église arménienne d'Akdamar (Nota CVAN : Aghtamar) a rouvert comme musée le 29 mars après une importante rénovation qui a eu lieu de mai 2005 à octobre 2006.

© Traduction Collectif VAN (2007)

* Nota CVAN : Ce nom est celui de la famille arménienne, propriétaire avant 1915, de l'actuel palais présidentiel turc : Le "Palais de l'Elysée" turc appartenait aux Arméniens

Pour apprécier la gravité du "cas" Verkin Arioba, lire : Certains Arméniens d’Istanbul victimes du syndrome de stockholm




Retour à la rubrique


Source/Lien : Turkish Daily News



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org