Aujourd'hui : Jeudi, 14 novembre 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Presse arménienne : Revue du 17 janvier 2019
Publié le :

Info Collectif VAN – www.collectifvan.org – Le Collectif VAN vous propose de lire cette Revue de Presse parue sur le site de l'Ambassade de France en Arménie le 31 janvier 2019.


Ambassade de France en Arménie

Revue de la presse arménienne du 17 janvier 2019

Les débats sur la résolution du conflit du Haut Karabakh dominent la presse du jour.

Les débats sur la résolution du conflit du Haut Karabakh/ Tous les journaux reviennent sur la quatrième rencontre entre le Ministre arménien des Affaires étrangères par intérim, Zohrab Mnatsakanian avec son homologue azerbaïdjanais, Elmar Mammadyarov à Paris en présence des coprésidents du groupe de Minsk de l'OSCE. Le quotidien Joghovourd prend note de la déclaration selon laquelle les Ministres ont reconnu la nécessité d’entreprendre des « mesures concrètes pour préparer les populations à la paix ». Joghovourd avance qu’en effet l’un des freins au règlement serait le fait que les parties n’ont pas préparé leurs peuples à la résolution. De plus, la partie azerbaïdjanaise aurait provoqué la xénophobie anti-arménienne auprès des azerbaïdjanais. Les journaux notent que les services de presse des deux ministres ont qualifié la rencontre d’« utile » et ont indiqué que les parties tiendraient des négociations plus « axées sur les résultats ». Les coprésidents ont passé en revue avec les Ministres les principes et paramètres clés pour la phase actuelle du processus de négociation et ont également discuté d'une éventuelle rencontre entre le Premier ministre arménien et le Président azerbaïdjanais. Le quotidien Jamanak rend compte de la déclaration du MAE russe Sergueï Lavrov sur ses attentes concernant d’éventuelles avancées dans le règlement du conflit en 2019. Selon Lavrov, « l’empressement de Bakou à trouver une solution doit être soutenu et réciproque de la part d’Erevan ». Selon Jamanak, le MAE russe serait confronté à la déception « si ses attentes concernent son fameux plan selon lequel l’Arménie sans aucune contrepartie devrait céder des territoires a l’Azerbaïdjan». Jamanak avance que l’idée selon laquelle la légitimité des actuelles autorités permettrait de faire ces concessions de territoires est fausse, car « peu importe la légitimité des autorités, le peuple arménien n’est pas prêt à céder des territoires ». Selon le quotidien, les déclarations de l’Ambassadeur des Etats-Unis sortant à cet égard (cf. revue du 17 octobre 2018, revue du 18 octobre 2018) confirmeraient qu’au moins un des pays co-présidents est conscient que le règlement ne pourra pas être basé sur les principes de Kazan ou de Madrid, ni sur le plan Lavrov. Selon Jamanak, les principes doivent reposer sur la neutralisation du militarisme de l’Azerbaïdjan en lui expliquant qu’il ne peut pas y avoir un règlement militaire. Le quotidien avance que si l’Azerbaïdjan signe une obligation internationale excluant toute action militaire, il aura le soutien d’Erevan. Jamanak rappelle la déclaration de Nikol Pachinian selon laquelle la Russie aurait tous les leviers nécessaires pour éviter que la guerre ne recommence dans la région. Pour le quotidien Jamanak, par cette déclaration, Nikol Pachinian aurait clairement expliqué ses attentes de la partie russe et aurait placé sur la Russie la responsabilité pour la stabilité et la paix dans la région (cf. revue du 21 au 23 juillet 2018).

Débats sur les relations Arménie-UE/ Le trihebdomadaire 168 jam revient sur les relations ArménieUE. Selon l'analyste européenne Lor Delcour, la balle est dans le champ de l'Arménie pour clarifier les relations entre l'Arménie et l'UE. 168 jam rappelle que l'ancien Président de la commission des relations extérieures du Parlement, Armen Achotian, avait noté les problèmes survenus dans les relations UE-Arménie après les événements politiques internes et avait prédit que l'accord ne serait pas ratifié en 2019. Selon le nouveau Président du parlement, Ararat Mirzoyan, les États membres de l'Union européenne ne ratifieront pas l'accord Arménie-UE cette année. Selon lui, la ratification est ralentie en raison des événements internes en Arménie. Selon Lor Delcour, il semble que les autorités arméniennes ne soient pas pressées de ratifier cet accord, bien que le processus de ratification relève actuellement de la responsabilité de l'UE, mais le fait que la feuille de route ne soit pas encore approuvée témoigne de passivité des nouvelles autorités, même si les développements politiques internes en Arménie ont eu un impact. Selon l’expert, on a l'impression que l'accord est perçu comme un projet de l'agenda du gouvernement précédent que les nouvelles autorités voudront peut-être modifier pour avoir leur contribution au contenu des relations UE-Arménie. Quant aux déclarations des nouvelles autorités selon lesquelles elles souhaitent faire davantage de progrès dans ces relations et attendent un soutien accru de la part de l'UE, selon l’expert ces idées ne sont pas encore présentées proprement à l'UE. Pour l’expert, en dehors des retards, les élections dans l’UE n’auront pas d’impact significatif sur les relations Arménie-UE. La presse indique que le candidat de la faction « Mon pas », l'ancien porte-parole du Premier ministre Arman Yeghoyan sera le futur Président de la Commission permanente des questions d’intégration européenne. Lors de l’examen de cette candidature, le chef de la fraction pro-européenne « Arménie lumineuse » Edmon Maroukian a appelé le Parlement à accélérer le processus de ratification par le biais des ambassades d'Arménie dans les pays européens et également par le biais de la diaspora.

Composition de la délégation arménienne à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe/ Selon les sources du quotidien Jamanak, la délégation arménienne à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe sera dirigée par Ruben Rubinyan, le futur président de la Commission permanente des relations étrangères du nouveau Parlement qui avant d’entrer au Parlement occupait le poste du vice-MAE. Hovhannes Igityan, Tatevik Hayrapetyan et Sos Avetisyan de l’alliance « Mon pas » feront également partie de la délégation. Le parti « Arménie prospère » sera représenté par Naira Zohrabyan et Mikayel Melkumyan, et « Arménie lumineuse » par Edmon Marukyan, chef de cette faction.

Rédaction : Lena Gyulkhasyan





Retour � la rubrique



TÉLÉCHARGER :
 Revue de la presse arménienne du 17 janvier 2019



Source/Lien : Ambassade de France en Arménie



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org