Aujourd'hui : Jeudi, 14 novembre 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Presse arménienne : Revue du 23 au 25 février 2019
Publié le :

Info Collectif VAN – www.collectifvan.org – Le Collectif VAN vous propose de lire cette Revue de Presse parue sur le site de l'Ambassade de France en Arménie le 7 mars 2019.


Ambassade de France en Arménie

Revue de la presse arménienne du 23 au 25 février 2019

L’Arménie bloquerait la candidature biélorusse au poste de Secrétaire générale de l’OTSC /
Les journaux indiquent que le Ministère biélorusse des Affaires étrangères a exhorté Erevan à abandonner ses objections quant à la candidature biélorusse au poste de Secrétaire général de l’Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC). Selon la presse, l’Arménie continuerait de s’opposer à la nomination d’un SG nommée par le Biélorussie. Le président biélorusse Alexandre Loukachenko a nommé l’un de ses plus hauts responsables de la sécurité, Stanislav Zas, à ce poste et cette candidature aurait été soutenue par la Russie et tous les autres membres de l’alliance de défense, à l’exception de l’Arménie. Le porte-parole du président russe Vladimir Poutine, Dmitry Peskov, a confirmé que les États membres de l’OTSC n’étaient toujours pas parvenus à un consensus sur la question, mais que le Kremlin n’était pas « frustré » par cela. Selon Dmitry Peskov, l’OTSC, qui dispose d’un secrétaire général par intérim (Valery Semerikov), continue son fonctionnement normal et ce dernier exercera ses fonctions jusqu’à ce que la situation avec le nouveau secrétaire général soit réglée. L’attaché de presse de Nikol Pachinian, Vladimir Karapetyan, a également déclaré que les négociations sur l’élection du SG de l’OTSC se poursuivaient.

Marche en hommage des victimes des violences post-électorales du 1er mars 2008/ Les journaux indiquent qu’en vue du 11e anniversaire des événements du 1er mars 2008, le Premier ministre Nikol Pachinian a exhorté ses partisans à se joindre à lui le 1er mars pour une marche hommage aux dix personnes tuées. Selon Nikol Pachinian, la manifestation serait contre la violence, les fraudes électorales, la corruption et les abus. Quant à l’opposition actuelle, le député du parti « Arménie lumineuse », Gevorg Gorgisyan, dit ne pas avoir compris « le but et la raison de la marche », tandis que le représentant du parti « Arménie prospère », Arman Abovyan, s’est déclaré pas impressionné par l’initiative de Nikol Pachinian et a appelé à « ne pas politiser cette journée de deuil ».

Pas d’amnistie pour le groupe radical arménien « Sasna Tsrer/ Enragés de Sassoun »/ Les journaux rendent compte de la déclaration du Ministre de la Justice, Artak Zeynalyan, selon laquelle les dirigeants et autres membres du groupe radical « Sasna Tsrer/ Enragés de Sassoun » qui ont pris d’assaut un commissariat de police en 2016 ne peuvent prétendre à une amnistie générale déclarée par les autorités à la fin de l’année dernière. La presse précise qu’en vertu de la loi d’amnistie adoptée par le Parlement, les participants à cette attaque meurtrière ne peuvent être graciés qu’avec le consentement de leurs anciens otages et d’autres personnes qui ont été victimes de leurs violences. Lors de leur témoignage durant le procès judiciaire au début du mois, les deux officiers se sont opposés à une amnistie pour les membres du groupe « Sasna Tsrer ». Le chef actuel de la police, Valeri Osipyan, qui à l’époque était parmi les otages a également témoigné devant le juge. En évoquant les trois policiers tués, V. Osipyan a regretté d’avoir perdu ses camarades. Selon le Ministre de la Justice, ces objections signifient que les 21 membres de « Sasna Tsrer » inculpés de prise d’otage ne peuvent pas bénéficier de l’amnistie et continueront donc à être jugés. La presse rappelle que parmi les accusés figurent les deux principaux membres du groupe, Varujan Avetissian et Pavel Manukyan.

Rédaction : Lena Gyulkhasyan




Retour � la rubrique


Source/Lien : Ambassade de France en Arménie



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org