Aujourd'hui : Samedi, 29 février 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Génocide arménien : une mesure raisonnable selon Erdogan
Publié le :

Info Collectif VAN – www.collectifvan.org – "Le président Erdogan a fait une déclaration particulièrement scandaleuse le 24 avril, lors d’un symposium à Ankara : « La relocalisation en Anatolie orientale des gangs arméniens et de leurs partisans qui ont massacré des musulmans, y compris des femmes et des enfants, a été la mesure la plus raisonnable que l’on ait pu prendre à une telle période. » Le Premier ministre Pachinian a qualifié la déclaration d’Erdogan de « haineuse » et a appelé la communauté internationale à réagir : « Appeler l'ensemble de la population arménienne de l'Empire ottoman - qui a été condamné à des assassinats de masse et des marches de la mort - "de gangs arméniens et de leurs partisans", et qualifier le massacre de 1,5 million de personnes, de « comportement le plus logique qui soit », constitue non seulement un nouveau niveau de négationnisme du génocide arménien, mais également une justification pour le massacre de toute une nation. Ce genre de déclaration le 24 avril, le jour de l’anniversaire du génocide, est une profonde insulte envers le peuple arménien et toute l’humanité, et c’est aussi l’expression de la haine personnelle d’Erdogan. Le monde ne devrait pas rester silencieux. » Le Collectif VAN vous propose la traduction de l’éditorial du journaliste arméno-américain Harut Sassounian, paru dans The California Courier le 2 mai 2019.


Publié le 3 mai 2019

Trump : un lâche à propos du génocide arménien, comme Obama, Bush Jr., Clinton, et Bush Sr.

De Harut Sassounian
The California Courier
Éditorial du 2 mai 2019
www.TheCaliforniaCourier.com

La semaine dernière, le président Donald Trump a fait sa troisième déclaration du 24 avril, « le jour du souvenir arménien ». Et trois ans de suite, il n’a pas eu le courage d’utiliser le terme correct – génocide – pour décrire l’extermination, commise par le gouvernement turc ottoman, de 1,5 million d’hommes, de femmes et d’enfants arméniens innocents !

En gros, le président Trump a répété les phrases qu’il a utilisées les deux années précédentes, avec quelques changements mineurs. Il a de nouveau utilisé le terme ‘Medz Yeghern’ (Grand Crime) pour éviter de qualifier les massacres de masse de génocide ! ‘Medz Yeghern’ est simplement une description que les Arméniens ont utilisée avant l’invention du mot génocide par Raphael Lemkin dans les années 1940, alors que génocide est un terme relevant du droit international impliquant des conséquences juridiques. De plus, si le président Trump tient tant à utiliser un mot arménien, il aurait dû dire ‘Tseghasbanoutioun’ (génocide) !

Depuis son élection, de nombreux Arméniens espéraient que le président Trump se servirait de ses coups de tête imprévisibles pour décrire les massacres de masse comme étant un génocide, et ignorerait les conseils de ses assistants et la position de ses prédécesseurs. Malheureusement, le président Trump connaît très peu les Arméno-américains et il se moque de leurs intérêts. Le président Trump prêtera attention à la question du génocide lorsque les Arméno-Américains auront plus de poids politique.

Le président Trump n’aurait pas besoin d’avoir beaucoup de courage pour utiliser le terme génocide arménien, puisque le président Ronald Reagan l’a déjà fait dans sa proclamation présidentielle du 22 avril 1981. En réalité, les Arméno-américains n’ont pas besoin que le président Trump dise quoi que ce soit le 24 avril, s’il ne parle pas de génocide. Le génocide arménien a déjà été reconnu par les États-Unis plusieurs fois. Et, outre la déclaration du président Reagan, la Chambre des Représentants a adopté deux résolutions en 1975 et 1984 reconnaissant le génocide arménien, et le gouvernement américain a envoyé des documents officiels à la Cour de Justice (Cour mondiale) en 1951, reconnaissant les massacres de masse des Arméniens comme étant un cas de génocide.

Cependant, la déclaration inappropriée du président Trump présente quelques avantages secondaires pour la cause arménienne :

1) Elle énerve grandement les dirigeants turcs qui semblent être honteux et furieux que le président des États-Unis rappelle au monde « l’une des pires atrocités de masse du 20e siècle » et qu’il déclare que « 1,5 million d’Arméniens ont été déportés, massacrés et envoyés dans des marches de la mort à partir de 1915 et jusqu’au déclin de l’Empire ottoman. » Le président turc Erdogan et le ministre des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu ont tous deux réagi avec indignation et déni à la déclaration du 24 avril du président Trump.

2) Les déclarations du président Trump et de ses prédécesseurs provoquent chaque année une importante réaction politique dans le monde, générant une grande publicité dans les médias internationaux, qui est encore plus alimentée par le négationnisme des dirigeants turcs.

Le 24 avril 2019, le Premier ministre arménien Nikol Pachinian a fait une déclaration importante à l’occasion du 104e anniversaire du génocide arménien. Étonnamment, sa déclaration ne mentionnait ni la Turquie ni l’Empire ottoman comme les auteurs du génocide arménien ! C’est sans doute une omission malheureuse de la part du Premier ministre et de ses conseillers. Je ne pense pas que cela était intentionnel, en particulier parce que la déclaration fait référence aux Arméniens qui ont perdu leur patrie en plus des pertes humaines. Dans le passé, les dirigeants arméniens évitaient de soulever la question des demandes territoriales arméniennes à la Turquie.

Entretemps, le président Erdogan a fait une déclaration particulièrement scandaleuse le 24 avril, lors d’un symposium à Ankara : « La relocalisation en Anatolie orientale des gangs arméniens et de leurs partisans qui ont massacré des musulmans, y compris des femmes et des enfants, a été la mesure la plus raisonnable que l’on ait pu prendre à une telle période. »

Erdogan accuse honteusement les victimes arméniennes d’avoir commis un crime de masse contre les Turcs. C’est un mensonge éhonté qui équivaudrait à accuser les Juifs d’avoir tué les Allemands pendant la Shoah ! Erdogan doit souffrir d’une maladie mentale grave !

Fait surprenant, le Premier ministre Pachinian a répondu énergiquement aux mensonges pathétiques d’Erdogan.

Pachinian a qualifié la déclaration d’Erdogan de « haineuse » et a appelé la communauté internationale à réagir : « Le jour où les Arméniens du monde entier commémorent les victimes innocentes tombées lors du génocide arménien, le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a de nouveau nié le plus grand crime du 20e siècle, en le qualifiant uniquement de « déportation des Arméniens ». Appeler l'ensemble de la population arménienne de l'Empire ottoman - qui a été condamné à des assassinats de masse et des marches de la mort - "de gangs arméniens et de leurs partisans", et qualifier le massacre de 1,5 million de personnes, de « comportement le plus logique qui soit », constitue non seulement un nouveau niveau de négationnisme du génocide arménien, mais également une justification pour le massacre de toute une nation. Ce genre de déclaration le 24 avril, le jour de l’anniversaire du génocide, est une profonde insulte envers le peuple arménien et toute l’humanité, et c’est aussi l’expression de la haine personnelle d’Erdogan. Le monde ne devrait pas rester silencieux. »

Nous sommes heureux que le Premier ministre Pachinian ait soulevé la question de la revendication territoriale arménienne envers la Turquie, une demande que le gouvernement arménien devrait poursuivre officiellement devant la Cour internationale de justice!

©Traduction de l’anglais C.Gardon pour le Collectif VAN – 2 mai 2019 – www.collectifvan.org




Retour � la rubrique


Source/Lien : The California Courier



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org