Aujourd'hui : Dimanche, 18 août 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Presse arménienne : Revue du 17 mai 2019
Publié le :

Info Collectif VAN – www.collectifvan.org – Le Collectif VAN vous propose de lire cette Revue de Presse parue sur le site de l'Ambassade de France en Arménie le 21 mai 2019.



Ambassade de France en Arménie

Revue de la presse arménienne du 17 mai 2019

L’actuel et ancien Présidents du Haut-Karabakh ont comparu devant le tribunal à Erevan pour réaffirmer leur garantie personnelle pour la libération de Robert Kocharian/
Tous les journaux indiquent que l’actuel et ancien Présidents du Haut-Karabakh ont comparu devant le tribunal à Erevan pour réaffirmer leurs appels en faveur de la libération de l’ancien président de l’Arménie, Robert Kocharian sous leur garantie personnelle. Les Présidents ont déclaré qu’ils pouvaient garantir que l’ex-président aurait un « comportement approprié » et ne ferait pas obstacle à la justice s’il était libéré. Le Président actuel, Bako Sahakyan, et le deuxième Président, Arkadi Ghukasyan ont déposé chacun 500 000 drams (938 euros) de garantie. Ils ont assisté à côté de Kocharian à l’audience sur la demande de ses avocats en vue de sa libération. D’après la presse, la décision du juge sur la détention de l’ex-président sera rendue publique le 18 mai. Les procureurs du procès s’opposent à la libération de Kocharian, car ils craignent que le défendeur puisse fuir l’accusation. R. Kocharian a qualifié cette affirmation d ’« immorale » et a déclaré qu’il n’avait pas fui la guerre donc pourquoi fuirait-il le procès ?

Robert Kocharian avance qu’il manque des matériaux dans l’affaire sur 1er mars 2008/ La presse indique que lors de l’audience sur l’affaire du 1er mars 2008, Robert Kocharian a accusé les enquêteurs d’avoir dissimulé son innocence. Les avocats de R. Kocharian ont remis au tribunal une copie d’une vidéo récemment publiée qui montrait un manifestant en train de tirer des coups de feu lors des affrontements entre les forces de sécurité et des partisans de l’opposition. R. Kocharian a déclaré à la cour que la vidéo en question avait été tournée par le Service de sécurité nationale (SSN) d’Arménie. Selon lui, l’ancien chef du SSN, Gorik Hakobian, lui aurait montré d’autres vidéos semblables sur « de nombreux autres épisodes comme celui-ci » y compris sur l’explosion d’une grenade qui a tué la première victime des affrontements, un capitaine de la police. R. Kocharian a déclaré que tous ces éléments faisaient partie des matériaux de l’affaire pénale, mais que maintenant « ce n’était plus le cas ». Rappelons qu’en 2008 R. Kocharian avait déclaré l’état d’urgence de trois semaines et avait ordonné que des unités de l’armée arménienne se rendent dans la capitale le 1er mars 2008. R. Kocharian estime que ses actions était justifiées parce que les manifestations antigouvernementales étaient devenues violentes, tandis que le Service spécial d’enquête indique que Kocharian a commencé à rassembler des troupes dans la capitale et aux alentours une semaine avant d’instaurer l’état d’urgence.

« Arménie Prospère » propose de criminaliser « la propagande de l’orientation sexuelle non traditionnelle »/ A sa une le quotidien Jamanak indique que le groupe parlementaire « Arménie Prospère » propose de criminaliser la « propagation de l’orientation sexuelle non traditionnelle » auprès des mineurs. Le parti propose de modifier le Code pénal pour qu’en cas de ce type de propagande, la législation fixe une amende de 200 000 drams (375 euros) ou un an de prison.

Critique de la composition de la délégation de Nikol Pachinian qui était partie en Chine/ Hraparak revient sur la visite de travail en Chine de Nikol Pachinian (cf. revue du 15 mai 2019). Le quotidien présente la liste de la délégation partie avec le Premier ministre et constate que sauf le Ministre arménien des transports, des technologies de la communication et de l’information, Hakob Arshakyan, la délégation ne comprenait pas des personnes « utiles ». Hraparak rappelle que la communication officielle indiquait que Nikol Pashinyan avait « rencontré un certain nombre de grandes entreprises et avait discuté des perspectives et des opportunités de mise en œuvre de divers projets d’investissement en Arménie ». Selon Hraparak, cette déclaration est peu crédible étant donné que la délégation ne comprenait pas des représentants des secteurs de l’économie, de l’investissement, du tourisme, de l’agriculture ou en général, des secteurs concrets. Hraparak avance que cette composition de la délégation donne l’image d’une visite touristique au lieu d’une visite de travail.

Légère croissance du nombre des touristes en 2018/ Joghovourd indique que selon le Comité des statistiques de l’Arménie, en 2018 le pays a accueilli 1 million 651 000 782 touristes. Tout en constatant une légère croissance par rapport à 2017 (1 million 494 000 779 touristes), Joghovourd constate que l’Arménie est bien derrière sa voisine Géorgie qui a connue environ 15% de croissance en terme de nombre des touristes (8,6 million de touristes en 2018).

Rédaction : Lena Gyulkhasyan




Retour � la rubrique



TÉLÉCHARGER :
 Revue de la presse arménienne du 17 mai 2019



Source/Lien : Ambassade de France en Arménie



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org