Aujourd'hui : Dimanche, 18 août 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Reconnaissances du génocide arménien dans le monde arabe
Publié le :

Info Collectif VAN – www.collectifvan.org – Alors que l’Arménie a annoncé début mars étudier l’ouverture d’une ambassade à Jérusalem afin de donner une nouvelle orientation à ses relations avec Israël, la diaspora arabo-américaine prend soudainement position sur la question du génocide arménien, par la voix de l’ADC. Ainsi, « une reconnaissance inattendue a été faite le 25 avril 2019, lorsque le Comité anti-discrimination américano-arabe (ADC) a publié sa première déclaration officielle reconnaissant le génocide arménien. » Cette reconnaissance fait suite à celle, encore plus surprenante, du gouvernement intérimaire libyen. Le journaliste arméno-américain Harut Sassounian voit dans ces changements un signe prouvant que le monde arabe s’est libéré « de l’influence politique néfaste du gouvernement turc » et qu’il commence à adopter « une position honnête sur le génocide arménien ». Nous nous réjouissons de la prise de position de l’ADC, en espérant néanmoins ne pas avoir à y déceler une stratégie s’inscrivant dans le cadre du conflit israélo-palestinien. En effet, qu’il s’agisse du chantage fait à la Turquie par Israël - qui menace Ankara de reconnaître le génocide arménien à chaque vocifération d’Erdogan contre l’Etat hébreu - ou de ces reconnaissances émanant nouvellement du monde arabe, la question du génocide arménien ne doit pas être l’otage de considérations géopolitiques. Le Collectif VAN vous propose la traduction de l’éditorial du journaliste arméno-américain Harut Sassounian, paru dans The California Courier le 23 mai 2019.


Le Comité anti-discrimination américano-arabe aux USA reconnaît le génocide arménien

De Harut Sassounian
The California Courier
Éditorial du 23 mai 2019
www.TheCaliforniaCourier.com

Ces dernières années, et ces derniers mois, les pays arabes se sont libérés de l’influence politique néfaste du gouvernement turc et ils commencent à adopter une position honnête sur le génocide arménien.

Les gouvernements arabes, en dépit de leur sympathie de longue date pour les survivants du génocide arménien qui ont trouvé refuge dans divers pays du Moyen-Orient, ont été réticents à reconnaître le génocide arménien en raison de leur croyance islamique partagée avec la Turquie.

Le Liban est le premier État arabe qui s’est défait du joug du blocage turc et a reconnu le crime génocidaire. Le 3 avril 1997, la Chambre des députés (le Parlement) du Liban a adopté une résolution reconnaissant le génocide arménien. Une deuxième résolution a été adoptée par le Parlement libanais le 11 mai 2000, déclarant « Il reconnaît et condamne le génocide perpétré à l’encontre du peuple arménien et exprime sa totale solidarité avec les exigences de ses citoyens. »

Depuis lors, le président syrien et divers membres du Parlement ont parlé plusieurs fois du génocide arménien, mais ils n’ont pas encore adopté une résolution parlementaire reconnaissant le génocide.

Il y a eu des initiatives similaires en Égypte où un procès a été intenté contre la Turquie pour le génocide arménien. Toutefois, aucune résolution formelle n’a été adoptée par le Parlement égyptien.

En mars, le gouvernement intérimaire libyen, qui essaie de renverser le régime central de la Lybie, a fait une déclaration reconnaissant le génocide arménien. Ceci a été une surprise totale, puisqu’il n’y a pas de communauté arménienne en Lybie.

La rumeur court qu’un autre pays arabe envisage de reconnaître le génocide arménien, mais je préfère ne pas le citer pour ne pas alerter le gouvernement turc et l’empêcher de faire du lobbying contre ce pays.

Plus récemment, une reconnaissance inattendue a été faite le 25 avril 2019, lorsque le Comité anti-discrimination américano-arabe (ADC) a publié sa première déclaration officielle reconnaissant le génocide arménien.

Selon son site Internet, « L’ADC est une organisation des droits civils qui se voue à défendre les droits des peuples d’origine arabe et à promouvoir leur riche héritage culturel. L’ADC a été fondée en 1981 par l’ex-sénateur américain James Abourezk. Aujourd’hui, l’ADC est la plus grande organisation communautaire arabo-américaine aux USA. Elle soutient les droits humains et civils de tous les peuples, et combat le racisme et le fanatisme sous toute forme que ce soit. »

Voici le texte complet de la déclaration empathique de l’ADC :

« Il y a plus de 100 ans, l’Empire ottoman a massacré de façon systématique au moins 1,5 million d’Arméniens et a déplacé de force le peuple arménien de sa terre historique. Aujourd’hui, nous nous souvenons du génocide arménien et nous commémorons tous ceux qui ont perdu leur vie et leur maison. L’ADC est solidaire avec le peuple arménien. Suite au massacre systématique qui a eu lieu entre 1915 et 1918, de nombreux survivants arméniens ont fui vers les pays arabes voisins pour y trouver refuge et bâtir ensuite de nouvelles demeures. Au cours des siècles, les Arméniens ont établi des communautés florissantes dans les pays arabes, particulièrement dans le Croissant fertile. La communauté arménienne - présente en Palestine depuis des siècles, ainsi qu’au Liban et en Syrie - est une part intrinsèque de la société arabe. Alors que nous commémorons cette souillure morale sur l'histoire de l'humanité, l'ADC se déclare solidaire de nos sœurs et frères arméniens. Nos communautés ne savent que trop bien le prix de la dépossession et de l’oppression systématiques, et ensemble nous continuerons à défendre ceux qui sont confrontés à l’injustice et à la persécution. »

Je suis sûr que les Arméniens du monde entier remercient l’ADC pour sa position compatissante. En réponse à l’email que j’avais envoyé à l’ADC, Abed Ayoub, son directeur juridique et politique, a écrit que c’était la première fois que l’ADC faisait une déclaration officielle sur le génocide arménien.

En réponse à ma question visant à savoir ce qui a poussé l’ADC à faire cette déclaration cette année, M. Ayoub a déclaré : « Au cours de ces deux dernières années, nous avons eu le privilège de travailler avec de jeunes Arméno-américains sur des questions qui nous concernent tous et, suite à cette relation, nous avons commencé à examiner l’idée de faire une déclaration pour montrer notre solidarité. De plus, de nombreux membres de notre organisation ont des liens ou des racines dans la communauté. Enfin, étant donné l’augmentation de la haine et du fanatisme de par le monde, nous avons estimé qu’il était important de faire cette déclaration maintenant. »

Lorsque j’ai demandé si l’ADC prévoyait de faire une déclaration similaire le 24 avril prochain, M. Ayoub a répondu par l’affirmative.

Je lui ai également demandé si l’ADC avait reçu des critiques du gouvernement turc à cause de sa déclaration, et de groupes turcs ou islamiques des États-Unis, mais il a déclaré qu’il n’y avait pas eu de critiques. Toutefois, « nos membres ont massivement soutenu la déclaration. »

Pour finir, quand je lui ai demandé ce qu’il pensait du refus du président Trump d’utiliser le terme génocide arménien, M. Ayoub a répondu : « La plupart des actions du président Trump sont troublantes, mais son refus d’utiliser le terme génocide arménien s’aligne sur la position des administrations précédentes. Ne pas utiliser ce terme revient à ne pas reconnaître la douleur et les souffrances infligées à des millions de vies innocentes. »

Bien sûr, je salue la déclaration de l’ADC sur le génocide arménien et les réponses de M. Ayoub à mes questions. Je suggère que les organisations arméniennes envoient la déclaration de l’ADC aux ambassades de tous les pays arabes à Washington D.C., en leur demandant d’exhorter leurs gouvernements à reconnaître le génocide arménien.

©Traduction de l’anglais C.Gardon pour le Collectif VAN – 23 mai 2019 – www.collectifvan.org


Lire aussi :

The American-Arab Anti-Discrimination Committee (ADC) Commemorates the Armenian Genocide

Armenia considers opening embassy in Israel – deputy FM’s interview to The Jerusalem Post

Why the Armenian Genocide won’t be forgotten

Libyan Parliament Recognizes Armenian Genocide—But Which Parliament?

Interim government recognises Armenian genocide






Retour � la rubrique


Source/Lien : The California Courier



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org