Aujourd'hui : Mardi, 25 juin 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Presse arménienne : Revue du 5 juin 2019
Publié le :

Info Collectif VAN – www.collectifvan.org – Le Collectif VAN vous propose de lire cette Revue de Presse parue sur le site de l'Ambassade de France en Arménie le 6 juin 2019.


Ambassade de France en Arménie

Revue de la presse arménienne du 5 juin 2019

La première réunion trilatérale entre les ministres des Affaires étrangères de Chypre, de Grèce et d’Arménie/ Les journaux rendent compte de la première réunion trilatérale entre les ministres des Affaires étrangères de Chypre, de Grèce et d’Arménie lors de laquelle les parties se sont engagées à approfondir leurs relations. D’après les parties, la coopération trilatérale a pour objectif la promotion de la paix, de la stabilité et de la prospérité par le renforcement du dialogue politique et de la coopération entre les trois pays. Selon la presse, les trois pays renforceront également leur coopération au sein des organisations internationales et coordonneront l’action de leurs diasporas dans d’importants centres de décision dans le monde. Les journaux précisent que la prochaine étape sera le sommet trilatéral des dirigeants des trois pays. Les ministres grec et chypriote ont également exprimé leur ferme soutien aux efforts déployés par l’Arménie pour resserrer ses liens avec l’Union européenne. Jamanak qualifie ce format trilatéral d’« impressionnant du point de vue géopolitique ». Le quotidien note que le format inclut des strates différentes car l’Arménie est membre de l’Union économique eurasiatique et de l’Organisation du traité de sécurité collective, tandis que Chypre et la Grèce font partie de l’UE et la Grèce adhère également à l’OTAN. D’après Jamanak, ce format trilatéral crée une plateforme unique dans son genre. Selon Jamanak, même si les trois États ont une participation modeste aux affaires mondiales, il s’agit d’une des alliances au cœur desquelles repose une fondation solide de la civilisation. Le quotidien avance que les trois États ont eu une empreinte profonde sur la politique mondiale, « qui est si fort et si expressif qu’il complétera la modestie géopolitique des États, conférant au format une signification particulière dans un certain nombre de directions et augmentant l’efficacité et le poids politiques ». Jamanak ne doute pas que la première de ces directions sera celle de la Turquie, car tous ces pays ont eu des problèmes historiques et politiques avec la Turquie. D’après la presse, le format trilatéral est non seulement un moyen efficace de résoudre les problèmes et les relations avec la Turquie, mais également un moyen d’accroître la dimension internationale et l’importance de ces problèmes. La presse rappelle que lors de sa rencontre en 2016 avec le Président arménien, Serge Sarkissian, le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, avait déclaré que les peuples arménien et grec avaient tous deux été victimes du génocide perpétré par les ottomans pendant la Première Guerre mondiale. Ankara avait condamné cette déclaration.

Un officier des troupes intérieures arrêté dans le cadre de l’affaire du 1er mars 2008/ A la une de Haykakan Jamanak l’arrestation d’un ancien commandant adjoint des troupes intérieures arméniennes, soupçonné d’avoir tué un manifestant d’opposition lors des émeutes post-électorales du 1er mars 2008 qui ont causé la mort de huit manifestants et deux membres de la police. Le service spécial d’enquête a déclaré que le Colonel à la retraite, Gegham Petrosian, est soupçonné d’avoir tiré délibérément sur Zakar Hovannisian, l’un des huit manifestants tués au cours des évènements tragiques. Les journaux indiquent également que le Parlement arménien a adopté à l’unanimité mardi un projet de loi obligeant le gouvernement à indemniser les familles de dix personnes tuées lors des évènements du 1er mars 2008. Le projet de loi prévoit également le versement d’indemnisations à des dizaines d’autres manifestants et membres du personnel de sécurité gravement blessés à l’époque. Il est toutefois indiqué que les policiers qui font l’objet d’une enquête ou qui ont déjà été reconnus coupables de recours excessif à la force contre des manifestants ne bénéficieront d’aucune indemnisation. Le montant et la forme de l’indemnisation seront déterminés par le gouvernement. Selon les données officielles fournies par les forces de l’ordre, 63 manifestants et policiers ont eu des blessures graves ou de moyenne gravité lors de ces émeutes.

Manifestation contre la « Fondation Soros »/ Haykakan Jamanak, Aravot et Hraparak rendent compte des manifestations de l’initiative « VETO » devant le bureau de « Open Society Foundations-Armenia » (plus connue sous le nom de « Fondation Soros » en raison de son financement par Georges Soros). Les manifestants accusent la Fondation de complot contre la nation. Aravot indique que la théorie du « complot occidental » existe depuis l’indépendance et selon cette théorie des pays occidentaux veulent déstabiliser le pays et gâcher les relations arméno-russes. Aravot indique qu’il est naïf de nier que des pays étrangers y compris la Russie mènent des activités en Arménie pour leurs intérêts nationaux. D’après Aravot, la société en est consciente et il n’y a rien de sensationnel à cela. A cet égard, Aravot n’exclut pas que la vraie raison de ces manifestations soit de faire croire que la révolution de velours avait été organisée par les partisans de Soros. Selon Aravot, le mécontentement du peuple de l’ancien régime était si fort et authentique qu’il n’y avait pas besoin d’intervention extérieure. Aravot n’exclut pas que quelques personnes parmi les autorités actuelles auraient eu un lien avec la « Fondation Soros », mais appelle à ne pas chercher de complot, car à l’époque ces personnes voulaient s’engager dans la société civile sans adhérer aux fondations de l’ancien régime. Selon Haykakan Jamanak, les personnes derrière ces manifestations veulent profiter de l’existence d’une méfiance envers l’occident sur l’ensemble du territoire de l’Union économique eurasiatique et « faire connaitre à certaines forces » qu’en Arménie il existe des groupes anti- occidentaux qu’on peut exploiter. La « Fondation Soros », à son tour, a publié une déclaration condamnant les fausses allégations contre « Open Society Foundations-Armenia ». « Ces mensonges - qui nous accusent de tout, du contrôle du gouvernement à la recherche d’affrontements violents - sont évidemment ridicules. Les personnes à l’origine de ces fabrications cherchent clairement à détourner notre pays, notre gouvernement et nos citoyens du travail important qui nous attend » indique la déclaration.

La Coupe du monde féminine de football et le football féminin en Arménie /La presse rend compte de la conférence de presse tenue à l’Ambassade de France en Arménie au sujet de la Coupe du monde féminine de football et du football féminin en Arménie. L’Ambassadeur de France M. Jonathan Lacôte a présenté la tenue de la Coupe du monde féminine de football en France et a parlé de l’action de la France vis-à-vis de la valorisation de la place des femmes dans les sports et de l’engagement des femmes dans le football. La Chef de l’Unité de Football Féminin de la Fédération Arménienne de Football, Mme Anna Tadevosyan, a fait l’état des lieux du football féminin en Arménie et indiqué l’ambition de la FFA de présenter l’équipe féminine nationale à la prochaine coupe du monde de foot féminin en 2023. La directrice générale de l’ONG Girls of Armenia Leadership Soccer (GOALS), Lorik Hartounian, a présenté l’action de GOALS pour la promotion du foot féminin en Arménie. Des jeunes joueuses de l’équipe nationale et de l’ONG GOALS ont témoigné de leur parcours et les difficultés rencontrées pour briser les stéréotypes associés aux femmes dans le sport.

Rédaction : Lena Gyulkhasyan




Retour � la rubrique



TÉLÉCHARGER :
 Revue de la presse arménienne du 5 juin 2019



Source/Lien : Ambassade de France en Arménie



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org