Aujourd'hui : Lundi, 13 juillet 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Presse arménienne : Revue du 28 juin 2019
Publié le :

Info Collectif VAN – www.collectifvan.org – Le Collectif VAN vous propose de lire cette Revue de Presse parue sur le site de l'Ambassade de France en Arménie le 2 juillet 2019.


Ambassade de France en Arménie

Revue de la presse arménienne du 28 juin 2019

Vahé Grigorian exclu de l’examen du procès Kotcharyan/ A la une de Haykakan Jamanak, la décision de la Cour constitutionnelle arménienne d’exclure le nouveau juge récemment nommé, Vahé Grigorian, de ses prochaines audiences portant sur le procès de l’ex Président Robert Kotcharyan. Dans une « décision de travail » signée par le Président de la Cour constitutionnelle (CC), Hrayr Tovmassian, la CC a déclaré que V. Grigorian ne pouvait pas participer à l’examen des appels en raison de son « attitude partiale » à l’égard des personnes poursuivies dans le cadre de l’affaire sur les violences postélectorales de 2008, car Vahe Grigorian est le représentant des victimes de l’affaire du 1er mars 2008 auprès de la CEDH. La CC a décidé de tenir des audiences et de statuer sur les appels du procès Kotcharyan. La première audience aura lieu en août. La presse rappelle que V. Grigorian, élu par les efforts de la majorité parlementaire « Mon pas » de Nikol Pachinian, avait mis en question la légitimité de Hrayr Tovmassian et les six autres membres de la CC (cf. revue du 21 juin 2019 ; revue du 25 juin 2019).

Le gouvernement a augmenté le salaire minimal et a rendu gratuits les soins médicaux pour les mineurs/ La presse se félicite de deux décisions du gouvernement portant sur l’augmentation du salaire minimal et le service gratuit de santé pour les mineurs. Le gouvernement a décidé de rendre gratuit les services de santé pour les moins de 18 ans. Jusqu’à présent c’étaient seulement les enfants de moins de 7 ans qui bénéficiaient des soins de santé gratuits. Cependant Joghovourd s’interroge sur la capacité des hôpitaux de satisfaire la demande qui verra une croissance importante après cette décision. Le gouvernement a également décidé d’augmenter le salaire minimum dans le pays de 55 000 drams (101 euros) à 68 000 drams (125 euros). Selon les statistiques du gouvernement, 35 000 personnes travaillant dans le secteur public et 45 000 employés du secteur privé reçoivent actuellement le salaire minimum, tandis que le salaire mensuel moyen en Arménie s’élevait à 179 000 drams (330 euros) en avril.

Quel impact auront les tensions Géorgie-Russie pour l’Arménie ?/ Les journaux examinent les conséquences pour l’Arménie des récentes tensions entre la Russie et la Géorgie. Pour mémoire à la suite d’une vague d’agitation à Tbilissi déclenchée par la visite d’un législateur russe, le Président russe Vladimir Poutine avait temporairement interdit aux compagnies aériennes russes d’opérer des vols pour la Géorgie. Le ministère russe des Transports a également imposé une interdiction similaire aux compagnies aériennes géorgiennes effectuant des vols à destination de Moscou et d’autres villes russes. La presse note que les mesures punitives, qui entreront en vigueur le 8 juillet, toucheront l’industrie touristique géorgienne qui a profité en 2018 de la visite de plus d’un million de touristes russes.

L’impact sur l’aviation en Arménie

Selon la presse, les principales compagnies aériennes russes aideront les touristes russes à se rendre en Géorgie via l’Arménie voisine. Des hauts fonctionnaires du Comité de l’aviation civile ont rencontré à Erevan des responsables de compagnies aériennes russes pour discuter de la situation. La compagnie aérienne sœur de « Georgian Airways », « Armenia Air Company », a annoncé qu’à compter du 8 juillet, la compagnie desservira Tbilissi et Moscou deux fois par jour. « Georgian Airways » prévoit d’effectuer des vols Tbilissi-Moscou via Erevan sans aucun coût additionnel pour les passagers. « Ural Airlines » et « S7 Airlines », ont également annoncé de telles intentions. « Ural Airlines » envisagerait de transporter ses passagers de l’aéroport Zvartnots d’Erevan à Tbilissi et Batumi en bus. « Ural Airlines », qui opère également des vols à Erevan en provenance de Saint-Pétersbourg, prévoit de lancer également des vols réguliers le mois prochain à destination de la deuxième ville d’Arménie : Gumri. La presse rappelle qu’actuellement une seule compagnie aérienne russe, « Pobeda », dessert Gumri. « Pobeda », qui est une compagnie à bas prix, a exprimé son souhait de permettre aux touristes russes de se rendre en Géorgie depuis Gumri par chemin de fer. « Pobeda » négocie à cette fin avec le réseau ferroviaire arménien géré par la Russie.

Pas d’impact sur Lars

Les journaux indiquent que la vice-Première Ministre géorgienne, Ministre du Développement territorial et des Infrastructures, Maïa Tskhitishvili, a affirmé que les récentes tensions avec la Russie n’auraient pas d’impact sur ses relations économiques et donc ne mettraient pas en péril le seul poste-frontière géorgien avec la Russie, Lars, fortement utilisé par les exportateurs arméniens. D’après la presse, la majeure partie du commerce de l’Arménie avec la Russie s’effectue par Lars.

Une opportunité ratée par l’Arménie ?

Joghovourd note que même après les récents développements, la Géorgie continue à promouvoir sa destination auprès des touristes russes. Dans ce contexte, le quotidien avance que l’Arménie pourrait, à son tour, faire un effort pour « récupérer » une partie de touristes russes qui ne pourront ou ne voudront plus aller en Géorgie. Joghovourd déplore l’absence d’efforts de la part du Comité de tourisme arménien pour la promotion du tourisme en Arménie. Selon le quotidien, le Comité a laissé la promotion de la destination Arménie sur les épaules du secteur privé, tandis que le tourisme est déclaré par le gouvernement une branche prioritaire pour l’Arménie. Le quotidien note que la dirigeante du Comité n’est même pas joignable pour commenter le travail de son agence.

Rédaction : Lena Gyulkhasyan




Retour � la rubrique



TÉLÉCHARGER :
 Revue de la presse arménienne du 28 juin 2019



Source/Lien : Ambassade de France en Arménie



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org