Aujourd'hui : Samedi, 28 mars 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Jacques Chirac, l'Arménie, la Turquie et le génocide arménien de 1915
Publié le :

Info Collectif VAN – www.collectifvan.org – A l'occasion du décès à 86 ans, de Jacques Chirac (1932/2019), président de la République française du 17 mai 1995 au 16 mai 2007, le Collectif VAN reprend ici certaines de ses déclarations sur l'Arménie, la Turquie et son nécessaire travail de mémoire sur le génocide arménien de 1915, publiées dans Nouvelles d'Arménie Magazine, ainsi que des communiqués publiés à l'annonce de sa mort, tels celui du CCAF et de Jonathan Lacôte, Ambassadeur de France en Arménie. Et bien évidemment, nous reproduisons ci-dessous le texte de la Loi n° 2001-70 du 29 janvier 2001, promulguée par Jacques Chirac, et par laquelle "La France reconnaît publiquement le génocide arménien de 1915".



Légende photo : Erevan (Arménie) : le samedi 30 septembre 2006, le Président Jacques Chirac se recueille au Dzidzernagaperd (La Forteresse de l'hirondelle), monument dédié aux victimes du génocide arménien de 1915, érigé sur les hauteurs de la capitale. Agence : Photolur).





Publié le 27 septembre 2019

Loi n° 2001-70 du 29 janvier 2001 relative à la reconnaissance du génocide arménien de 1915

NOR: PRMX9803012L
Version consolidée au 27 septembre 2019
Article 1

La France reconnaît publiquement le génocide arménien de 1915.

Jacques Chirac

Par le Président de la République :

Le Premier ministre,

Lionel Jospin

Travaux préparatoires : loi n° 2001-70. Sénat : Proposition de loi n° 60 (2000-2001) ; Discussion et adoption le 7 novembre 2000. Assemblée nationale : Proposition de loi, adoptée par le Sénat, n° 2688 ; Rapport de M. François Rochebloine, au nom de la commission des affaires étrangères, n° 2855 ; Discussion et adoption le 18 janvier 2001.

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000403928


////

#JacquesChirac #NAM - Visite d’État en Arménie en septembre 2006 :

« Faire le voyage en Arménie, n'est pas une chose banale. C'est aller à la rencontre d'un lieu qui vit sans doute la genèse du monde, c'est aller à la rencontre d'une des premières et plus grandes civilisations indo-européennes, c'est enfin aller à la rencontre d'un peuple ami de la France depuis des siècles et dont les Français connaissent le destin tourmenté. »

(...)

« S'agissant du #génocidearménien perpétré par l'Empire ottoman, l'Europe c'est d'abord un effort de réconciliation, de paix, de respect et d'ouverture aux autres. Un effort qui s'est traduit toujours et partout, par un effort de mémoire. Même si c'est un processus long et difficile, j'ai confiance dans la capacité de la Turquie à mener ce devoir de mémoire à son terme car l'enjeu c'est l'esprit même de la construction européenne. »
Nota CVAN : Sur la capacité de la Turquie à mener enfin son travail de mémoire, le président français s’est malheureusement trompé. Faut-il s'en étonner ?

Lire l'interview complète de Jacques Chirac dans Les Nouvelles d'Arménie Magazine - 2006 :

http://www.armenews.com/IMG/pdf/interview_chirac-nam.pdf


////

Le voyage historique de Jacques Chirac en Arménie
L’article de Jeanine Paloulian dans le N°124 de NAM


En Arménie, Jacques Chirac va créer la surprise en répondant aux journalistes du Figaro et du Monde : "À la question de savoir si l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne passe impérativement par la reconnaissance du génocide arménien, la réponse est sans ambiguïté « Honnêtement, je le crois. Tout pays se grandit en reconnaissant ses drames et ses erreurs ». Chirac fait même un parallèle entre le génocide et la Shoah : « Peut-on dire que l’Allemagne, qui a profondément reconnu la Shoah, a perdu son crédit ? Elle s’est grandie. On pourrait le dire pour la France, dans d’autres circonstances et pour beaucoup d’autres pays. Un pays, une nation, se grandit toujours de reconnaître les erreurs qu’elle a pu commettre. Alors, quand de surcroît, il s’agit de s’intégrer dans un ensemble qui revendique l’appartenance à une même société et la croyance en de mêmes valeurs, je pense, effectivement, que la Turquie serait bien inspirée, au regard de son histoire, de sa tradition profonde, et de sa culture, qui est aussi une culture humaniste, d’en tirer les conséquences ».

À la deuxième question portant sur la pénalisation des négationnistes, Jacques Chirac répond tout aussi directement. Sans imaginer qu’il sera démenti dix jours plus tard ? Ou pour apaiser la Turquie ?
« Je voudrais rappeler, une fois de plus, que la France reconnaît le génocide arménien. Elle l’a officiellement reconnu, de par la loi. C’est donc notre loi. Cette loi s’impose à tous. En outre, vous le savez parfaitement, nous sommes un État de droit. La loi française condamne toute provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence raciale…Cela montre bien que la France a pleinement reconnu la tragédie du génocide et que le reste relève plus, aujourd’hui, de la polémique que de la réalité juridique »."

Lire le récit complet de sa Visite d’État en Arménie :

http://www.armenews.com/spip.php?page=article&id_article=18152


////

Mort de Jacques Chirac : les condoléances du CCAF

La mort de Jacques Chirac est ressentie avec tristesse par le monde arménien. La communauté des Français d’origine arménienne n’oublie pas qu’il lui est revenu de promulguer le 29 janvier 2001 la loi de reconnaissance du génocide arménien. Il a été également le premier Président de la République française à avoir effectué le 30 septembre 2006 une visite d’État en Arménie, accompagné de Bernadette Chirac, de Charles Aznavour et de Michel Legrand, et d’une forte délégation de Français d’origine arménienne. Il y avait réaffirmé la reconnaissance par la France du génocide et avait rappelé que sa reconnaissance par la Turquie était une condition de son entrée dans l’Europe. C’est également sous son mandat que s’était déroulée l’année de l’Arménie en France en 2006.
Le CCAF adresse ses sincères condoléances à Bernadette Chirac, à l’ensemble de sa famille ainsi qu’au président de la République Emmanuel Macron.

Mourad Papazian
Ara Toranian

Coprésidents du Conseil de Coordination des organisations arméniennes de France.

http://www.armenews.com/spip.php?page=article&id_article=18149


/////

Publication de l’Ambassadeur de France en Arménie, Jonathan Lacôte

Décès de Jacques Chirac


« Je remercie les Arméniens qui, à la suite de leur Premier Ministre, Nikol Pachinian, nous ont transmis leurs condoléances après l’annonce du décès de Jacques Chirac.

Chacun a salué en Jacques Chirac l’homme d’Etat, ami et soutien indéfectible de l’Arménie.

C’est au Président Chirac qu’est revenu l’honneur de promulguer le 29 janvier 2001 la Loi 2001-70 dont l’article unique énonce que « La France reconnaît publiquement le génocide arménien de 1915 », faisant ainsi de la France le premier Etat au monde à reconnaître le Génocide des Arméniens par un acte de valeur législative.

On se souvient ici que Jacques Chirac fut en 2006 le premier Président de la République française à effectuer une visite d’Etat en Arménie et les témoignages me parviennent, nombreux, de l’attention et de l’écoute qu’il a apportées à chacun, manifestement touché par l’accueil des Arméniens.

C’est à son initiative que fut lancée en 2007 l’année de la culture arménienne en France, « Arménie amie ».

Grand connaisseur des anciennes langues civilisations, Jacques Chirac ne pouvait qu’être sensible à la culture arménienne, à la sauvegarde de son identité et à la défense de sa mémoire.
Un livre de condoléances sera ouvert à l’Ambassade de France en Arménie vendredi 27 et lundi 30 septembre, de 15h00 à 17h00. »

https://am.ambafrance.org/Deces-de-Jacques-Chirac





Retour � la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org