Aujourd'hui : Mardi, 10 décembre 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Mémoire de la Nuit de Cristal : Arménien, Juif, Tutsi, je suis "le gardien de mon frère"
Publié le :

Info Collectif VAN – www.collectifvan.org – Comme chaque année depuis 6 ans, le Collectif VAN s'est associé samedi dernier à la Commémoration de la Nuit de Cristal du 9 novembre 1938, organisée dans la capitale par nos partenaires et amis de Memorial98. Le rassemblement s'est tenu comme à l'accoutumée devant le Gymnase Japy dans le 11e arrondissement de Paris.

Parmi les interventions, celles d'Albert Herszkowicz de Mémorial98 et de Marcel Kabanda, président d'Ibuka France, ainsi que celle de la représentante déléguée du Collectif VAN, qui a pris la parole en ces termes :


Légende photo : Des mots et des fleurs pour dire Non au racisme et à l'antisémitisme. Photo Collectif VAN.


Discours du Collectif VAN - Paris, 9 novembre 2019 - Commémoration de la Nuit de Cristal

C'est un honneur pour moi de représenter ici le Collectif VAN, au côté des autres associations invitées, et de pouvoir prononcer ces quelques mots en hommage aux victimes de la Nuit de Cristal, à celles qui les ont précédées et aux millions qui les ont suivies, mais aussi en hommage à la solidarité que vous, amis juifs, avez témoigné et témoignez aux victimes des autres génocides ou à leurs descendants, dont certains sont ici autour de vous. Ils vous comprennent, car les autres génocides, bien souvent, ont connu des étapes comparables : on commence par singulariser puis isoler avec des mots, on fait d'un groupe minoritaire, un bouc émissaire, accusé de tondre la laine sur le dos de la majorité, de l'exploiter, de la tromper, d'être une cinquième colonne au service de l'étranger, on attend le prétexte qui sera l'étincelle et qui ne tarde pas à se produire (un attentat ou pseudo-attentat), et puis on désarme des gens déjà largement sans défense, pour être sûr qu'il n'y ait pas une seule perte chez les massacreurs, et ensuite, on lance des foules chauffées à blanc à l'assaut pour casser, brûler, terroriser, violer, tuer et piller, car il s'agit de se "dédommager" en volant les victimes, qui plus tard, seront accusées d'être coupables d'avoir elles-mêmes causé les crimes qui les ont éliminées... Et cela se passe sans que rien ni personne ne tente d'y faire obstacle, ni la police censée protéger tous les citoyens, ni les puissances étrangères.

Aucun des beaux principes enseignés aux enfants ne vient freiner l'élan meurtrier : ni les injonctions à ne pas tuer ou voler, ni le fait qu'on ne s'attaque pas à plus faible que soi, ou en s'y mettant à dix contre un, ou avec des armes quand l'autre n'en a pas. Au contraire, la foule déchaînée est poussée par les autorités à s'en prendre à ce qui est le plus fragile : les vitrines, les fenêtres, les livres, les lieux de culte et de culture, et les corps – les corps des vieillards, des jeunes filles, des femmes, des enfants, des bébés. Ce faisant, la masse haineuse se construit une identité qu'elle croit plus forte, plus glorieuse. Dans un renversement de valeurs, le blason de l'honneur se trouve redoré par la destruction de l'autre et de ce qu'il a créé ou acquis. Tout ce processus s'est déployé lors du prélude à la Shoah qu'a été la Nuit de Cristal. Et c'est parce que les Arméniens ont connu des pogroms comparables, en Turquie ottomane ou plus récemment, qu'ils en ressentent l'effroi, avec vous.

J'en reviens donc tout naturellement à la solidarité qui rassemble cet après-midi tous ceux qui sont présents à l'invitation de Mémorial 98.

Mardi 29 octobre, comme vous le savez sans doute, la Chambre des représentants du Congrès américain a voté presque à l'unanimité une résolution trans-partisane reconnaissant le génocide des Arméniens, et demandant l'enseignement de celui-ci dans les écoles. Certes, il y a une part de Real-Politik dans ce vote, qui est une réponse aux folies brutales d'Erdogan contre les Kurdes de Syrie, mais quoique non contraignante, cette résolution est très importante.

Sans la solidarité et la persévérance de Représentants juifs-américains, Démocrates et Républicains, qui soutiennent les Arméniens depuis des décennies, sans la solidarité plus récente des associations juives-américaines, il n'est pas certain que ce vote historique ait eu lieu.

Et dans la foulée, en Israël, se sont fait entendre de nouvelles demandes adressées à la Knesset pour qu'elle suive l'exemple américain.

Ce n'est pas une découverte : l'union fait la force. La solidarité, l'empathie, la compréhension mutuelle qui découlent d'expériences similaires, parmi lesquelles celles des discours de déni, de relativisation ou de minimisation, nous rendent plus fort moralement, mais également intellectuellement car nous apprenons les uns des autres, y compris à devenir ce que les anglophones appellent élégamment des “shit detectors”.

En posant que nous sommes "le gardien de mon frère", nous nous révélons tout à la fois plus humains et plus efficaces. Car quand des non-Juifs défendent les Juifs, quand des non-Tutsi défendent la cause des Tutsi, quand des non-Arméniens défendent celle des Arméniens et des autres victimes des Ottomans, l'efficacité est décuplée. Ce n'est pas rien.

Surtout, ce qui n'est pas rien, c'est de ne plus se sentir seuls. Tandis que nous nous recueillons en repensant à cet épisode d'horreur, qui porte, ironiquement, le nom poétique de Kristalnacht, j'espère que nous parvenons, chers amis juifs, à vous faire sentir très fort que non, vous n'êtes pas seuls.

Au nom du Collectif VAN, je vous remercie.

D.H.

Représentante déléguée du Collectif VAN



Voir aussi : Vidéo Mémorial98

Film de Bernard J. Henry (Global Suburban) du rassemblement du 9 novembre 2019, organisé par Mémorial98 en hommage aux victimes de la Nuit de Cristal nazie, avec toutes les prises de parole : Memorial98, Collectif VAN, Ibuka France, LDH etc.



https://youtu.be/Zv32N9D2FQc


Lire aussi:

La Nuit de Cristal - Partie 1

La Nuit de Cristal - Partie 2

La Nuit de Cristal - Partie 3

La Nuit de Cristal - Partie 4

La Nuit de Cristal - Partie 5

Agenda - Paris, 9 novembre : Commémoration de la Nuit de Cristal

Voir aussi les photos dans notre Rubrique Photothèque






Retour � la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org