Aujourd'hui : Jeudi, 9 avril 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Presse arménienne : Revue du 03 décembre 2019
Publié le :

Info Collectif VAN – www.collectifvan.org – Le Collectif VAN vous propose de lire cette Revue de Presse parue sur le site de l'Ambassade de France en Arménie le 6 décembre 2019.


Ambassade de France en Arménie

Revue de la presse arménienne du 03 décembre 2019

Malgré les objections de l’opposition, la commission parlementaire des affaires juridiques approuve le projet de loi visant à donner aux juges de la Cour constitutionnelle des incitations financières à la démission/ La presse indique que les deux partis d'opposition représentés au parlement, « Arménie prospère » et « Arménie lumineuse », ont catégoriquement rejeté le projet de loi du gouvernement visant à donner aux juges de la Cour constitutionnelle (CC) des incitations financières à la démission avant la fin de leur mandat. L’opposition a accusé le gouvernement de chercher à remplacer ces juges par ses partisans. Le ministre de la Justice, Rustam Badasian, a de nouveau défendu le projet de loi, indiquant que le gouvernement offrait ainsi aux juges une « sortie honorable » afin de remédier au manque de confiance du public dans le système judiciaire et de mettre fin à la « crise » de la CC. Malgré les objections de l’opposition, la commission parlementaire des affaires juridiques [dominée par des députés progouvernementaux] a approuvé le projet de loi et ouvert la voie à son adoption par le Parlement plus tard cette semaine. La presse indique que pour être adopté, ce projet de loi devra être soutenu par au moins 79 membres sur 132 du Parlement. Le groupe « Mon pas » de Nikol Pachinian détient 88 sièges au Parlement.

Le maire d’Erevan rejette les accusations de corruption/ Le maire d’Erevan, Hayk Marutian, continue d’être critiqué par les médias après avoir nommé à contrecœur les entreprises privées qui avaient fait don d'au moins 21 camions à ordures (cf. revue du 30 novembre au 2 décembre 2019). Hayk Marutian a fermement nié l’octroi de permis de construire ou d’autres faveurs aux hommes d’affaires ayant fait ces dons de camions à ordures et d’autres équipements à l’administration municipale. En dépit de ces dénégations, le parti d'opposition « Arménie lumineuse » a commencé à recueillir les signatures des députés pour appuyer une enquête parlementaire sur cette affaire. La presse indique que « Arménie lumineuse » et l'autre parti de l'opposition parlementaire, « Arménie prospère », ont suffisamment de voix au parlement pour demander cette enquête. La presse rappelle que selon les documents révélés, 14 camions à ordures venaient d’une entreprise de construction qui avait obtenu en mars dernier l’autorisation du Maire de construire un complexe résidentiel dans la banlieue d’Erevan, alors que 3 autres véhicules avaient été mis à disposition par une société contrôlée par la famille de Samvel Aleksanian, hommes d’affaires et ancien député Républicain. Hraparak rend compte des appels à démission du Maire. Selon le quotidien, si Marutian démissionne, le parti au pouvoir n’a pas de candidat au Conseil municipal qui serait en mesure de le remplacer. Selon les sources de Joghovourd, le cerveau derrière ces « trocs de camions contre permis de construire » serait l’adjoint au Maire, Hayk Sarkissian.

Masdar construira des centrales solaires en Arménie/ La presse indique que la société Masdar s’est engagée à financer la construction de centrales solaires en Arménie. Un accord dans ce sens a été signé entre Masdar et le Fonds pour les intérêts nationaux arméniens en présences du Président arménien, Armen Sarkissian, et le Ministre des Affaires énergétiques des Émirats arabes unis, Suhail Al Mazrouei. D’après la presse, cet accord atténuerait la dépendance du pays vis-à-vis du gaz naturel et de l’énergie nucléaire. Le communiqué conjoint indique que l'accord envisage le lancement de projets d'énergie solaire en Arménie d'une capacité totale de 400 mégawatts, ce qui correspondrait presque à la capacité nominale de la centrale nucléaire de Metsamor. Selon le communiqué, cela nécessiterait des investissements entre 300 - 320 millions de dollars, dont l'essentiel seront vraisemblablement réalisés par Masdar. Le premier projet prévu dans le cadre de cet accord de développement conjoint est une centrale photovoltaïque de taille industrielle d'une capacité de 200 mégawatts dans l'ouest de l'Arménie.

Tensions à la frontière/ La presse indique qu’un soldat de l'armée de défense du Karabagh a été tué et un autre blessé dans un avant-poste militaire dans la direction nord-est de la ligne de contact entre les forces armées du Karabagh et de l'Azerbaïdjan. La presse rappelle que du 24 au 30 novembre les troupes azerbaïdjanaises avaient violé le régime de cessez-le-feu près de 220 fois sur la ligne de contact avec le Haut-Karabagh en tirant plus de 3500 balles en direction des gardes-frontières arméniens avec des armes de calibres différents.

Enquête sur l'adoption illégale d'enfants arméniens par des étrangers/ La presse rend compte d’une enquête pénale sur les nombreux cas de l'adoption illégale d'enfants arméniens par des étrangers. Trois citoyens arméniens ont été accusés d'avoir utilisé leurs contacts dans une maternité et dans plusieurs agences et orphelinats pour organiser l'adoption illégale de plus de 30 bébés par des citoyens italiens. Les autorités ont indiqué que les adoptions illégales avaient eu lieu de 2016 à 2018, mais ils n’ont fourni aucune information sur le statut actuel des bébés. Le manque d’informations communiquées par les agences gouvernementales a alimenté les spéculations selon lesquelles l'affaire pourrait impliquer la vente d'organes. Commentant ces spéculations, le secrétaire du Conseil de sécurité, Armen Grigorian, a indiqué qu’il n’était pas question de vente d'organes pour le moment. La presse rappelle que le processus d'adoption en Arménie avait été suspendu en septembre après que la Ministre du Travail et des Affaires sociales, Zaruhi Batoyan, a exprimé des soupçons sur les divergences dans les chiffres officiels présentés par les différentes agences concernant l'adoption d'enfants en Arménie par des étrangers.

Rédaction : Lena Gyulkhasyan





Retour � la rubrique



TÉLÉCHARGER :
 Revue de la presse arménienne du 03 décembre 2019



Source/Lien : Ambassade de France en Arménie



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org