Aujourd'hui : Mercredi, 19 février 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Presse arménienne : Revue du 12 février 2020
Publié le :

Info Collectif VAN – www.collectifvan.org – Le Collectif VAN vous propose de lire cette Revue de Presse parue sur le site de l'Ambassade de France en Arménie le 13 février 2020.


Ambassade de France en Arménie

Revue de la presse arménienne du 12 février 2020

Qui mènera la campagne référendaire pour le « Non » ?/
La presse indique que la Commission centrale électorale d'Arménie a approuvé le calendrier des principaux événements pour l'organisation et la tenue du référendum prévu le 5 avril. Selon ce calendrier, la campagne référendaire sera lancée le 17 février et se terminera le 4 avril. La presse indique que la loi sur le référendum stipule que pour chaque question référendaire, il est obligatoire qu’il y ait des campagnes pour le « Oui » et pour le « Non », mais le sort de ce dernier n'est pas encore clair pour le moment. Tandis qu’il a été annoncé que le Ministre de l'Administration territoriale et de l'Infrastructure, Suren Papikyan, dirigera le quartier général de la campagne pour le « Oui », aucune force n’a déclaré vouloir mener la campagne pour le « Non ». Selon la loi, les campagnes peuvent être menées par les forces représentées au parlement, ainsi que les forces hors parlementaires à condition que ces dernières aient au moins 50 adhérents. Les partis extraparlementaires « Congrès national arménien » de Levon Ter-Petrossian et « République » d’Aram Sarkissian (frère de l’ancien Premier ministre assassiné, Vazgen Sarkissian) ont déclaré joindre la campagne pour le « Oui ». Le parti d'opposition parlementaire, « Arménie lumineuse », a décidé de ne pas faire de campagne pour le « Non » parce que « les autorités ont grandement besoin que certaines personnes fassent campagne pour un « Non » afin de pouvoir dire à ces personnes qu'elles défendent Serge Sarkissian et prononcer le genre de discours dont tout le monde est fatigué ». L’autre parti d’opposition parlementaire, « Arménie prospère », n’a pas encore communiqué sa décision quant au choix de la campagne. Selon Joghovourd, l’ancien parti au pouvoir « Républicain », les Dachnaks, ainsi que l'équipe du deuxième Président, Robert Kocharyan, ne participeront à aucune des campagnes.

L’opposition ne saisira pas la Cour constitutionnelle pour statuer sur la constitutionnalité de l'acte juridique référendaire/ Quant à la disposition de la Constitution qui permet à l'initiative d'au moins 1/5 du nombre total de députés (dans ce cas 27 députés) de saisir la Cour constitutionnelle (CC) pour statuer sur la constitutionnalité de l'acte juridique référendaire, « Arménie lumineuse » qui n’a que 17 sièges, a réaffirmé sa volonté de le faire. Cependant, leurs collègues d’ « Arménie prospère » ont indiqué qu’ils ne soutiendraient pas une telle démarche, « puisque le CC est partie prenante ».

Les autorités s'inquiètent du possible faible taux de participation au référendum/ Selon Hraparak, les autorités s'inquiètent sérieusement du référendum, d'autant plus que certaines forces appellent au boycott du vote. D’après Hraparak, l’option de retour à l’ancien système où les citoyens d’Arménie habitant à l’étranger pourraient voter dans les ambassades semble irréaliste, car cela nécessiterait des modifications dans la Code électoral, ce qui prendrait du temps. Selon les sources du quotidien, les autorités envisageraient de tenir le même jour les élections municipales dans deux villes majeures : Gumri et Vanadzor, afin d’assurer un taux de participation haut.

Le gouvernement veut créer un Ministère de l'Intérieur/ Haykakan Jamanak indique que le Ministère de la Justice a présenté dans le cadre de débats publics la stratégie de réforme de la Police pour 2020-2022. Cette stratégie prévoit la création d'un Ministère de l'Intérieur qui sera chargé de l'application de la loi. Selon lui, la création de ce Ministère permettra d'assurer le contrôle parlementaire et civil de ce domaine. Actuellement, la police est un organe dépendant directement du Premier ministre. Lors de la réunion du Conseil municipal d’Erevan, le Maire a proposé de créer une police municipale et il a invité les groupes du Conseil à faire pression sur le Parlement à ce sujet.

Accusations criminelles portées contre un officier de police supérieur pour torture/ Les autorités chargées de l'application des lois ont porté des accusations criminelles contre un officier de police supérieur qui apparaissait dans une vidéo en train de battre brutalement un homme. La police arménienne a rapidement lancé une enquête interne sur cette vidéo scandaleuse qui avait provoqué l'indignation des téléspectateurs et suscité de vives inquiétudes de la part de l’Ombudsman (cf. revue du 23 au 25 novembre 2019). D’après la presse, le mauvais traitement infligé aux suspects était répandu en Arménie depuis longtemps, les forces de l'ordre menaçant et battant les suspects pour leur extorquer des aveux. Jusqu'à présent, ils ont rarement été poursuivis pour de telles pratiques illégales.

Constantine Orbelian a été réintégré à la direction du Théâtre national d'opéra d'Arménie/ Constantine Orbelian, chef d'orchestre et pianiste arméno-américain de renom, a été réintégré à la direction du Théâtre national d'opéra d'Arménie après avoir gagné une bataille judiciaire contre la décision de la Ministre de la Culture par intérim de l'époque, Nazeni Gharibian, qui avait démis M. Orbelian de ses fonctions de directeur en mars 2019 ce qui avait provoqué un mécontentement du public et de la communauté artistique (cf. revue du 30 mars au 1er avril 2019, revue du 2 avril 2019). Orbelian a toutefois averti que son contrat signé avec l'ancien gouvernement arménien expirait en août prochain et qu'il ne sait pas encore si les autorités actuelles vont le prolonger.

Relations internationales

Visite officielle du roi de Jordanie/
Lors de sa visite officielle à Erevan, le roi Abdallah de Jordanie a parlé des similitudes entre son pays et l'Arménie, a exprimé son soutien à des liens bilatéraux plus étroits et a fait l'éloge de la présence arménienne séculaire au Moyen-Orient. Il a rencontré le Président d’Arménie, Armen Sarkissian, le Premier ministre, Nikol Pachinian, et le Catholicos. Après les rencontres, il a appelé au soutien arménien pour sa position sur le statut de Jérusalem. Abdullah a également fait l'éloge de la communauté arménienne de Jordanie. Les deux dirigeants arméniens ont qualifié la toute première visite d'Abdullah en Arménie d' « historique » lors des discussions qui semblaient avoir porté sur les moyens de renforcer les liens économiques entre l'Arménie et la Jordanie.

Les dirigeants arméniens ont félicité les dirigeants iraniens à l'occasion du 41eme anniversaire de la victoire de la révolution islamique/ Le Premier ministre, Nikol Pachinian, et le Président, Armen Sarkissian, ont envoyé des lettres de félicitations au Président iranien, Hassan Rouhani, et au Guide suprême, Ali Khamenei, à l'occasion du 41eme anniversaire de la victoire de la révolution islamique. Dans son message, Nikol Pachinian s’est dit convaincu que la mise en œuvre complète de ces programmes et des accords conclus lors de sa visite en Iran contribuerait à étendre les relations bilatérales au profit des deux peuples. Il a également invité le Président iranien à se rendre en Arménie. « Aujourd'hui, alors que le monde est confronté à de nombreux défis, la préservation et le développement de relations stables et mutuellement bénéfiques entre l'Arménie et l'Iran sont importants » a, à son tour, indiqué le Président Sarkissian.

Rédaction : Lena Gyulkhasyan





Retour � la rubrique



TÉLÉCHARGER :
 Revue de la presse arménienne du 12 février 2020



Source/Lien : Ambassade de France en Arménie



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org