Aujourd'hui : Vendredi, 10 juillet 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Presse arménienne : Revue du 17 mars 2020
Publié le :

Info Collectif VAN – www.collectifvan.org – Le Collectif VAN vous propose de lire cette Revue de Presse parue sur le site de l'Ambassade de France en Arménie le 18 mars 2020.


Ambassade de France en Arménie

Revue de la presse arménienne du 17 mars 2020

L’Arménie déclare l’état d’urgence pour contenir la propagation du coronavirus/
Invoquant la nécessité de contenir la propagation du coronavirus, le gouvernement arménien a déclaré l’état d’urgence à partir du 16 mars jusqu’au 14 avril. Le vice-Premier ministre Tigran Avinyan, a été désigné commandant du groupe de travail chargé de coordonner les mesures liées à l’état d’urgence.

Ce que l’état d’urgence implique

Entrée et sortie par la frontière arménienne


Les citoyens arméniens ne peuvent pas quitter le territoire arménien par la frontière terrestre à l’exception des chauffeurs transportant la marchandise. Les citoyens arméniens, les membres de leur famille (quelle que soit leur nationalité), les personnes enregistrées et résidant en Arménie peuvent entrer sur le territoire arménien. Les autres ressortissants étrangers - qui sont citoyens de pays dont la situation épidémiologique est tendue, ou qui ont voyagé dans ces pays au cours des 14 derniers jours, sont interdits d’entrée. La liste de ces pays sera établie par le commandant de l’état d’urgence. Des exceptions sont appliquées aux représentants des missions diplomatiques et des organisations internationales et les membres de leur famille. Dans le même temps, le commandant a le pouvoir d’autoriser l’entrée des personnes (autrement interdites d’entrée en vertu de l’état d’urgence) en Arménie en fonction des circonstances et des cas particuliers.

Mesures préventives

Les personnes entrant en Arménie seront soumises à un contrôle. En cas de symptômes, les personnes sont hospitalisées, mises en quarantaine auto-quarantaine. Si une personne refuse de se soumettre à ces mesures, elle peut être isolée temporairement dans les zones définies par le commandant dans le but de tester, de traiter et de prévenir la propagation du virus. S’il s’avère que la personne est arrivée des pays où la situation épidémiologique est tendue, elle sera transportée dans des zones de quarantaine spéciales ou elle peut recevoir l’instruction de se mettre en auto-quarantaine chez elle ou dans d’autres lieux à sa convenance, en excluant tout contact avec d’autres personnes.

Restrictions à la circulation

Bien que l’état d’urgence ait été déclaré à l’échelle nationale, les restrictions ne seront appliquées que dans les communautés et les zones décidées par le commandant. Pour les communautés où il sera décidé d’appliquer des restrictions, un régime spécial sera appliqué à l’entrée ou à la sortie de la communauté, sauf pour les entrées et les sorties pour la fourniture de produits de première nécessité. La quarantaine (auto-quarantaine), la restriction de la libre circulation (temps, nombre de personnes, etc.) peuvent être mises en place. Des mesures anti- épidémiques et de désinfection peuvent être mises en œuvre dans les appartements des résidents. Les cas suspects et confirmés du coronavirus seront mis en quarantaine.

Participation aux événements

Les rassemblements et les grèves sont interdits dans tout le pays. En outre, le commandant a le pouvoir de définir les territoires où des événements publics peuvent être interdits si le nombre de participants dépasse 20 personnes.

Processus d’enseignement

Les cours sont interdits dans toutes les écoles publiques et privées, les écoles maternelles, les écoles professionnelles et les universités. L’interdiction ne s’applique pas à l’enseignement à distance (en ligne).

Autres restrictions

Les visites dans les prisons, les bases militaires, les hôpitaux psychiatriques, les institutions de services sociaux, les institutions de soins d’enfants et les institutions chargées de la défense sont interdites.

Publications en ligne et dans la presse

Si des personnes ou des médias veulent publier des informations sur les médias sociaux ou d’autres moyens concernant les nouveaux cas de coronavirus, l’état de santé des personnes, les sources de virus, le nombre de personnes en quarantaine, ils doivent exclusivement utiliser et citer les informations officielles fournies par le commandant (gouvernement). Les articles publiés ne peuvent pas contredire les informations officielles. Il en va de même pour les informations qui provoquent la panique ou qui contiennent le danger de provoquer une situation de panique. Ces informations sont soumises à une rétractation immédiate.

La violation des règles et des règlements pendant l’état d’urgence entraîne une responsabilité administrative sous forme d’amendes.

64 cas de coronavirus dans le pays/ Au moment de rédaction de cette revue, les autorités ont confirmé 64 cas de coronavirus dans le pays. Selon Nikol Pachinian, en ce moment le plus grand risque est lié au patient récemment identifié qui est employé par une grande entreprise de production à Erevan. « Je pense que nous avons réussi à définir l’étendue de ses contacts, mais on ne peut pas être absolument sûr dans de tels cas et c’est l’une des raisons pour lesquelles l’état d’urgence a été déclaré » a déclaré le Premier ministre, sans nommer l’entreprise. Commentant les photos alléguant des cas d’achat en panique dans des supermarchés d’Erevan et de province, le Premier ministre a assuré au public que l’Arménie ne manquait pas de nourriture et a exhorté les gens à ne pas acheter plus que ce dont ils ont besoin.

L’Arménie et la Russie imposent des restrictions mutuelles de voyage/ Les Premiers ministres arménien et russe se sont mis d’accord sur des restrictions mutuelles de voyage pour éviter la propagation du coronavirus. Lors d’une conversation téléphonique, les parties ont convenu de limiter le trafic de passagers entre l’Arménie et la Russie pendant deux semaines, assurant en même temps le retour des citoyens des deux pays. Le transport de marchandise sera effectué sans interruption.

Le référendum devra être reporté/ Les médias indiquent qu’en vertu de la constitution, les référendums ne peuvent être organisés dans des conditions d’état d’urgence, ce qui signifie que le référendum constitutionnel prévu pour le 5 avril devra être reporté.

Les églises arméniennes mèneront toutes les liturgies à huis clos/ Après l’annonce de l’état d’urgence en Arménie, l’Église apostolique arménienne a diffusé un appel de Sa Sainteté Karekin II, Catholicos de tous les Arméniens, indiquant que les églises arméniennes mèneront toutes les liturgies à huis clos, sans la participation du public mais qu’elles prévoiront des heures d’ouverture régulières pour permettre aux croyants de faire des visites individuelles. Entre autres limitations, l’église a également annoncé la suspension des cérémonies de mariage et a limité ses services pendant les funérailles aux cérémonies de cimetière.

Pachinian : pas de raison de reporter les élections présidentielles au Karabakh/ Aucun cas n’a été confirmé dans le Haut-Karabakh et il n’y a pas de raison de reporter l’élection présidentielle, a déclaré Nikol Pachinian en réponse à la question d’un député. Pachinian a également appelé à éviter de voyager entre le Haut-Karabakh et l’Arménie.

Rédaction : Léna Gyulkhasyan




Retour � la rubrique



TÉLÉCHARGER :
 Revue de la presse arménienne du 17 mars 2020



Source/Lien : Ambassade de France en Arménie



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org