Aujourd'hui : Dimanche, 31 mai 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Presse arménienne : Revue du 7 mai 2020
Publié le :

Info Collectif VAN – www.collectifvan.org – Le Collectif VAN vous propose de lire cette Revue de Presse parue sur le site de l'Ambassade de France en Arménie le 14 mai 2020.


Ambassade de France en Arménie

Revue de la presse arménienne du 7 mai 2020

2884 cas confirmés de coronavirus/
Au moment de la rédaction de cette revue, les autorités ont confirmé 2884 cas de coronavirus dans le pays dont 1185 ont été guéris et 42 patients sont décédés.

Le Ministre de la Santé n’exclut pas le prolongement de l’état d’urgence/ Dans une interview au service arménien de RFE/RL, le Ministre de la Santé, Arsen Torossian, a reconnu que la situation de COVID-19 dans le pays devenait de plus en plus difficile comme en témoignent les chiffres. Le pays enregistre quotidiennement une centaine de nouveau cas depuis le weekend dernier. Selon le Ministre, le système hospitalier arrive encore à gérer la situation en termes de capacité hospitalière, mais le Ministre avait averti la semaine dernière que les autorités sanitaires ne seraient bientôt plus en mesure d'hospitaliser ou d'isoler toutes les personnes infectées. Torossian a déclaré qu'en raison de l'augmentation des chiffres, le gouvernement pourrait à nouveau prolonger l'état d'urgence lié au coronavirus qui est actuellement en vigueur jusqu’au 14 mai. Cependant, le Ministre n'a pas commenté la possibilité de restaurer le confinement.

Entretien téléphonique entre Pachinian et le directeur général de l'OMS/ Nikol Pachinian a eu une conversation téléphonique avec le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, à l'initiative de ce dernier. Pachinian a présenté la situation du coronavirus en Arménie et les mesures prises par son gouvernement. Les parties ont également discuté des perspectives de coopération entre le gouvernement arménien et l'OMS.

Séance de questions-réponses du gouvernement au Parlement/ La presse rend compte des déclarations du Premier ministre faites lors de la séance de questions-réponses du gouvernement au Parlement

Sur le conflit du Karabakh : Le Premier ministre a réaffirmé sa position selon laquelle toute solution au conflit doit être acceptable pour les peuples d'Arménie et du Karabakh. Selon lui, toutes les parties au conflit du Karabakh devraient vouloir une résolution. Parlant de ses rencontres avec le Président azerbaïdjanais, Ilham Aliyev, Pachinian a déclaré penser qu’Aliyev était « constructif » et avait le souhait « de résoudre le problème, tout comme les médiateurs du processus de négociation ».

Sur la politique étrangère : D’après Pachinian, les relations arméno- russes sont bonnes et de haut niveau. « Bien sûr, il y a des questions dans ces relations et il y a un agenda » a ajouté Pachinian. D’après Pachinian lorsqu'une nouvelle situation politique a été créée en Arménie en 2018, non seulement la Russie, mais aussi l'Union européenne a été confrontée à un problème « d'adaptation aux changements ». « L'Arménie doit se présenter avec un nouveau statut » a déclaré Pachinian soulignant que l'Arménie est en train de construire un concept de politique étrangère « entièrement nouveau, démontrant ainsi sa viabilité ». D’après lui, l'Arménie n'a plus l'intention de « se contenter du statut de pays de troisième rang » et se positionnera comme « un État dont il faut tenir compte de l'opinion ». Le Premier ministre a noté que le gouvernement arménien respectait ses partenaires étrangers et exigeait la même approche de leur part. D’après Pachinian, le corps diplomatique ne s'est pas encore totalement adapté « aux nouvelles règles du jeu en Arménie » et tous les diplomates n'ont pas accepté ses approches fermes. Néanmoins, selon Pachinian, la plupart des diplomates soutiennent et acceptent sa position « et pourtant il y a des gens qui ont l'habitude de mendier pour quelque chose ».

Sur le prix de gaz russe : Nikol Pachinian a déclaré qu'il comprenait le désir de Gazprom d'aider sa filiale arménienne à réaliser des « bénéfices décents » et à les utiliser pour des réparations vitales et l'entretien du réseau de distribution de gaz. « Mais nous pensons que l'entreprise de notre pays partenaire stratégique devrait adopter une approche différente étant donné la crise mondiale et l'effondrement du marché de l'énergie, et nous allons essayer de parler à nos partenaires » a déclaré le Premier ministre. Il a également souligné que l'une des questions les plus importantes à l'ordre du jour de l'Union économique eurasiatique était la formation d'un marché commun de l'énergie.

Sur les traîtres dans les systèmes judiciaires et d'application de la loi : Selon Pachinian, en 2019 le gouvernement n’a pas pu résoudre la question d'avoir un pouvoir judiciaire indépendant et crédible. Il a souligné que le plus grand échec du gouvernement en 2019 a été le processus de restitution complète de « l'argent volé au peuple arménien » qui, selon lui, a des raisons à la fois objectives et subjectives. D’après Pachinian tandis qu’il y a des professionnels dévoués et de haut niveau dans le système judiciaire, il y a aussi ceux voués au système de corruption. Pachinian a parlé des « traîtres dans les systèmes judiciaires et d'application de la loi ». « Soyez assurés que toutes les personnes corrompues seront livrées à la justice, et que ce qui a été volé au peuple sera restitué » a conclu Pachinian.

Conversation téléphonique entre les MAE arménien et biélorusse/ Le 6 mai, le Ministre arménien des Affaires étrangères a eu une conversation téléphonique avec son homologue biélorusse. Les parties ont discuté de la situation liée au coronavirus. Les Ministres ont abordé les questions de l'agenda bilatéral, se déclarant prêts à poursuivre un dialogue constructif dans les domaines d'intérêt mutuel. Dans ce contexte, l'accent a été mis sur la pleine utilisation du potentiel de la plateforme parlementaire. Les parties ont également abordé un certain nombre de questions à l'ordre du jour concernant les événements qui se tiendront dans le cadre de la CEI, de l'EEU et de l'OTSC.

Conversation téléphonique entre les MAE arménien et russe/ Le 6 mai, à l'initiative de la partie russe, le Ministre arménien des Affaires étrangères Zohrab Mnatsakanyan a eu une conversation téléphonique avec son homologue russe. Les Ministres ont échangé leurs points de vue sur un certain nombre de questions de l'agenda bilatéral et ont discuté des mesures visant à relever les défis posés par COVID-19. Ils ont évoqué le processus de paix du conflit du Haut-Karabakh sous les auspices de la coprésidence du Groupe de Minsk de l'OSCE.

Délivrance d'un mandat d'arrêt contre Mikael Minassian, le gendre de Serge Sarkissian/ Le tribunal d'Erevan a approuvé un mandat d'arrêt contre Mikael Minassian, le gendre fugitif de l'ancien Président Serge Sarkissian. Minassian est poursuivi pour corruption (cf. revue du 23 avril 2020), mais il rejette les accusations comme étant politiquement motivées. Critique amère du Premier ministre Nikol Pachinian, Mikael Minassian aurait quitté l'Arménie peu après avoir été démis de ses fonctions d'ambassadeur d’Arménie au Vatican à la fin de l'année 2018. Minassian a lancé une série de vidéos sur Facebook dans lesquelles il critique le gouvernement (cf. revue du 5 mai 2020). Dans le deuxième épisode publié mardi, il a refusé de révéler ses coordonnées actuelles en affirmant qu'il ne retournerait pas en Arménie parce que les enquêteurs et les juges qui s'occupent de son cas agissaient « sur des ordres illégaux » émis par Pachinian. Pachinian n'a toujours pas commenté les allégations de Minassian.

VEON s'est retiré des discussions UCOM/ La société VEON qui est le propriétaire de l’une des 3 compagnies de télécommunication en Arménie, « Beeline Armenia », s'est retiré des discussions avec l’autre operateur arménien de télécommunication UCOM concernant un éventuel accord. Rappelons que UCOM voulait acheter « Beeline Armenia » (cf. revue du 23 janvier 2020). La presse suppose que la décision de se retirer des discussions serait liée à la situation autour des actionnaires de la société UCOM (cf. revue du 11 au 14 avril 2020; cf. revue du 21 avril 2020 ; revue du 5 mai 2020).

Rédaction : Lena Gyulkhasyan





Retour � la rubrique



TÉLÉCHARGER :
 Revue de la presse arménienne du 7 mai 2020



Source/Lien : Ambassade de France en Arménie



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org