Aujourd'hui : Lundi, 13 juillet 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Presse arménienne : Revue du 16 au 18 mai 2020
Publié le :

Info Collectif VAN – www.collectifvan.org – Le Collectif VAN vous propose de lire cette Revue de Presse parue sur le site de l'Ambassade de France en Arménie le 20 mai 2020.


Ambassade de France en Arménie

Revue de la presse arménienne du 16 au 18 mai 2020

L’Arménie enregistre son plus grand nombre de nouveaux cas à ce jour/ 351 nouveaux cas ont été signalés ce qui porte le nombre total des cas à 4823 dont 2019 personnes sont guéries et 61 sont décédées. Selon la porte-parole du Ministre de la Santé, plus de 40 résidents de la maison de retraite de Nork à Erevan, ainsi que plusieurs membres du personnel ont été infectés par le coronavirus.

L’Ambassadeur de France en Arménie a remis à Monsieur Martin Pashayan les Palmes académiques/ La presse indique que pour sa remarquable contribution au rayonnement de la France en Arménie et à la coopération éducative entre les deux pays Monsieur Martin Pashayan a été nommé Officier dans l’Ordre des Palmes académiques. Après le déconfinement en Arménie, l’Ambassadeur de France, Jonathan Lacôte, et le Conseiller de Coopération et d’action culturelle, Alex Bortolan, se sont rendus à Gumri pour remettre à Monsieur Pashayan les Palmes académiques lors d’une cérémonie en comité restreint. Professeur de français de l’École numéro 10 de Gumri, M. Pashayan voit sa vie basculer le 7 décembre 1988. Un séisme frappe sa ville, emportant sa famille, 300 des 400 élèves de son école et provoquant des dizaines de milliers de victimes. Quarante jours après cette tragédie, Martin Pashayan fait le serment de reconstruire son école. Il reprend l’enseignement dès mars 1989, sous des tentes puis dans des baraquements. Il mobilise les donateurs en France et le 8 juillet 1994, Jacques Toubon, Ministre de la Culture et de la Francophonie pose la première pierre de ce qui deviendra la nouvelle École N. 10 de Gumri, qui accueille trois ans plus tard 1.700 élèves. On doit à Martin Pashayan le renouveau de la Francophonie à Gumri.

Conférence de presse du Premier ministre/ La presse rend compte de la conférence de presse en ligne d’environ 4 heures du Premier ministre lors de laquelle il a présenté les « 100 faits sur la nouvelle Arménie ».

COVID-19

En complément des 100 ventilateurs actuels, l’Arménie sera dotée de 70 ventilateurs supplémentaires. Près de 100 000 kits de test ont été acquis et le gouvernement continue à acquérir du matériel médical, des articles de protection personnelle. Il est également prévu d’acquérir des ambulances supplémentaires et des voitures de grande capacité. Le processus d’achat de scanners à rayons X mobiles et d’autres équipements médicaux pour le diagnostic et le traitement du virus a déjà commencé. Selon le PM, la production de masques et des désinfectants pour les mains à base d’alcool en Arménie peut à la fois répondre à la demande intérieure et permettre des exportations.

Aide des partenaires étrangers

Pachinian a rappelé qu’afin de résoudre le problème des denrées alimentaires, jusqu’au 30 juin un droit de douane à l’importation de 0% est appliqué sur plusieurs marchandises qui sont importées de pays tiers sur le territoire de l’Union économique eurasiatique. Pachinian a déclaré que l’Union européenne fournirait un total de 96 millions d’euros d’aide monétaire ou matérielle-technique, les États-Unis - 1,7 million USD, et la Banque mondiale - 3 millions USD. Selon lui, le Fonds monétaire international prévoit d’augmenter l’aide financière fournie à l’Arménie jusqu’à 280 millions USD. Il a rappelé que l’Allemagne et l’Arménie avaient signé un accord de coopération financière en vertu duquel l’Arménie bénéficiera de dons, d’une assistance technique et de prêts à des taux d’intérêt privilégiés, pour un montant de plus de 91 millions d’euros.

Enseignement à distance

Selon le PM, le processus d’enseignement dans le pays n’a pas été sapé. Le gouvernement prend des mesures pour que le système d’enseignement à distance dispose d’une infrastructure complète d’ici l’automne, car « il est très probable que le coronavirus existera encore dans le pays en automne ». Le gouvernement prévoit d’acquérir près de 25 000 ordinateurs pour renforcer l’infrastructure.

Haut-Karabakh

Pachinian a réaffirmé sa position selon laquelle les représentants élus du Karabakh devraient participer aux négociations. « Certains essaient de limiter les représentants légaux de l’Arménie à la table des négociations. Différentes personnes peuvent exprimer les idées les plus acceptables et les plus inacceptables à la table des négociations, et alors ? » a déclaré le PM, réaffirmant une fois de plus qu’aucune force ne peut contraindre les représentants légaux de l’Arménie. Selon lui, avant de prendre toute décision, il est nécessaire d’en parler aux conseils de sécurité, aux parlements et aux peuples d’Arménie et du Karabakh. En ce qui concerne les commentaires selon lesquels les autres pays coprésidant le groupe de Minsk de l’OSCE sont d’accord avec la déclaration de Lavrov selon laquelle une solution étape par étape du conflit est en cours de discussion, Pachinian a déclaré qu’en faisant de tels commentaires, il convenait de noter que le représentant du Département d’État américain avait déclaré qu’il ne considérait pas la déclaration du Ministre russe comme « utile ».

Relations avec la Russie

« L’Arménie peut attendre de son partenaire stratégique, la Russie, que ce n’est pas le meilleur moment pour parler de l’augmentation du prix du gaz notamment en tenant compte de la crise du coronavirus et de ses problèmes sociaux » a déclaré Pachinian en indiquant que les « consultations politiques » sur ce sujet se poursuivaient. Selon Pachinian, il a discuté en détail avec le Président russe de la question des processus juridiques qui se déroulent autour des entreprises russes opérant en Arménie. D’après lui, ils sont parvenus « à des accords très concrets à cet égard » et qu’il suffit de mettre en œuvre ces accords qui « prendront en compte les intérêts des relations entre les pays ». Selon le PM, les relations entre l’Arménie et la Russie sont très riches et les parties avancent en résolvant les problèmes de l’agenda de ces relations.

Référendum

Selon le PM, en raison de la situation actuelle causée par le coronavirus, il ne serait pas possible d’organiser le référendum sur les amendements constitutionnels avant au moins un an, car « l’intérêt de la santé publique est supérieur à tout intérêt politique ». Cependant, selon lui, le gouvernement discute de la possibilité de résoudre partiellement ou complètement cette question au parlement. Quant au fait que l’Arménie s’est récemment adressée à la Commission de Venise sur ce sujet (cf. revue du 15 mai 2020), le PM a déclaré que dans le cadre du référendum, le gouvernement avait déjà prévu de s’adresser à la Commission de Venise et que rien n’empêchait que le travail avec les partenaires internationaux soit fait dans la nouvelle situation et que le gouvernement obtienne une solution « efficace » et « consensuelle ».

Sociétés minières en Arménie

A la question de revenir sur sa déclaration faite en décembre 2019, selon laquelle la liste des propriétaires de sociétés minières en Arménie allait publiée en janvier-février 2020, Pachinian a déclaré que la question n’avait pas été oubliée. Il a assuré que des processus concrets ont eu lieu pour révéler les véritables propriétaires des compagnies minières et que ces processus allaient se poursuivre. Rappelons qu’en avril 2019 le Parlement avait adopté le projet de loi sur la révélation des propriétaires réels des sociétés minières. Selon Pachinian, il s’agit d’un nouveau système de déclaration des propriétaires réels qui doit encore fonctionner, se développer et les changements législatifs doivent l’accompagner.

Le juge qui avait libéré Kocharyan a été accusé de falsification de documents/ Le juge David Grigoryan a été accusé de falsification de documents officiels. Ce juge présidait par ailleurs le procès de Robert Kocharyan et avait ordonné sa libération en 2019 (cf. revue du 27 au 29 juillet 2019). Selon Service spéciale d’enquête, David Grigoryan, avec l’aide du secrétaire des audiences, Gor Vardanyan, a commis une falsification officielle. L’affaire a été soumise au procureur pour approbation et envoie au tribunal.

Le gendre de Serge Sarkissian accuse Pachinian d’avoir organisé un système mafieux international/ Le gendre recherché de Serge Sarkissian, Mikayel Minassian, a déclaré que Nikol Pachinian avait chargé les procureurs et les enquêteurs de monter un dossier de faux délit contre lui. Minassian a également déclaré que Pachinian a « empêtré l’Arménie dans le système mafieux international » pour gagner de l’argent. Selon lui, L’Arménie importe des diamants de l’Inde en contrebande et les achemine vers deux ou trois usines où ces diamants deviennent des « diamants fabriqués en Arménie ». D’après Minassian, ce système a été créé et est géré par Nikol Pachinian et sa famille, qui ont « organisé un système mafieux international d’importation et d’exportation au détriment de la réputation internationale de l’Arménie ».

Rédaction : Lena Gyulkhasyan




Retour � la rubrique



TÉLÉCHARGER :
 Revue de la presse arménienne du 16 au 18 mai 2020



Source/Lien : Ambassade de France en Arménie



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org