Aujourd'hui : Mercredi, 15 juillet 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Presse arménienne : Revue du 23 juin 2020
Publié le :

Info Collectif VAN – www.collectifvan.org – Le Collectif VAN vous propose de lire cette Revue de Presse parue sur le site de l'Ambassade de France en Arménie le 24 juin 2020.


Ambassade de France en Arménie

Revue de la presse arménienne du 23 juin 2020

21006 cas confirmés de coronavirus/ Au moment de la rédaction de cette revue, les autorités ont confirmé 21006 cas de coronavirus dans le pays dont 10144 ont été guéris et 372 patients sont décédés. Selon Nikol Pachinian, la situation dans le pays reste grave, bien qu'il y ait une situation assez stable, mais le problème est qu'il n'y a aucune garantie que cette stabilité soit maintenue. D’après le ministre de la santé, plusieurs autres centres médicaux en Arménie vont rejoindre les hôpitaux traitant les patients atteints du coronavirus.

Le prochain groupe de médecins français arrivera en Arménie le 24 juin/ Le chef de l'équipe médicale française, Alexandre Mignon, a participé au briefing tenu par le bureau du Commandant et a indiqué que le prochain groupe de médecins français arrivera en Arménie le 24 juin. « C'était un grand honneur d'être accueilli en Arménie et de pouvoir aider ce pays dans le contexte de la pandémie de coronavirus » a déclaré Alexandre Mignon.

Le Parlement adopte la loi lui permettant de remplacer les juges de la Cour constitutionnelle/ Le Parlement a tenu lundi des sessions extraordinaires et a adopté les projets d'amendements à la Constitution. Selon les amendements, les juges de la Cour constitutionnelle (CC) qui sont en fonction depuis 12 ans et plus, à savoir Hrant Nazaryan, Felix Tokhyan et Alvina Gyulumyan, seront démis de leurs fonctions, tandis que le Président actuel de la CC, Hrayr Tovmasyan, continuera à être un juge de la CC, mais sera démis de ses fonctions du Président. Les juges qui partent pourront cependant bénéficier de la pension proposée par le gouvernement. Selon le parti au pouvoir, les nouveaux juges seront élus en un jour. Au total, 89 députés ont voté en faveur du projet de loi. Les groupes de l'opposition parlementaire « Arménie lumineuse » et « Arménie prospère » ont boycotté le vote. Le Parlement a également adopté des amendements à la loi sur le règlement intérieur du Parlement qui propose de faire promulguer les projets d'amendements constitutionnels par le Président du Parlement dans un délai de sept jours au lieu de les envoyer à la signature du Président. En vertu de la loi arménienne, la CC doit examiner et valider les changements constitutionnels avant qu'ils ne soient adoptés, mais soutenue par le gouvernement, la majorité progouvernementale du Parlement a décidé de ne pas demander un tel jugement en raison d’ « un conflit d'intérêts ». Nikol Pachinian a réagi au vote en indiquant sur sa page Facebook qu’il était fier de leur équipe politique.

Réactions au vote : « Arménie prospère » veut saisir la CC/ Les décisions adoptées par le Parlement ont été fortement critiquées par les forces d’opposition. « Arménie prospère » a condamné les amendements comme étant inconstitutionnels. Selon eux, la décision de la majorité parlementaire de contourner la CC est également illégale. En conséquence, le parti a déclaré qu'il contesterait les amendements devant la CC avant qu'ils ne puissent entrer en vigueur. Il a invité l'autre parti d'opposition parlementaire, « Arménie lumineuse », à joindre la pétition pour faire appel devant la CC et pour « empêcher le renversement de l'ordre constitutionnel ». « Arménie prospère » a besoin du soutien du parti « Arménie lumineuse » pour pouvoir faire un tel recours. Ce dernier n'a pas répondu immédiatement à l'initiative. L’ancien parti au pouvoir « Républicain » a publié une déclaration qualifiant le vote d’ « usurpation de pouvoir ». Le parti « Patrie » d’Artur Vanetsyan a également publié une déclaration affirmant que les autorités « ont commis l'acte le plus dangereux de l'histoire de la République d'Arménie, en mettant en œuvre un coup d'État constitutionnel et en jetant les bases de la destruction complète d'un État de droit ». La partie a également exprimé l'espoir que le groupe « Arménie lumineuse » se joindra à l'initiative de « Arménie prospère » pour saisir la CC.

L’avis consultatif de la Commission de Venise sur la solution de la « crise constitutionnelle »/ La presse rend compte également de l’avis consultatif de la Commission de Venise sur la solution de la « crise constitutionnelle » demandé par le gouvernement. « La Commission regrette qu'une proposition d'amendements constitutionnels ait été présentée au Parlement arménien le jour de l'adoption du présent avis par la Commission de Venise, proposition qui n'est pas conforme aux recommandations formulées dans le présent avis ». Selon la presse, la Commission de Venise a largement soutenu la formule proposée, mais a également demandé une « période transitoire qui permettrait un changement progressif de la composition de la Cour afin d'éviter tout changement brutal et immédiat mettant en danger l'indépendance de cette institution ». La Commission a déclaré que les autorités arméniennes ne devraient pas non plus se précipiter pour faire remplacer Tovmasyan par un autre président.

Le Conseil des droits de l'homme des Nations unies adopte une résolution parrainée par l'Arménie sur la prévention du génocide/ Le Ministre des Affaires étrangères, Zohrab Mnatsakanyan, a indiqué sur Twitter que le Conseil des droits de l'homme des Nations unies a adopté une résolution parrainée par l'Arménie sur la prévention du génocide.

La Cour constitutionnelle commencera à examiner la demande de Robert Kocharyan le 7 juillet/ La Cour constitutionnelle a décidé de rouvrir le 7 juillet le procès sur l'affaire pour déterminer la conformité de l'article 300.1 du Code pénal arménien avec la Constitution. L’affaire avait été ouvert sur la basé sur la demande du second Président, Robert Kocharyan.

Un garde du corps fourni au juge qui a libéré sous caution Kocharyan/ Selon la police, le juge Arsen Nikoghosian de la Cour d'appel a été doté d'un garde du corps après les harcèlements qui ont suivi sa décision sur la libération sous caution de Robert Kocharyan.

Rédaction : Lena Gyulkhasyan





Retour � la rubrique



TÉLÉCHARGER :
 Revue de la presse arménienne du 23 juin 2020



Source/Lien : Ambassade de France en Arménie



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org