Aujourd'hui : Mercredi, 15 juillet 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Philippe de Belgique : des « regrets » bien timorés, à l’image des « condoléances » d’Erdogan
Publié le :

Info Collectif VAN – www.collectifvan.org – A l’occasion du 60ème anniversaire de l’indépendance du Congo, le roi Philippe de Belgique aurait présenté – selon de nombreux observateurs - ses excuses à l’ancienne colonie belge. Non seulement le mot « excuses » n’est jamais mentionné dans la lettre que le monarque adresse au Président de la République démocratique du Congo, mais le contenu de la missive – qui insiste sur la « longue histoire commune » des deux pays - semble bien timoré. Tout au plus le souverain belge indique-t-il que « A l’époque de l'État indépendant du Congo [sur lequel son arrière-arrière-grand-père, le roi Léopold II exerça une souveraineté à titre personnel de 1885 à 1908], des actes de violence et de cruauté ont été commis ». Voilà la cause de ses « profonds regrets » qui sont exprimés en des termes bien cadrés. La lettre reste d’ailleurs évasive : qui sont les coupables, combien de victimes, de quel type étaient les « épisodes douloureux » mentionnés ? Mystère. Dès 1919, les faits étaient pourtant bien documentés : une commission officielle du gouvernement belge avait estimé que la population du territoire du Congo avait été réduite de moitié. Si les estimations des pertes varient très fortement selon les sources, la réalité historique du drame vécu par la population sur l'ensemble du territoire de l'État indépendant du Congo, reste certaine comme le notait l'historien belge AJ. Wauters en 1911. En tant que descendants des rescapés du génocide arménien perpétré en Turquie en 1915, nous percevons une similitude frappante entre la phraséologie floue de cette lettre du souverain belge et celle des lettres de « condoléances »* qu’Erdogan adresse régulièrement depuis 2014 « aux petits-enfants des Arméniens tués en 1915 ». Notre ami Osman Kavala, homme d'affaires et mécène turc (emprisonné sans raison depuis 973 jours) notait en 2014 que, dans le discours de M. Erdogan, « les Arméniens ont perdu la vie, mais on ne sait pas comment ils l'ont perdue et qui la leur a prise ». Tout est dit.

Légende photo : Le président turc Erdogan reçu par le roi Philippe de Belgique le 5 octobre 2015, année du Centenaire du génocide arménien. Photo : François Lenoir/Reuters


Publié le 30 juin 2020

La monarchie Belge

Lettre de félicitations à l’occasion du 60ème anniversaire de l’indépendance du Congo

30 juin 2020

Le contenu de la lettre est reproduit ci-dessous :

« En ce soixantième anniversaire de l’indépendance de la République démocratique du Congo, je tiens à vous adresser ainsi qu’au peuple congolais mes vœux les plus chaleureux.
Cet anniversaire est l’occasion de renouveler nos sentiments d’amitié profonde et de nous réjouir de la coopération intense qui existe entre nos deux pays dans tant de domaines, et notamment dans le domaine médical qui nous mobilise en cette période de pandémie. La crise sanitaire nous frappe au milieu d’autres préoccupations. Le partenariat privilégié entre la Belgique et le Congo est un atout pour y faire face. En ce jour de fête nationale, je souhaite réaffirmer notre engagement à vos côtés.

Pour renforcer davantage nos liens et développer une amitié encore plus féconde, il faut pouvoir se parler de notre longue histoire commune en toute vérité et en toute sérénité.
Notre histoire est faite de réalisations communes mais a aussi connu des épisodes douloureux. A l’époque de l'État indépendant du Congo des actes de violence et de cruauté ont été commis, qui pèsent encore sur notre mémoire collective.

La période coloniale qui a suivi a également causé des souffrances et des humiliations. Je tiens à exprimer mes plus profonds regrets pour ces blessures du passé dont la douleur est aujourd’hui ravivée par les discriminations encore trop présentes dans nos sociétés. Je continuerai à combattre toutes les formes de racisme. J’encourage la réflexion qui est entamée par notre parlement afin que notre mémoire soit définitivement pacifiée.

Les défis mondiaux demandent que nous regardions vers l’avenir dans un esprit de coopération et de respect mutuel. Le combat pour la dignité humaine et pour le développement durable requiert d’unir nos forces. C'est cette ambition que je formule pour nos deux pays et pour nos deux continents, africain et européen.

Les circonstances actuelles ne permettent malheureusement pas de me rendre dans votre beau pays, que j’aimerais tant mieux connaître. J’espère que j’en aurai bientôt l’opportunité.”


Lire aussi :

*Texte intégral de la déclaration de M. Recep Tayyip Erdogan – 23 avril 2014

Wikipedia : État indépendant du Congo

M. Erdogan présente ses condoléances aux Arméniens pour les massacres de 1915

Génocide arménien : ni "reconnaissance" ni "excuses" d'Erdogan pour Aznavour





Retour � la rubrique


Source/Lien : La monarchie Belge



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org