Aujourd'hui : Samedi, 8 août 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
USA/Génocide arménien : pression finale pour l’adoption par le Congrès
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN vous propose la traduction de l'éditorial de Harut Sassounian paru en anglais dans The California Courier du 29 mai 2007. La résolution actuelle à la Chambre détient 196 co-sponsors. Il faut encore 22 co-sponsors pour atteindre le chiffre magique de 218 – un de plus que les 50% de votes nécessaires à la Chambre pour en garantir le passage.


Pression Finale pour l’adoption par le Congrès des Résolutions sur le Génocide Arménien


De Harut Sassounian
Éditeur : The California Courier

Sassounian's column du 29 mai 2007

Les deux résolutions sur le génocide arménien en attente de vote à la Chambre des Représentants et au Sénat auraient dû être adoptées sans grande controverse. De telles résolutions législatives à caractère déclaratif qui n’ont pas force de loi, sont habituellement approuvées sans nécessiter de débat ou de discussion par le Congrès.

Les Arméniens peuvent remercier le gouvernement turc qui a transformé des résolutions sans conséquences légales, en manchettes internationales. Il est ironique de constater qu’Ankara a involontairement réussi à accorder à ces projets de loi une telle notoriété. Même ceux qui vivent dans les lieux les plus reculés du monde, et qui ne savaient peut-être pas qu’un génocide avait été perpétré par les Turcs ottomans envers les Arméniens, sont désormais bien informés de ces massacres, grâce aux efforts négationnistes hystériques de la Turquie.

Voici une liste des efforts incompétents fournis par la Turquie, visant à faire de la publicité pour le génocide arménien et à saper les intérêts turcs :

-- Payer des millions de dollars à des groupes puissants de lobbying américains pour bloquer ces résolutions sur le génocide arménien. Résultat : tous les membres du Congrès, l’Administration Bush, les médias et le grand public sont bien informés sur le génocide arménien ;

-- Envoyer des flopées d’officiels turcs importants et des parlementaires à Washington pour faire du lobbying auprès du Congrès, du Département d’État, des organisations juives américaines et des médias. Résultat : ces entités ont à présent réalisé combien la Turquie est désespérée de camoufler le génocide arménien ;

-- Émettre des ultimatums et menacer l’administration Bush et les dirigeants des pays qui ont reconnu le génocide arménien. Résultat : le nombre de personnes dans le monde favorablement disposées envers la Turquie chute rapidement. En dépit des menaces turques de perturbations dans les relations économiques, les échanges commerciaux entre la Turquie et les USA, ont augmenté du chiffre monstre de 957%, depuis que le Président Reagan a signé la Proclamation de 1981 mentionnant le génocide arménien. Les échanges commerciaux de la Turquie avec une douzaine d’autres pays ont augmenté de façon impressionnante, bien qu’ils aient reconnu le génocide arménien ;

-- Lancer des appels désespérés cherchant à faire échouer le passage de ces résolutions. Résultat : les officiels américains et israéliens trouvent là une opportunité en or pour exercer un chantage sur la Turquie et exiger des concessions majeures en retour. De façon remarquable, le Président Turgut Ozal en 1991, avait sagement considéré reconnaître le génocide arménien, afin d’éviter que la carte du génocide soit jouée contre la Turquie.

Pour être sûre, la communauté arméno-américaine n’a pas besoin de faire pression pour le passage des résolutions sur le génocide arménien, année après année. De telles résolutions ont déjà été adoptées par deux fois par la Chambre des Représentants en 1975 et en 1984. De même, les Arméniens américains n’ont pas besoin qu’un autre Président américain redise ce qui a déjà été proclamé par le Président Reagan il y a plus de 25 ans. Cependant, il peut s’avérer valoir la peine de maintenir ces résolutions comme des épées de Damoclès au-dessus des têtes des officiels turcs paranoïaques. Menacer de faire voter ces résolutions oblige le gouvernement turc à :

-- Gaspiller ses ressources limitées en lobbying contre ces résolutions commémoratives;
-- Se mettre lui-même dans une position embarrassante et gênante en proclamant constamment que les Turcs ottomans n’ont pas commis de génocide;
-- Avoir une relation conflictuelle continue avec les administrations américaines successives;
-- Mendier de l’aide pour bloquer ces résolutions se soumettant ainsi à l’indignité, à toutes sortes d’exigences réciproques et au chantage.

La résolution actuelle à la Chambre détient 196 co-sponsors. Il faut encore 22 co-sponsors pour atteindre le chiffre magique de 218 – un de plus que les 50% de votes nécessaires à la Chambre pour en garantir le passage. Une pression importante devrait être effectuée par les Arméniens américains qui ont des connections avec les Républicains. Même si la résolution sur le génocide jouit d’un soutien bipartisan, il y a deux fois plus de membres Démocrates que de Républicains qui l’ont co-sponsorisée. L’obtention de 218 co-sponsors renforcerait également la main de la Présidente de la Chambre, Nancy Pelosi. Elle subi actuellement une énorme pression de la part de l’Administration Bush l’incitant à ne pas fixer de date de vote pour la résolution, au faux prétexte que ceci endommagerait les relations entre les USA et la Turquie. Lorsque Pelosi verra qu’il y a 218 co-sponsors des deux camps, elle pourra facilement soutenir que la majorité de la Chambre exige une action pour cette résolution, et qu’elle n’a pas le droit de la bloquer.
Ceci est également vrai pour le Sénat. Actuellement, 31 sénateurs ont co-sponsorisé la résolution sur le génocide arménien. Il faut encore 22 sénateurs pour atteindre la majorité de 51 sénateurs. De nouveau, les Arméniens américains qui ont des connections avec les Républicains devraient contacter les sénateurs Républicains pour s’assurer que la résolution a le soutien des deux partis. Cela faciliterait aussi la tache du chef de la majorité au Sénat, Harry Reid (D-NV), co-sponsor de la résolution, consistant à pousser la résolution pour qu’elle soit prise en considération au Sénat.

La semaine dernière, le groupe Hellenic Caucus, formé de 127 membres des deux partis de la Chambre, a fait circuler une lettre exhortant tous les membres du Congrès à soutenir la résolution sur le génocide arménien. Si nombreux sont ceux dans le groupe Hellenic Caucus qui sont également membres du groupe Caucus on Armenian Issues, cette lettre dopera certainement le nombre de co-sponsors de la résolution à la Chambre. Une fois que le chiffre des 218 co-sponsors de la résolution aura été atteint à la Chambre, la communauté arméno-américaine pourra alors tourner son attention vers le Sénat, auprès duquel une pression plus intense devra être effectuée pour garantir les 20 votes additionnels requis.

© Traduction C.Gardon pour le Collectif VAN 29 mai 2007 - www.collectifvan.org





Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org