Aujourd'hui : Mercredi, 5 août 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
"Nous ne pouvons nous permette de perdre nos Arméniens !"
Publié le :

par Orhan Kemal Cengiz

lundi 11 juin 2007, Stéphane/armenews

Nous ne pouvons nous permette de perdre nos Arméniens !

Vendredi, 8 juin 2007

Orhan Kemal Cengiz

Traduction Gilbert Béguian

Je souhaiterais avoir des voisins Arméniens vivant dans le même immeuble que le mien. Je souhaiterais pouvoir entendre un colonel de l’armée turque d’origine grecque parlant des relations entre les militaires turcs et grecs. Je souhaiterais entendre dans un tribunal turc, un juge juif lisant son jugement avec son accent juif.

Si je déménageais à Istanbul, je pourrais avoir des voisins arméniens, mais il est peu probable que mes deux souhaits suivants puissent être réalisés dans un futur proche. A une époque, des Arméniens vivaient dans ce pays et nous avions une immense population de Juifs et de Grecs citoyens Ottomans/Turcs.

Je voudrais attirer votre attention sur une menace d’un nouveau type spécialement dirigée contre les écoles arméniennes, qui, à l’évidence, vise à faire fuir les Arméniens de Turquie. Je voudrais informer du contenu d’une lettre récente reçue par les écoles arméniennes.

Les pages suivantes sont représentatives d’un long texte intitulé “Dernier avertissement et ultimatum” accusant les Arméniens de Turquie de séparatisme et de manoeuvres tendant à ruiner l’état turc.

Le message mentionnait aussi l’assassinat de Hrant Dink : « ...les cris : « nous sommes tous Arméniens, nous sommes tous des Hrant Dink » sont révélateurs d’un extrême chauvinisme et sont les signes précurseurs d’une révolution. N’oubliez pas qu’à côté des citoyens Arméniens de Turquie, il y a aussi des Arméniens d’Arménie sur nos terres, et que leur nombre dépasse cent mille personnes.

Leur adresse et leur lieu de travail sont bien connus. Dès lors, nous espérons voir nos citoyens Arméniens se comporter en avocats de la vérité, concernant le génocide arménien ou tout autre matière, comme défenseurs de l’état turc.

“Nous serons attentifs sur la façon dont les Arméniens tiendront ce rôle. Autrement, les Arméniens seront ceux qui mentent dans la tombe, et compterons combien d’Arméniens et combien de Turcs il y avait dans le passé lointain. Cette terre n’a jamais pardonné la tricherie et ne a pardonnera jamais. Celui qui ne supporte pas le paradis de notre patrie est contre nous et sera vaincu.

Le texte se termine sur les mots suivants : “il n’y a pas de ligne de défense. Cette ligne, c’est le territoire dans son entier. Tout le reste n’a aucune importance quand il s’agit du sort de la patrie. Mustafa Kemal Atatürk...C’est le dernier ultimatum. Il ne sera pas répété.”

Ce document se référant aux idées d’Atatürk, et porteur d’un tel message de haine raciste est un insulte honteuse aux Kémalistes. Ils devraient tenir compte du fait que quelques « moutons » parmi eux pourraient bien se transformer en « loups » pendant la nuit.

La reconnaissance et l’exclusion de ces racistes hors de leurs effectifs est la plus essentielle et la plus urgente des tâches des kémalistes dans ce pays. Ils devraient être en alerte de niveau élevée pour diffusion de rhétorique raciste parmi leurs membres.

Il est également tout à fait provoquant pour la pensée, n’est ce pas, que cette lettre raciste menace les Arméniens d’extinction totale s’ils parlent du génocide arménien - « Ne parlez pas de génocide sinon vous allez en subir un autre ! »

En face de ces menaces, nous ne voyons aucune action sérieuse pour protéger nos citoyens d’origine arménienne. Il y a des mesures très urgentes que le gouvernement turc devrait prendre pour protéger leur vie et leur bien-être.

Je voudrais que le gouvernement et les fonctionnaires de l’état sachent que l’on ne pourra supporter aucune nouvelle attaque de ces groupes vulnérables. Leur protection est la plus haute obligation morale de la République Turque et aucune autre priorité ne peut dispenser la Turquie de faire face à ses responsabilités.

Nos minorités ne sont pas en mesure de prendre des positions publiques. Nous n’en voyons pas qui soient officiers de police, ou soldats, ou juges. Quel dommage ! Ils sont forcés de vivre isolés dans leur ghetto. Il y a longtemps déjà, nous avons perdu la richesse que les minorités apportaient à nos vies. Mais perdre même les derniers membres de ces communautés en les poussant vers d’autres pays serait insupportable.

Pour certains, l’homogénéisation de la Turquie est le but ultime, mais je vous garantis que les effets indirects de cette homogénéisation, si elle se produisait, rendront ce pays invivable, détestable et primitif.

Je crois aussi que les mesures de sécurité n’apportent qu’un répit temporaire, non un traitement, de cette maladie raciste. Sur le long terme, il nous faut prendre un grand nombre de mesures sérieuses.

Parmi ces mesures, il faut que la Turquie commence à se confronter avec son passé. Sans cela, sans avoir une discussion ouverte et honnête sur notre histoire, nous ne guérirons jamais et ne serons jamais en mesure de mettre un miroir devant ces racistes, ce qui signifie que nous verrons ces mêmes cauchemars se reproduire encore et encore.

A la semaine prochaine !

orhan.kemal@tdn.com.tr

Lire les autres articles sur les lettres de menaces:

Turquie : 32 fondations arméniennes reçoivent des menaces de mort


Turquie : menaces de mort sur les Arméniens d'Istanbul






Retour à la rubrique


Source/Lien : NAM



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org