Aujourd'hui : Jeudi, 6 août 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Les Arméniens de Turquie dans la ligne de mire
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Ainsi que nous l'avions révélé le 14 mai 2007, 32 fondations arméniennes de Turquie ont reçu des menaces de mort ( Turquie : 32 fondations arméniennes reçoivent des menaces de mort
), libellées en ces termes : "Dernier avertissement et mise en garde". Ces lettres menaçaient l'ensemble des populations arméniennes de Turquie (citoyens de Turquie ET citoyens de la République d'Arménie résidant en Turquie pour raisons économiques).

Le patriarche Mesrob II, prélat des Arméniens de Turquie, en a fait lui-même état (voir :Menaces sur la communauté arménienne de Turquie
).

Voici quelques informations supplémentaires reçues à ce sujet :


Ce ne sont pas seulement des institutions arméniennes mais également des hommes d'affaires ainsi que des personnalités connues, qui ont reçu cette même lettre.

Le patriarche Mesrob II lui-même craindrait pour sa vie.

Agos, le journal arménien en langue turque dirigé par Etyen Mahcupyan depuis l'assassinat de Hrant Dink le 19 janvier dernier à Istanbul, a titré le 18 Mai 2007 :
"Est-ce que les Arméniens sont des cibles de tir ?"
L'hebdomadaire a reproduit des extraits de la lettre de menace (en corrigeant les nombreuses fautes d'orthographe et de syntaxe qui l'émaillaient).

Agos a également rapporté le fait que cette nouvelle avait trouvé des échos en diaspora. Une diaspora dont le rôle se limite - malheureusement pour l'instant - à alerter les instances européennes et l'opinion publique sur ce climat de violence larvée à l'encontre des Arméniens de Turquie.

Certains en Turquie ont d'ores et déjà commencé à mettre ces lettres de menace à exécution, sans conséquences graves à ce jour : l'Eglise arménienne de Ferikoy (Istanbul) a été attaquée le 20 mai 2007 par deux jeunes armés de couteaux (faits rapportés dans le journal arménien de Turquie, Agos du 25 mai 2007). Il s'agirait de deux personnes qui avaient été déjà photographiées par un Arménien alors qu'elles rôdaient autour de l'église en janvier 2007. Ces individus posaient de curieuses questions : "quand est-ce qu'il y a des messes?", "quand est-ce qu'il y a beaucoup de personnes dans l'église?" etc...

La police avait déjà été informée à l'époque par les Arméniens et était en possession des photos transmises par ces derniers. Cette fois ci ces individus auraient été rattrappés.

Une école à Ortakoy a reçu des menaces téléphoniques : elle a dû être évacuée.

Mais demain ?

Des avis émanant de sources turques incitent à penser que l'Etat turc organise ce climat de tensions et de menaces, afin de distiller la peur au sein de la petite communauté arménienne de Turquie de 60 000 âmes.

Pour preuve, sur le site gouvernemental Turk Tarih Kurumu http://www.ttk.gov.tr (Institut turc d'Histoire, dont le directeur est le très négationniste Professeur Yusuf Halaçoðlu), se trouveraient des textes du même acabit que celui de la lettre de menaces... Pas étonnant puisqu'il s'agit du site officiel du negationisme d'Etat de la Turquie.

Un autre site (ultra-nationaliste), le site T.I.T (Turk Intikam Tugayi) 'Brigade de la vengeance turque' - la page de leur site affiche le visuel des Loups Gris : http://titbirligi.sitemynet.com/ -, diffuse sur internet, haine et racisme anti-arménien.
Cette organisation sévit sur plusieurs autres sites également :
http://www.titsecurity.com/
http://intikamcilar.azbuz.com/index.jsp(sur ce site on trouve une rubrique pour déposer une plainte - contre un Arménien, contre un traître à l'identité turque, etc.- : on dénonce la personne et la brigade se charge de la punir...).

http://www.ortakantin.com/ipucu/misilleme (forums)

http://www.yonlendir.com/index.php?s=search&xurl=tit.kulubu.com

Une liste de personnes à abattre est disponible sur ces sites.
Au début de l'année 2007, Hrant Dink, le journaliste arménien assassiné à Istanbul le 19 janvier, se trouvait en tête de liste. Parmi les autres personnalités visées, on trouve les noms de Taner Akcam et de Orhan Pamuk.

Ces "débordements" sont malheureusement bien naturels dans un pays où l'Etat mène une politique nationale de falsification historique et de haine à l'encontre des Arméniens, présentés dès l'école, comme de "nuisibles" citoyens de seconde zone. Une politique relayée en "sous-main" sur internet, par une nébuleuse de sites ultra-nationalistes, financés par des fonds occultes provenant de l'Etat profond turc.

Combien de "Hrant Dink" faudra-t-il pour que la communauté internationale se penche sur la situation, chaque jour plus inquiétante, des Arméniens de Turquie ?

Information Collectif VAN 2007

Lire les autres articles sur les lettres de menaces:

Turquie : 32 fondations arméniennes reçoivent des menaces de mort


Turquie : menaces de mort sur les Arméniens d'Istanbul






Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org