Aujourd'hui : Mercredi, 5 août 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Turquie : L'Article 301 hante les héritiers de Dink
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN vous soumet cette traduction d'un article paru en anglais sur le site progressiste turc Bianet. Y sont annoncées les audiences tenues ce 14 juin 2007 dans le cadre des procès intentés contre les journalistes arméniens de Agos (hebdomadaire arménien en langue turque), au titre de l'Article 301 pour "insulte à l'identité turque". Arat Dink, le fils du journaliste assassiné, comparaissait en tant qu'éditeur en chef.






Le procès de Dink au titre de l’Article 301, continue de hanter ses collègues


BIA News Center
13/06/2007

BÝA (Istanbul) - Bien que les charges contre le journaliste Hrant Dink aient été abandonnées, d’autres journalistes du journal "Agos" sont toujours inculpés.

Dans une interview à Reuters News Agency, le 21 juillet 2006, intitulée "Une Signature contre 301", Hrant Dink avait dit qu’il croyait qu’un "génocide arménien" avait eu lieu. Des procès ont également été intentés contre le propriétaire de la licence du journal Sarkis Seropyan et l’éditeur en chef, Arat Dink pour "insulte à la turcité", et tous deux vont être jugés.

Dink avait dit : "Bien sûr, je dis qu’il y a eu un génocide, car le résultat parle de lui-même. Vous pouvez voir qu’un peuple qui a vécu sur cette terre 4000 ans, a disparu après ces événements."

Le même jour, d’autres paroles de Hrant Dink avaient été prises en compte : dans une série d’articles intitulés "L’identité arménienne", dans lesquels il critiquait la diaspora arménienne, il avait écrit : ‘’Le sang pur qui remplira la place du sang empoisonné laissée par la nationalité turque se trouve dans la noble veine que les Arméniens établiront avec l’Arménie’’. Dink avait été condamné à six mois de prison avec sursis.

Le Conseil Pénal Général de la Cour d’Appel Suprême avait rejeté l’argument du Bureau du Procureur de la Cour Suprême qui disait que la déclaration ne constituait pas un crime selon l’Article159 et avait demander que l’accusation soit abandonnée, par 18 voix contre 6, et donc le cas devait être réexaminé par la Cour pénale de Sisli à Istanbul.

Dans le procès initial, l’éditrice Karin Karakasli avait été déclarée non coupable à la première audience, mais après la mort de Dink, son cas a été rouvert.

Keskin en procès pour avoir écrit sur le meurtre de Dink

L’ancienne présidente de la branche d’Istanbul de l’Human Rights Association (IHD), l’avocate Eren Keskin, est en procès pour son article "Les forces spéciales en action" qui traitait du meurtre de Hrant Dink.

Après la première audience du 31 mai, à la cour pénale de Beyoglu, Istanbul, le procès de Keskin reprendra le 27 septembre. Elle est accusée "d’avoir utilisé les médias pour dégrader l’image des forces armées". Keskin déclare : "Dans mon article je n’ai pas dégradé l’image de l’armée, je pense que le plus grand obstacle à la démocratisation de la Turquie c’est l’armée turque." (EÖ/EÜ/AG/EÜ)


© Traduction Collectif VAN 14 juin 2007 - www.collectifvan.org


Crédit-photos : Jean-Manoug Yérémian 2007




Communiqué de la FIDH - "Turquie : atteintes incessantes à la liberté d’expression"



Retour à la rubrique


Source/Lien : Bianet



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org