Aujourd'hui : Dimanche, 22 septembre 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Tourisme en Turquie : Conférence négationniste à Bodrum
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN vous soumet cette traduction d'un article turc paru sur Bodrum Belediyesi. L'été 2007 sera chaud et les touristes bien accueillis en Turquie : L'Aéroport de Bodrum (station touristique turque) est parsemé de nombreux posters dénonçant le "prétendu génocide arménien". Visiblement le Sous-Prefet de la région est un habitué du genre, puisqu'il a organisé en avril 2007, la deuxième Conférence négationniste avec la présence de l'inévitable "caution historique" du gouvernement turc, le très négationniste Professeur Yusuf Halacoglu. Voici sans commentaires, la manière dont la Turquie de 2007 enseigne l'histoire et la haine des Arméniens aux citoyens.


LES ARMENIENS, LES TURCS DANS LÂ’HISTOIRE ET LES VERITES - 2


La deuxième Conférence intitulée « Les Arméniens, les Turcs dans l’Histoire et les vérités », a été réalisée avec la participation de la Ville de Bodrum, de la Sous-Préfecture de Bodrum, de la Fondation d’Education Istanbul Marmara et de la Chambre de Commerce de Bodrum, le Samedi 14 Avril 2007 entre 10h00 et 15h00 dans les locaux du Collège de Bodrum Marmara. Il y a eu une forte participation..

Le maire adjoint de Bodrum Zeki Özkeskin a remercié tous les participants et ceux qui ont contribué à la réalisation de cette conférence. Le Sous-Préfet de Bodrum Abdullah Kalkan a pris la parole et dit : « Dans cette ville historique, dans cette cité de culture, je suis heureux de voir des personnes qui font entendre la voix de la vérité contre les calomnies des préjugés. » Il a continué en disant : « En ces jours du 24 Avril, face aux mensonges, aux préjugés et aux accusations infondées du prétendu génocide, nous devons expliquer la vérité non seulement au monde entier mais aussi à notre peuple. » Les instances internationales fonctionnent sur le principe du ‘invente des mensonges et crois à ce que tu as inventé’. Nous devons regagner le prestige que nous avons perdu ».

Le Prof. Dr. Yusuf Halaçoğlu, Directeur de lÂ’Institut de lÂ’Histoire turque qui avait pris la parole lors de la 1ère Conférence a dit que Bodrum n’était pas uniquement une région touristique mais également une ville culturelle. Il a affirmé : « ceux qui disent que la Turquie doit affronter son passé veulent en vérité dire que la Turquie doit reconnaître le génocide. Est-ce quÂ’eux même sont prêts à affronter lÂ’histoire ? SÂ’ils étaient sincères, ils auraient accepté ma proposition dÂ’investigation commune. En vérité personne ne se soucie de la question arménienne. Les allégations du génocide arménien sont une partie du plan de ceux qui veulent mettre en Âœuvre les décisions du Traité de Sèvres. On ne peut pas parler de démocratie si les Parlements prennent des décisions qui priment sur les décisions juridiques. »

Autres participants :

Prof. Dr. Nurşen Mazıcı, Université de Marmara, Faculté de Communication,
ŞÃ¼krü Server Aya écrivain, chercheur,
Prof. Dr. Norman Stone, Université Koc, faculté d’Histoire
Assitant Dr. Orhan Çekiç, Université de Maltepe, section de la Pensée d’Ataturk et de l’histoire de la révolution turque.
Idées exprimées :

“Depuis 1880, la Turquie se trouve confrontée au problème arménien. Dans les années à venir, le Comité Union et Progrès sera montré comme le responsable de ce conflit. Alors que le problème arménien existait bien avant que ce parti ne soit fondé en 1899, avant même que les leaders de ce parti Enver, Djemal et Talaat Pacha ne soient des enfants.
L’origine de ce problème est l’Occident.

La question appelée « La Question d’Orient » par les pays occidentaux était le projet de la création des Etats-Nations à partir des ethnies présentes au sein de l’Empire ottoman qui était le plus grand pays islamique. Les impérialistes devaient détruire l’Empire ottoman et pour cela, ils se sont servis des minorités qui étaient le point faible de l’Empire.

Résutat : en fin de compte ils ont réussi. L’Empire s’est disloqué et les nations ont eu leur indépendance sauf les Arméniens.

Les Arméniens qui avaient cru qu’une Arménie indépendante allait se créer dans l’Est de l’Anatolie, se sont révoltés. Des milliers d’innocents sont morts, mais ils n’ont pas réussi. Les impérialistes n’ont pas pu empêcher la création de la République turque. Les vainqueurs de la 1ère guerre mondiale étaient venus pour une guerre de libération. Ils sont partis comme ils étaient venus.

Parmi ceux qui partaient il y avait aussi les traîtres arméniens. Certains Arméniens ont reconnu ce pays comme leur patrie, ils vivent avec nous heureux et en paix. Nous les distinguons des autres soigneusement (Nota CVAN : des autres « Arméniens »). Tandis que les autres ayant honte de l’empreinte « traître » sur leur front, n’arrêtent pas de crier « les Turcs nous ont génocidés . »

C’est une mise en scène jouée dans le monde entier. Il n’y a pas de changement d’acteurs. Les rôles principaux sont distribués aux mêmes acteurs qu’il y a un siècle : les impérialistes. Et les Arméniens sont utilisées comme des figurants.

A Lausanne (Nota CVAN : en 1923), il a été confirmé que les Turcs avaient combattu pour la libération de leur pays et que ce n’était pas un génocide. Malgré cela les jeux continuent. Les Arméniens ne vont pas devant les organes juridiques des Nations-Unies, les tribunaux de La Haye. Ils ne participent à aucune réunion scientifique. Ils n’ouvrent pas leurs archives aux autres. Ils utilisent uniquement le pouvoir de l’argent pour acheter les prétendus écrivains et ils continuent de tromper le monde entier. Ils essayent de ramener la question à un plan politique au lieu du plan juridique. Mais leur jeu ne va pas marcher.

Cette Conférence va prouver que ce jeu ne peut pas réussir.

©Traduction du turc: S.C. pour le Collectif VAN – 27 juin 2007- 17:05 - www.collectifvan.org






Retour à la rubrique


Source/Lien : Bodrum Belediyesi



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org