Aujourd'hui : Lundi, 22 avril 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Procès : Un général turc qualifie Hrant Dink de "traître"
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN vous soumet cette traduction d'un article en anglais paru sur Turkish Daily News du 29 juin 2007. Tandis que le procès des meurtriers de Hrant Dink, journaliste arménien de Turquie, assassiné le 19 janvier 2007 à Istanbul, va commencer lundi 2 juillet 2007 devant la seconde Cour d’Assises d’Istanbul, la famille de la victime dépose plainte contre un général de l'Armée turque qui a récemment qualifié de "traître" le journaliste abattu pour ses prises de position en faveur de la reconnaissance, par l'Etat turc, du génocide arménien de 1915. Par ailleurs, Rakel Dink, la veuve du rédacteur en chef d'Agos, sera en France ce Samedi 30 juin, où elle assistera à la cérémonie d’inauguration de l’Ecole Hrant Dink qui aura lieu à 16h30 à Arnouville-les-Gonesse (voir informations sur : France : Inauguration d'une école Hrant Dink).




Le général risque un procès pour avoir appellé l'Arménien assassiné, 'le traître'


Vendredi 29 Juin 2007
ISTANBUL – AFP
Turkish Daily News

La famille d'un journaliste arménien abattu plus tôt dans l'année, poursuit en justice un général turc âgé pour l'avoir soi-disant qualifié de traître, a déclaré mercredi leur avocate à l'A.F.P. L'avocate Fethiye Çetin a prétendu que le Général Dursun Ali Karaduman, Commandant de la force paramilitaire dans la province du Nord de Giresun, avait qualifié Hrant Dink de traître dans un discours en avril, bien qu'il n'ait pas mentionné son nom.

Dink, 52 ans, membre en vue de la minuscule minorité arménienne de Turquie, a été tué en janvier au centre d'Istanbul. Il avait déclenché la haine des nationalistes pour avoir désigné les mises à mort massives d'Arméniens sous l'Empire ottoman pendant la Première guerre mondiale comme génocide, une étiquette qu'Ankara rejette avec acharnement.

Dink avait eu une peine d'emprisonnement de six mois avec sursis l'année dernière pour "insulte à l'identité turque ." Dans un discours que le Général Karaduman a fait aux obsèques d'un soldat tué par le Parti interdit des Ouvriers du Kurdistan (PKK), il avait déploré ce qu'il considérait être l'indifférence occidentale envers les victimes de l'insurrection kurde dans la Turquie du Sud-Est.

Dans la plainte de la famille déposée à la cour, le général a été cité comme ayant dit "Le Sénat des Etats-Unis, le Parlement français, le Parlement européen et l'Arménie n'ont pas condamné ceux qui vous ont tués ...". "Ils publient des condamnations seulement quand les traîtres sont tués" a-t-il apparemment déclaré. L'avocate Çetin a dit qu'il était "évident" que le général se référait à Dink.

Le général avait également récité une poésie, aux obsèques d'un autre soldat en juin, dénonçant l'accumulation des condamnations internationales après le meurtre de Dink, a-t-elle dit. La famille de Dink ne chercherait pas une peine de prison pour le général ou une compensation financière, a dit Cetin. Elle demanderait à la cour de juger que ses remarques étaient "illégales, racistes et provocatrices" et que le verdict soit publié dans les principaux journaux, a-t-elle expliqué.

© Traduction Collectif VAN 29 juin 2007 - 14:10 - www.collectifvan.org






Retour à la rubrique


Source/Lien : Turkish Daily News



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org