Aujourd'hui : Lundi, 18 novembre 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Turquie : Hurriyet, la honte
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Nous avions publié le 2 juillet l’appel pressant de l’historien turc Taner Akçam Qui protégera l'historien turc Taner Akçam ?
, qui commentait les procédés honteux du journal Hurriyet qui l’a désigné comme cible à la vindicte des ultra-nationalistes turcs. En effet, pour avoir osé révéler la véritable identité de l’un de ses persécuteurs (le négationniste américano-turc Murad Gümen qui « anime » l’un des sites anti-arméniens les plus virulents : www.tallarmeniantale.com), Taner Akçam a été qualifié de traître par le quotidien nationaliste Hurriyet : le journal avait déjà lancé la cabale contre le journaliste arménien Hrant Dink, assassiné devant son journal Agos le 19 janvier 2007, par le jeune Ogün Samast, dont le procès a démarré le lundi 2 juillet à Istanbul.
Le Collectif VAN vous propose ici les principaux passages de l’article accusateur et mensonger de Hurriyet qui pointe, derrière Taner Akçam, l’ennemi désigné de la Turquie : le peuple arménien et sa diaspora diabolisée. Nous reposons la même question : qui protégera l'historien turc Taner Akçam ?
Pour tout savoir sur la manière dont Taner Akçam a démasqué « Holdwater » : Négationnisme : le masque de Murad Gümen tombe



Hurriyet 20 Juin 2007

Taner Akçam a dénoncé le lobbyiste turc secret : il est devenu la cible de groupes arméniens fanatiques

Il défendait depuis son site
Murat Gümen immigré aux USA en 1954, est le fils de l’illustre caricaturiste Sururi Gümen décédé il y a 7 ans. Il est réalisateur de film et écrivait des articles sur le site intitulé www.tallarmeniantale.com (Contes exagérés arméniens).

La Diaspora est entrée en action

Seulement Taner Akçam, connu pour ses travaux pro-arméniens a écrit un article, 'Holdwater=Murad Gümen', et il a démasqué Murat Gümen. Gümen est devenu une cible et une campagne contre lui a commencé.

J’ai caché mon nom car…

En 1977 lorsque le professeur Stanford Shaw, enseignant à Harward s’était opposé aux allégations arméniennes, une bombe avait explosé dans sa maison. Et il avait été obligé de se réfugier en Turquie. Gümen dit qu’après ce qui était arrivé au Pr Shaw il avait préféré se cacher.
Â…

L’article de Taner Akçam, Professeur d’Histoire à l’Université du Minnesota aux USA, est paru dans AGOS. Depuis 30 ans, Gümen défendait la Turquie contre les allégations arméniennes, sous le nom de Holdwater. Après cette annonce, il est devenu une cible et des campagnes contre lui ont commencé.

Il suivi la piste de la Lettre

D’après les explications données par Akçam, il trouvé le nom de Holdwater grâce à une phrase utilisée dans un de ses articles. Gümen disait qu’il avait écrit au Musée américain de l’Holocoste. Akçam est allé à ce Musée et a trouvé la liste des personnes étant entrées en contact avec le Musée.
Â…
Même sa famille l’ignorait

Quant à Gümen, il affirme qu’il devait cacher son nom après avoir vu ce qui était arrivé à l’historien Stanford Shaw.
Il explique sur son site la raison pour laquelle il a caché son nom : Mon site est attaqué par des hackers arméniens 20-30 fois par jour. Je possède un système de protection très sophistiqué, malgré cela le système s’effondre souvent. Si je dévoile mon nom, ma vie familiale, professionnelle, et mon site sur le net risquent d’être détruits. Je mène ce combat secrètement depuis 30ans. Je vais le poursuivre jusqu’à ma mort.
Il DEFEND LES PRETENTIONS ARMENIENNES

Le Sociologue et Historien Taner Akçam (54 ans), a fait ses études à ODTÃœ İdari İlimler Fakültesi (Faculté de Sciences de Gestion). En 1975, il devient éditeur en chef du ‘Magazine de la Jeunesse RévolutionnaireÂ’ (Devrimci Gençlik Dergisi). En 1976, il a été condamné à 9 ans de prison à cause de ses articles. LÂ’année dÂ’après il sÂ’est évadé de prison et a demandé lÂ’asile politique en Allemagne. En 1988, il a commencé à travailler à lÂ’Institut de Recherches Sociologiques dÂ’Hambourg. En plus de ces écrits sur lÂ’histoire de la politique turque, Akçam a aussi écrit des articles et des livres sur le prétendu génocide des Arméniens. Actuellement, il enseigne lÂ’histoire aux USA dans lÂ’université du Minnesota. Il défend les allégations sur le prétendu génocide arménien.

ILS ONT INCENDIE SA MAISON CAR IL ETAIT UN AMI DES TURCS

Stanford J. Shaw, est un historien connu pour ses recherches sur l’histoire ottomane et le domaine du génocide arménien. En 1977, il a dit que le génocide arménien n’existait pas et sa maison a été brûlée. Il y a 26 ans, il s’est installé en Turquie et il a poursuivi ses recherches ici. Dernièrement il enseignait l’Histoire ottomane à l’Université de Bilkent.

Le 16 décembre 2006, il a été élu membre de l’Académie des Sciences turques. En septembre 2006, il a été récompensé par la Médaille du Service par ‘L’Institut Turc d’Histoire’ en même temps que le Pr. Halil Inancik. Il est décédé le 16 décembre 2006 à l’unité des soins intensifs de Université de Hacettepe (Ankara). Ses obsèques ont eu lieu à la Synagogue d’Etzahayim à Ortakoy (Istanbul) en présence des dirigeants de la Turquie et d’illustres historiens.

© Traduction S.C pour le Collectif VAN - 06 juillet 2007 - 08:25 - www.collectifvan.org




Retour à la rubrique


Source/Lien : Hurriyet



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org