Aujourd'hui : Jeudi, 19 septembre 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Turquie : si on oublie Madimak, on va oublier Dink
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN vous soumet cette traduction d'un article paru en turc sur Hurriyet du 04 juillet 2007. L’éditorialiste turc Mehmed Ali Birand s’élève dans le journal nationaliste Hurriyet contre l’oubli qui a enterré, depuis 14 ans, les 37 victimes de l’attaque de Madimak : « Il ne fallait pas qu’on l’oublie. C’est une tache noire sur nos fronts, à nous tous. ». « Si on oublie Madimak, on va aussi oublier les assassins de Hrant Dink ». L’éditorialiste en profite aussi pour frapper indirectement l’AKP, issu du parti islamiste Refah.




Hurriyet 04 juillet 2007
Mehmed Ali Birand

QUÂ’EST-CE QUÂ’ON PEUT FACILEMENT TOUT OUBLIER

On s’en est rappelé lorsque les médias en ont parlé. 14 années ont passé et nous l’avons déjà oublié. Je parle de la catastrophe de Madimak. 37 personnes avaient été brûlées vives sous les regards du monde entier. Il ne fallait pas qu’on l’oublie. C’est une tache noire sur nos fronts, à nous tous.
Vous vous rappelez n’est-ce pas ? Nous avions eu si peur ! Comment des hommes qui se croyaient des fidèles de Dieu, avaient lancé une attaque pour commettre des assassinats. Nous avions tout suivi. Nous avions d’abord eu peur. Nous n’avions pas compris comment ils incendiaient l’hôtel en criant « Allah Akbar ». Pourquoi ? Contre qui ? Ils avaient dit « le peuple s’est soulevé contre les paroles d’Aziz Nesin * ». Le mécanisme des défenses habituelles étaient entré en marche et ils avaient utilisé les mêmes prétextes habituels ; « réaction du peuple ». Ce n’était pas tout ; lors du procès nous allions être témoins d’autres scandales. Tous ceux qui prononçaient le mot « Allah », se permettaient de dire n’importe quoi. Bizarrement, les criminels étaient défendus par les avocats du Parti ‘Refah’(Nota CVAN : l’AKP est un parti qui s’est créé en se détachant de ce parti).

Après nous avons tout oublié. Je crois que nous avions envie d’oublier nous avions tellement honte. Lorsqu’on a vu ce dimanche à la télé, nous avons mieux cerné l’aspect critique de la situation. Où ces personnes qui se nomment « croyantes » peuvent-elles nous emmener ? Il ne faut surtout pas qu’on oublie Madimak.
Si on oublie Madimak, on va aussi oublier les assassins de Hrant Dink.

Nous devons agir contre ceux qui tuent des innocents soit au nom de la religion soit au nom de la patrie, soit au nom d’une idéologie. Notre bien-être sera proportionnel à notre réaction. Soyez sûr, les plus grands obstacles devant nous sont ces assassins. Notre chemin s’ouvrira si on peut briser leur courage.

© Traduction du turc: S.C. pour le Collectif VAN - 09 juillet 2007 - 10:20 - www.collectifvan.org

*Nota CVAN : Le 2 juillet 1993, l'hotel Madimak à Sivas, qui accueillait une conférence culturelle, a été incendié par des fondamentalistes musulmans. La fureur de la foule fanatisée avait été déclenchée par la présence de personalités comme l'écrivain Aziz Nesin, dont le projet était de traduire en turc les Versets Sataniques de Salman Rushdie. Trente-sept intellectuels, poètes, artistes, en majorité alévis, ont péri - dans l’incendie de l'hôtel Madimak.





Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org