Aujourd'hui : Vendredi, 21 juin 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du NĂ©gationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenętre !  Envoyer cette page ŕ votre ami-e !
 
Génocide arménien : Taner Akçam en danger de mort
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN vous soumet cette traduction d'un article en turc paru sur Hur Haber du 09 juillet 2007. Enfin. Enfin un intellectuel turc prend publiquement position pour défendre Taner Akçam. Ahmet Altan signe dans Hür Haber, le Lundi 09 Juillet, un article intitulé « Est-ce qu’on va tuer Taner ? » dans lequel il s’élève contre le silence complice qui isole l’historien turc menacé de mort pour avoir qualifié les évènements de 1915, de « génocide ». En 2007, on meurt sous les balles turques lorsqu’on ose affirmer – même lorsque l’on réside aux USA - qu’il y a eu un génocide du peuple arménien en 1915 dans l’Empire ottoman… Après Hrant Dink, l’universitaire turc Taner Akçam se sait désormais dans la ligne de mire des nationalistes téléguidés par Ankara : « ils m’ont mis dans la file suivante ».

Ahmet Altan interroge les possibles assassins : « Allez-vous tuer tous ceux qui disent : ‘Les Arméniens ont subi un génocide’ ? Si vous commettez cet assassinat, est-ce que ce sang versé va prouver que le génocide n’a pas eu lieu ? ». Et il adresse un appel pressant à l’élite intellectuelle de Turquie : « Dans ce pays où il y a tant de journaux, tant d’intellectuels, personne ne va hausser la voix pour défendre Taner? »

Rappellons ce que Taner Akçam écrivait dans Agos le 2 février 2007 : "Le gouvernement et les politiques doivent réaliser qu'un lien doit être établi entre la mort de Hrant et les évènements de 1915, c'est-à-dire la confrontation avec l'histoire. Verser des larmes de crocodile pour Hrant et continuer à mener une politique de haine envers les Arméniens, en ce qui concerne 1915, peut apporter des résultats extrêmement dangereux."

Quant à nous, nous espèrons que nombreux seront ceux, qui en Turquie, vont oser briser le tabou du génocide arménien et s’affirmer solidaires de ceux qui oeuvrent pour sa reconnaissance.

A quand des manifestations monstres dans les principales villes de Turquie, aux cris de : « Nous reconnaissons tous le génocide arménien » ?

Seule la société civile turque peut sauver ses intellectuels en leur assurant une salutaire liberté d’expression.


HĂĽr Haber / Ahmet Altan
Lundi 09 Juillet 2007


Est-ce quÂ’on va tuer Taner ?

J’ai fait sa connaissance dans une ville universitaire d’Amérique où les hivers sont rudes.

J’avais souvent entendu son nom : Taner Akçam.
Il faisait partie des leaders d’une organisation illégale devenue un mythe (Nota CVAN : Ahmet Altan fait référence aux mouvements étudiants gauchistes influencés par les mouvements étudiants français de 68 à Paris. Suite aux oppressions armées de l’Etat turc, la plupart de ces organisations étudiantes ont été obligées d’agir dans l’illégalité… )

Il n’accordait aucune importance aux ‘titres ou aux renommées’, y compris aux siens. Comme un vrai gauchiste, il définissait l’individu par ses oeuvres accomplies.

Tu es un homme Ă  la hauteur de tes Âśuvres.

Il Ă©tait un homme joyeux et blagueur. Il ne se plaignait jamais mĂŞme dans les conditions les plus difficiles.

Il enseignait l’histoire et moi la littérature dans la même université.

Durant des longues soirées d’hiver où on se retrouvait, il me racontait son vécu, avec son style humoristique.

Il avait essayé de démocratiser une organisation illégale, et sa propre organisation était devenue son ennemie.

Il avait critiqué l’attitude antidémocratique du PKK. Il avait été mis sur la ‘liste des condamnés à mort’, lors d’une attaque un de ses copains avait été assassiné à sa place.

LorsquÂ’il racontait cela, il devenait triste.

Sa méticulosité était inégalable.

Lorsqu’il allait clandestinement au camp de la vallée de la Bekaa, il emportait des lessives pour nettoyer le camp. Lorsqu’il racontait cela il mettait en évidence ‘les contradictions amusantes de la vie’ au lieu de raconter les difficultés qu’il avait surmontées.

Il Ă©tait un leader qui portait des lessives au lieu de porter des armes.

A cette époque-là il faisait des recherches sur ce que les Unionistes avaient fait subir aux Arméniens et il confirmait que cela était un « génocide ».

A cette Ă©poque-lĂ , pour un Turc ce nÂ’Ă©tait pas une mince affaire de dire cela.

Mais il croyait Ă  ce quÂ’il disait, il disait ce quÂ’il croyait.

Il savait bien sûr que ce qu’il disait allait lui attirer des ennuis.

Il ne cherchait pas dÂ’ennuis mais il nÂ’Ă©tait pas du genre Ă  se taire, Ă  ne pas dire ce quÂ’il croyait uniquement pour Ă©viter les ennuis.

Il citait un par un tout ce que les Unionistes avaient fait.
Avec son courage et son honnêteté, il inspirait le respect.
Puis je suis rentré au pays.

Lui, il est allé dans une autre université en Amérique.

Il a écrit de nouveaux livres. Il a gagné de nouveaux ennemis.
Récemment j’ai reçu un mail de Taner.

La phrase suivante était particulièrement effrayante :
“D’abord Hrant. Je crois qu’ils m’ont mis dans la file suivante…”

Je me suis rappelé le dernier article écrit par Hrant juste avant sa mort.

Nous allions apprendre comment l’assassinat était organisé, ce que presque tous les cadres dirigeants de l’Etat savaient, ce qu’à plusieurs reprises avait été enregistré dans les rapports de dénonciation à la police.

Personne nÂ’avait pu aider Hrant.

Personne n’avait trouvé ni le temps ni l’occasion de crier ‘qu’un crime allait se produire’.

Notre ‘ignorance’ a coûté la vie à Hrant.

Aujourd’hui Taner dit, “ je crois qu’ils m’ont mis dans la file suivante”.

L’assassinat de Hrant nous a démontré que notre Etat était capable de fermer l’œil devant de nouveaux assassinats pour défendre les péchés des Unionistes.

C’est pourquoi ce que Taner a écrit, a résonné plus cruellement encore dans mon for intérieur.

Peut-être ‘la voix, l’intuition’ qui avait prévenu Hrant juste avant l’assassinat, prévient-elle maintenant Taner.

Et, lui, il sent que le canon du fusil prêt à exploser, est tourné vers lui.

Vont-ils tuer Taner parce qu’il a dit « Les Arméniens ont subi un génocide »?

Est-ce que les membres de notre communauté n’ont pas le droit de dire ce qu’ils croient à propos de notre propre histoire ?

Est-ce que tout le monde est obligé de répéter les paroles de l’Etat?

Si on ne partage pas les pensées de l’Etat, les analyses de l’histoire, doit-on être puni par le châtiment de mort ?

Quelle discussion sur l’histoire peut-elle mériter le châtiment de mort ?

Allez-vous tuer tous ceux qui disent :« Les Arméniens ont subi un génocide »?

Si vous commettez cet assassinat, est-ce que ce sang versé va prouver que « le génocide n’a pas eu lieu » ?

L’esprit des Unionistes qui ont assassiné les Arméniens rôdent dans ce pays, il continue à tuer, sans faire de distinction. Arménien, Turc, Alevi, Sunnite, Protestant, Kurde… il continue à tuer…

Combien de temps cela va-t-il encore durer ?

Combien de temps encore les êtres humains vont-ils être assassinés ?

Cet Etat, ce peuple n’a pas pu protéger Hrant.

DĂ©fendons au moins Taner.

CÂ’est un homme honnĂŞte et courageux.

Il a prononcé les paroles les plus difficiles à prononcer dans ce pays. Il les a dites parce qu’il y croyait.

Je suis persuadé qu’une personne qui dit ce qu’il croit, tout en sachant qu’il va s’attirer des ennuis, mérite le respect. . .

La mort rĂ´de devant sa porte maintenant.

Dans ce pays où il y a tant de journaux, tant d’intellectuels, personne ne va hausser la voix pour défendre Taner?

NÂ’oubliez pas !

Ce qui risque de tuer Taner, cÂ’est notre silence.

Si demain il lui arrive quelque chose, nous serons tous complices.

DĂ©fendez cet hommeÂ…

Faites-le pour pouvoir dire « je suis aussi un être humain ».

Si vous ne le faites pasÂ… Vous porterez votre silence en vous tout au long de votre vie, comme cette mort.

© Traduction du turc: S.C. pour le Collectif VAN - 11 juillet 2007 - 08:20 - www.collectifvan.org

Lire ces articles sur le sujet:

Turquie : Hurriyet, la honte

Qui protégera l'historien turc Taner Akçam ?


Turquie : Taner Akçam porte plainte devant la Cour européenne

NĂ©gationnisme : le masque de Murad GĂĽmen tombe

Turquie : Le stylo de Taner Akçam lavé de tout soupçon

Génocide arménien : l’historien turc Taner Akçam soutient le projet de loi aux USA

Taner Akçam : une cible à abattre ?

Canada : Taner Akçam, l’expert turc du génocide arménien, dénoncé comme terroriste


Turquie : "Un lien doit être établi entre la mort de Hrant Dink et les évènements de 1915"





Retour Ă  la rubrique


Source/Lien : Hur Haber



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org