Aujourd'hui : Mardi, 16 janvier 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Qui a intérêt à remonter les Arméniens contre les Juifs ?
Publié le : 08-08-2007

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN vous informe :

Alerte !

07 août 07 - 22:48

Une annonce intitulée "Agenda - August 08 2007: Who were the Young Turks" et appelant à participer à une conférence se tenant le mercredi 8 Août 2007 à Glendale (Los Angeles), a été par erreur mise en ligne le 30 juillet, durant quelques heures sur le site du Collectif VAN, alors qu’elle a pour auteur un antisémite forcené.

Suite aux nombreux messages reçus, le Collectif VAN tient donc à prévenir tous les Arméniens et leurs amis de ne pas se laisser piéger par ce type de manipulations antisémites.

Christopher Jon Bjerknes, invité à s’exprimer lors de cette Conférence, bien que juif lui-même, est un obsédé du complot juif.

Le sujet évoqué par Bjerknes dans cette conférence (l’origine ethnique des Jeunes-Turcs dont certains étaient les descendants de Juifs convertis, « Dönme »), reprend une vieille théorie qui est partagée par des islamistes et des nationalistes turcs, selon laquelle ce sont les Juifs "sabbatéens" qui étaient derrière tous les événements qui ont abouti à la chute de l'Empire ottoman et qui ont fomenté le génocide arménien, car ils auraient assimilé les Arméniens aux Amalékites mentionnés dans l'Ancien Testament.

Ceci rappelle sinistrement un journal datant de l'Occupation intitulé "L'Armée du crime", visible à l'exposition Missak Manouchian, et dont le discours prend des passages bibliques pour preuves des "turpitudes" des Juifs de l'Europe du XXe siècle.

La spécificité de Bjerknes, est de développer cette théorie conspirationniste dans le contexte du génocide arménien, dans un livre délirant de 575 pages intitulé The Jewish Genocide of Armenian Christians. Son autre thèse majeure, est qu'Albert Einstein n'a jamais rien inventé et qu'il était un "raciste sioniste".

Il est étonnant que le site Genocide Events, qui d’ordinaire ne diffuse pas - Dieu merci - ce type d’annonces, ait cru opportun de faire un communiqué de presse envoyé en masse, pour relayer cette information émanant de defendersoffatherland@hotmail.com.

Personne, et le Collectif VAN pas plus que les autres, ne contrôle aujourd'hui ce qui circule sur le Net.

Il appartient donc à chacun d’entre nous de démasquer les théories racistes et antisémites qui circulent et spécialement celles de ce personnage douteux afin qu’il ne puisse bénéficier d'aucune "caution arménienne".

Car il faut rappeler que l’un des arguments les plus "sophistiqués" des négationnistes (se référer au site "Tête de Turc" par exemple) consiste à traiter les Arméniens d'antisémites. D'où notre mise en garde afin que tous les sites et media arméniens bloquent tout essai de diffuser ce genre de propagande.

Le Collectif VAN condamne vigoureusement ces discours racistes ou antisémites et rappelle que plusieurs des contemporains qui se sont épuisés à défendre les Arméniens en 1915 et à dénoncer les atrocités commises contre le peuple arménien par l'Empire ottoman, étaient juifs, à commencer par Henry Morgenthau. Il rappelle également que des membres du groupe juif NILI, qui ont témoigné de l'horreur vue, ont été torturés et exécutés par les Turcs.

Le fait d'être lui-même juif ne donne pas un crédit supplémentaire à Monsieur Bjerknes.
Le fait que certains convertis ou naturalisés deviennent des fanatiques - pour prouver qu'ils sont plus français que les Français, plus turcs que les Turcs, ou plus musulmans que les musulmans - n'implique pas que la racine du crime se trouve dans l'appartenance religieuse ou ethnique de naissance.

Certains s’évertuent à faire croire que seul le sang (forcément corrompu) d'un seul peuple, toujours le même, a ce pouvoir de causer le crime - y compris celui dont il a été victime lui-même.

Les Talaat, Enver et autres, sans parler de Kemal Atatürk qui a parachevé le génocide, s'identifiaient comme Turcs et même hyper-Turcs et avaient une conception ultra-nationaliste de la Turcité. Mais de même qu'au Collectif VAN nous nous élevons contre les amalgames douteux et les raccourcis accusateurs de Christopher Jon Bjerknes, nous ne condamnons pas pour autant l'ensemble du peuple turc.

Quelle que fût l'origine ethnique des Jeunes-Turcs (Turcs, Tcherkesses, Dönme), ces individus ont exécuté la solution finale du peuple arménien et des Assyro-Chaldéens au nom de l'idée qu'ils se faisaient de l'identité turque. Et ils ont planifié et mené à bien cette extermination parce qu'ils étaient des ordures.

La thèse d'un complot juif contre les Arméniens, destinée à semer le trouble entre les Arméniens et les Juifs, surgit curieusement aux Etats-Unis alors même qu’est susceptible d’y être votée - avec l’aide de la communauté juive américaine - la résolution reconnaissant le Génocide arménien et contre laquelle œuvre urbi et orbi la Turquie.

Soulignons que, de la même façon, les négationnistes du génocide arménien ont mis au point ces dernières années, un discours visant à décrédibiliser, aux yeux de la communauté internationale, l'exigence de justice des Arméniens en les accusant d'avoir été des exterminateurs de Juifs dans l'Empire ottoman puis pendant la Seconde Guerre mondiale. Il s'agit toujours du même procédé qui vise à diviser ces deux minorités au destin si cruellement similaire.

Alors qui a intérêt à remonter les Arméniens contre les Juifs (et vice-versa) ?

Collectif VAN
7 Août 2007

www.collectifvan.org
contact@collectifvan.org


==========================================

English version

Who has an interest in pitting the Armenians against the Jews?


Published 8-9-2007


Alert!

An announcement titled "Agenda - August 08 2007: Who were the Young Turks" and calling for participation in a conference that was held on Wednesday, August 8, 2007, at Glendale (Los Angeles), was erroneously posted online July 30 for several hours at Collectif VAN, even though it was authored by a crazed anti-Semite.

Following up on numerous messages, Collectif VAN would therefore like to warn all Armenians and their friends not to let themselves be taken in by this type of anti-Semitic manipulation.

Christopher Jon Bjerknes, who was invited to speak at this conference, is obsessed with the notion of a Jewish conspiracy, even though he himself is Jewish.

The topic cited by Bjerknes at this conference (the ethnic origin of the Young Turks, some of whom were descended from dönme, or converted Jews), takes up an old theory shared by Islamists and Turkish nationalists, according to which it was the “Sabbatean” Jews who were behind all the events that culminated in the fall of the Ottoman Empire and who fomented the Armenian Genocide because they would have identified the Armenians with the Amalekites mentioned in the Old Testament. [Note: The Sabbateans were followers of the 17th-century messianic rabbi Sabbatai Zevi, who later converted to Islam. The ancient Hebrews were commanded to exterminate their arch-enemies, the Amalekites (1 Sam. 15:2–3).—Tr.]

This is an ominous reminder of a journal dating from the Nazi occupation of France, The Army of Crime, which could be seen at the Missak Manouchian exhibition [in Paris, France]; the rhetoric of this journal used biblical passages as evidence of the “depravities” of the Jews of Europe during the 20th century. [Note: Missak Manouchian was a French-Armenian hero and martyr of the resistance against the Nazis.—Tr.]

Bjerknes’ specialty, in a bizarre 575-page book called The Jewish Genocide of Armenian Christians, is to develop this conspiracy theory in the context of the Armenian Genocide. His other major thesis is that Albert Einstein never invented anything and was a “Zionist racist.”

It is shocking that the Genocide Events site, which, thank God, does not ordinarily circulate this type of announcement, should have judged it appropriate to issue a mass-mailed press release relaying this information from defendersoffatherland@hotmail.com.

No-one, certainly not Collectif VAN, controls today what circulates on the Internet.

Therefore, it is up to every one of us to expose the racist and anti-Semitic theories in circulation, especially those of this dubious personality so that he may not benefit from any Armenian moral or intellectual support.

For it must be remembered that one of the most “sophisticated” arguments of the denialists (see “Tête de Turc,” for example)[or “Tall Armenian Tale”—Tr.] consists of portraying the Armenians as anti-Semites. Hence our alert so that all Armenian sites and media block all attempts to spread this kind of propaganda.

Collectif VAN vigorously condemns this racist or anti-Semitic rhetoric and recalls that many of those who exhausted themselves defending the Armenians in 1915 and denounced the atrocities committed against the Armenian people by the Ottoman Empire were Jewish, beginning with Henry Morgenthau. Equally, Collectif VAN recalls that the members of the Jewish group NILI, who bore witness to the horror they had seen, were tortured and executed by the Turks.

The fact of being Jewish himself gives Mr. Bjerkness no additional credibility.

The fact that certain converts or naturalized citizens may become fanatics—in order to prove themselves more French than the French, more Turkish than the Turks, or more Muslim than the Muslims—does not imply that the root of the crime can be found in religious affiliation or native ethnicity.

There are people who try to spread the notion that only the (necessarily tainted) blood of a single people, always the same, has this power to cause crime—including a crime of which this people itself is the victim.

The Talaats, Envers, and others, not to mention Kemal Atatürk, who brought the Genocide to completion, identified themselves as Turks, even as hyper-Turks, and had an ultranationalist conception of Turkishness. But whereas at Collectif VAN we rise up against the dubious confusion and accusatory shortcuts of Christopher Jon Bjerknes, we by no means condemn the Turkish people as a group.

Whatever may have been the ethnic origin of the Young Turks (Turkish, Circassian, Dönme), these men executed the Final Solution of the Armenian people and the Assyrians in the name of the idea they created for themselves, that of Turkish identity. And they planned and carried out this extermination because they were abominable individuals.

Curiously enough, the thesis of a Jewish conspiracy against the Armenians, which is intended to stir up trouble between Armenians and Jews, is cropping up in the United States at just the moment when, with the help of the Jewish-American community, the resolution recognizing the Armenian Genocide is eligible to come to a vote, despite the worldwide efforts of Turkey.

Let us also note that in the same way, denialists of the Armenian Genocide have in recent years developed a rhetoric tending to undermine the credibility of the Armenians' claims for justice by accusing them of having been slaughterers of Jews in the Ottoman Empire and then during World War Two. It is always the same method, with the same end : to divide these two minorities which had terribly similar fates.


Who, then, has an interest in pitting the Armenians against the Jews (and vice versa)?


Collectif VAN
August 7, 2007

www.collectifvan.org
contact@collectifvan.org






Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org