Aujourd'hui : Lundi, 19 août 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Des militants de la paix se sont réunis pour la conservation de la mosaïque anatolienne
Publié le :

jeudi 6 septembre 2007, par Stéphane/armenews

Un appel pour la paix a été lancé samedi 1er septembre 2007, Jour dédié à la Paix dans le Monde en Turquie, lors d’une première réunion d’associations et de personnalités de la société civile turque.

Militants de la paix, défenseurs des droits de l’homme et intellectuels se sont rencontrés le 1 er septembre lors d’une « Assemblée Turque de la Paix » suite d’une conférence intitulée « La Turquie cherchant sa Paix » ” qui s’est tenu en janvier 2007.

Lors de la conférence un appel avait été lancé à tous les individus et les institutions afin de « démontrer une détermination forte pour la réalisation de la paix aussi bien que la prévention des conflits et de la guerre en Turquie, au Moyen-Orient et dans le monde en général indépendamment des points de vues politiques ».

Les membres à l’origine de cette initiative considèrent la participation de la société civile très importante dans un pays comme la Turquie où la question Kurde reste une barrière à la réalisation de la paix et où le nationalisme est en hausse et où la politique militariste du gouvernement limite la vie civile. Ils ont critiqué aussi la politique du gouvernement sur le problème Kurde qui a affecté la Turquie depuis presque 30 ans.

L’ancien président de l’association des Droits de l’homme, Yusuf Alatas, qui est aussià l’origine de cette initiative, pense qu’en plus de quelques autres facteurs, la question Kurde reste en Turquie comme une barrière dans la réalisation de la paix sociale. « Le problème Kurde exige une solution plus forte et orientée de l’Etat. Ce problème a été à l’ordre du jour de la Turquie depuis 25 à 30 ans et révèle qu’il y a quelque chose de mal dans la politique menée » a-t-il dit. « Ce n’est pas seulement le problème du parti de la Société Démocratique (pro kurde), ni des Kurdes eux-mêmes. C’est le problème de nous tous et nous devons jouer un rôle dans la résolution du problème ».

Néanmoins, Yusuf Alatas a déclaré que ce n’est pas seulement de la responsabilité de la société civile, mais aussi le devoir du gouvernement de trouver une solution aux questions empêchant la pleine réalisation de la paix dans le pays.

Le député du DTP Akin Birdal qui est aussi impliqué dans la plate-forme a dit que l’établissement de l’assemblée était le point culminant d’une année et demi de travail mais que Hrant Dink, a été tué juste cinq jours après que la conférence « la Turquie cherchant sa Paix » ait eu lieu. « Notre projet est un projet pour vivre ensemble. Nous visons la découverte d’une solution démocratique et paisible à la question Kurde. Maintenant, le DTP jouera aussi un rôle crucial en ce sens parce qu’une réponse a été créée au problème avec sa représentation dans le Parlement. Une solution collective sera plus facile dans cette voie ».

L’universitaire Baskin Oran a déclaré que la représentation du DTP dans le Parlement était un développement important et positif, et pour la Turquie et le peuple Kurde parce que « ceux qui ne peuvent pas entrer au Parlement cherchent une solution dans les montagnes ». Il a ainsi bon espoir qu’une solution paisible va probablement être atteinte dans un proche avenir. « Cependant l’attitude de l’autre côté sur la question sera déterminante aussi » .






Retour à la rubrique


Source/Lien : NAM



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org