Aujourd'hui : Mardi, 10 décembre 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
USA/Résolution : le Parlement turc menace de représailles
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN vous soumet la traduction de cet article en anglais paru sur Turkish Daily News du 08 octobre 2007. Dans une lettre adressée à son homologue américaine Nancy Pelosi, Köksal Toptan, le représentant du Parlement turc prévient que si la résolution, qui "définit les incidents de 1915-1916 comme étant un génocide", est approuvée, "il sera difficile de contrôler la dynamique qui serait déclenchée par la réaction de l'opinion publique turque". Effectivement, lorsque l'on sait que l'année 2007 a été marquée en Turquie par l'assassinat de Hrant Dink et le massacre de chrétiens à Malatya, et ce alors même que le vote au Congrès américain était encore loin d'être acquis (si tant est qu'il le soit), on peut s'inquiéter d'une "dynamique" visiblement encouragée par l'Etat lui-même...

Légende-photo :
Koksal Toptan, élu à la présidence du parlement turc en Août 2007


Résolution : Le Parlement turc met en garde le Congrès américain



Lundi 8 Octobre 2007
ANKARA – Turkish Daily News

Le Parlement turc a averti hier le Congrès des Etats-Unis que les relations bilatérales pourraient être sérieusement endommagées si la résolution, qui définit les incidents de 1915-1916 comme étant un génocide, est approuvée. "Si elle est approuvée, il sera difficile de contrôler la dynamique qui serait déclenchée par la réaction de l'opinion publique turque," Köksal Toptan, le représentant du Parlement a dit à son homologue Nancy Pelosi dans une lettre qu'il a envoyée dimanche.

Dans les prochains jours, le Congrès américain s'apprête à voter la résolution que l'on craint de voir approuvée par la majorité des membres du Congrès. La Turquie a recommandé vivement aux Etats-Unis de ne pas voter la résolution s'il veut maintenir des relations amicales. Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan, dans une conversation téléphonique avec le Président américain George W. Bush pendant le week-end, a exprimé l'approche de la Turquie sur la question et a voulu qu'il intervienne pour arrêter le processus. Le président, cependant, n'a aucune autorité pour annuler le vote au Congrès.

Toptan a dit que si on passait cette approbation unilatérale, les Arméniens s'éloignaient eux-mêmes d'un compromis : "Cette résolution n'aidera pas la normalisation de nos liens avec l'Arménie," a-t-il dit.

Députés turcs à Washington

En attendant, une délégation de six députés turcs lancera une nouvelle initiative cette semaine à Washington D.C dans un mouvement visant à faire pression sur les membres du Congrès. Egemen Baðýþ, Mevlüt Çavuþoðlu, Suat Kýnýklýoðlu, Nursuna Memecan du Parti Justice et Développement (AKP), Þükrü Elekdað du Parti Républicain du Peuple, et Gündüz Aktan du Parti du Mouvement Nationaliste (MHP) font partie de la délégation qui sera en pourparlers à Washington D.C entre le 8 et le 11 octobre. "Ce sera le problème et la honte des Etats-Unis plutôt que de la Turquie, s'ils font une erreur historique en passant cette résolution malgré nos efforts," a déclaré Baðýþ, selon l'agence de presse Anatolie qui l'a annoncé hier.

Le premier vote attendu cette semaine

La résolution sera d'abord votée au sein du Comité des Affaires étrangères du Congrès le 10 octobre. Mais le processus va probablement continuer jusqu'à la fin novembre. Comme 225 membres sur 435 soutiennent la résolution, l'approbation de la résolution est probable. "Mais la Turquie ne peut pas et ne renoncera pas à ses efforts pour arrêter ce processus. Nous allons travailler jusqu'à ce que nos amis et alliés comprennent à quel point cette question est sensible pour nous et la façon dont ils traitent cette question est mauvaise et injuste," a dit au "Daily News" turc, un diplomate turc de haut niveau.

Dans le cadre de la campagne diplomatique contre la résolution, le Premier ministre turc était entré en contact avec Bill Clinton, ancien président américain qui a une influence sur les démocrates et Shimon Peres, le Président israélien. La Turquie fait plutôt pression sur Israël pour utiliser son influence sur le lobby juif aux Etats-Unis afin qu'elle ne soutienne pas la résolution, et ce après que la Ligue Anti-diffamation (ADL), puissante organisation juive, a dit qu'elle reconnaissait les incidents de 1915 comme étant un génocide.


Traduction : Collectif VAN - 09 octobre 2007 - 08:35 - www.collectifvan.org




Retour à la rubrique


Source/Lien : Turkish Daily News



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org