Aujourd'hui : Lundi, 16 décembre 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Turquie : après le massacre de Malatya
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Retour sur un article paru dans le Turkish Daily News après les massacres de Malatya en avril 2007. “Récemment l’intolérance, le racisme, la xénophobie et la haine envers les chrétiens ont augmenté et atteint un niveau qui indiquait que quelque chose surviendrait » en Turquie… souligne Orhan Kemal Cengiz. Comme en écho, Köksal Toptan*, le représentant du Parlement turc vient de prévenir les USA que si la résolution qui "définit les incidents de 1915-1916 comme étant un génocide" est approuvée, "il sera difficile de contrôler la dynamique qui serait déclenchée par la réaction de l'opinion publique turque".


Vendredi 27 avril 2007

Orhan Kemal Cengiz
ISTANBUL - Turkish Daily News
Après le massacre de Malatya:

Pendant longtemps, je me suis attendu à ce que quelque chose survienne. J’ai même averti mes clients. Récemment l’intolérance, le racisme, la xénophobie et la haine envers les chrétiens ont augmenté et atteint un niveau qui indiquait que quelque chose surviendrait. Je m’y attendais, mais pas à cette échelle, et pas d’une manière aussi brutale. Il y a eu des signes. Les chrétiens ont été frappés, leurs églises attaquées et brûlées et ils ont reçu chaque jour des menaces. Chaque jour, on a pu entendre parler des plans perfides des missionnaires, dans les journaux locaux ou nationaux ou aux informations télévisées. Quelque chose allait vraiment se passer. Et à la fin, vous savez tous ce qu’il s’est passé.

Aujourd’hui, je voudrais partager avec vous le communiqué de presse qui avait été émis juste après l’incident. Necati Aydin était l’un de mes clients depuis sept ans, et je sais parfaitement que c’était une personne gentille et sympathique. À ce jour, les attaques n’ont pas cessé comme nous le pensions. Le communiqué de presse que vous allez lire ci-dessous a été écrit dans le feu de l’action. Mais en le relisant, je n’éprouve pas le besoin de changer quoi que ce soit. Je vous donne le texte intégral, car de nombreuses références pointilleuses ont été faites à ce texte. Il est peut-être un peu émotionnel, mais malheureusement, c’est le portrait véridique de ce qu’il se déroule en Turquie. Voici donc le communiqué de presse que nous avions fait paraître :
À l’attention des médias et du public

Un acte brutal terrifiant, mais pas surprenant

Hier, la Turquie a été plongée dans l’obscurantisme du Moyen Âge. Pendant très longtemps, les graines de l’intolérance, du racisme et de l’animosité contre les Chrétiens ont été plantées en Turquie. À présent, ces graines sont récoltées une par une. Le meurtre du Père Santoro, de Hrant Dink, et les massacres de Malatya sont, d’un certain sens, liés. Il est très possible qu’après cet incident, nous entendrons les mêmes discours que ceux que nous avons entendu avant et que nous serons confrontés à ces mêmes théories anciennes de complot. Les conspirations que diverses organisations tentent d’attiser en Turquie seront de nouveau discutées. Les forces sombres qui tentent de bloquer les progrès de la Turquie seront incriminées. Le raccourci logique utilisé projettera le problème complètement sur “les autres.” Une fois le choc passé, nous entendrons le même choeur, la même chanson d’intolérance ; ils continueront à chanter les chants qui transforment les graines de haine en récoltes fertiles. Sans regarder dans le miroir, ils prétendront que le sang qui a été versé ne les implique nullement. Dépourvus de sentiments, ils continueront leur chemin, de là où ils sont partis.

En Turquie, il existe une “chasse au missionnaire”, tout comme il existait une chasse aux sorcières au Moyen Age. Avec une énergie sans fin, presque quotidiennement, les journaux et les médias répandent des informations sur les prétendus plans perfides des missionnaires, et comment ils achètent les gens. C’est une chasse aux sorcières. Tout comme au Moyen Âge, celles que l’on pensaient être des sorcières étaient brûlées sur un bûcher, il suffisait uniquement que quelqu’un affirme “untelle ou untelle est une sorcière” pour qu’elle soit condamnée à mort, et aujourd’hui, il suffit que quelqu’un soit qualifié de “missionnaire” et toutes sortes d’agressions et de d’insultes surviennent ouvertement. Comme nous l’avons vu pour cet incident, ces attaques ont atteint un niveau de boucherie perverse. Mais, même après cette attaque, nous ne serions pas surpris si des gens affirmaient sans aucune honte, que ceux qui ont été tués ont provoqué les bourreaux de ce crime en “vendant des escargots dans un quartier musulman.” Nous ne serions pas surpris si ces mêmes personnes, sans reconnaître que ce sont elles qui font de la provocation dans la société, tentaient de démontrer que ceux qui ont été massacrés sont de vrais provocateurs.

Membres estimés de la presse, la Turquie, plus que jamais elle ne l’a été dans son histoire, est la proie d’une menace dangereuse. Cette menace c’est l’intolérance croissante et l’incapacité de la Turquie à accepter les autres, bien plus que jamais avant. La culture turque de l’amour et de la tolérance, créée par Yunus et Mevlana (deux philosophes/poètes turcs) ne propage plus à présent qu’une hostilité aveugle et la haine. Tout le monde se voile la face et personne ne se demande comment ce pays a pu créer ceux qui massacrent d’autres êtres humains. Pour découvrir comment cela a pu se produire, nous ne devrions pas essayer de nous mettre dans la tête du tueur pour le “comprendre”, mais nous devrions d’abord nous regarder dans un miroir. Ceux qui ont une conscience devraient commencer par se poser des questions : dans quelle mesure est-ce que je contribue à cette vague de haine et d’intolérance ? C’est la question qu’il faut poser.

Nous savons que ce ne sera pas le dernier incident. Mais nous espérons, de tout coeur, que cela finira là. Nous espérons que la Turquie se demandera si les victimes de ce massacre, Necati, Uğur et Tilmann, méritaient cette mort brutale. Après une telle tragédie, un tel résultat serait le seul réconfort pour leurs familles et ceux qui sont affectés.

Respectueusement, 19/4/07

©Traduction C.Gardon pour le Collectif VAN - 9 octobre 2007 - www.collectifvan.org

*Lire

USA/Résolution : le Parlement turc menace de représailles





Retour à la rubrique


Source/Lien : Turkish Daily News



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org