Aujourd'hui : Mardi, 18 février 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Génocide arménien : Tension diplomatique américano-turque
Publié le :

jeudi 11 oct, 20 h 06

Le dossier du génocide arménien continue de susciter des tensions dans les relations entre la Turquie et les États-Unis, en plus d'embarrasser l'administration de George W. Bush.

Après avoir dénoncé officiellement l'adoption, mercredi, par une commission du Congrès américain, d'un texte reconnaissant le génocide arménien sous l'Empire ottoman, la Turquie a rappelé jeudi son ambassadeur à Washington, Nabi Sensoy, pour consultations.

« Il est naturel que l'ambassadeur soit rappelé pour consultations après qu'une telle décision eut été prise au Congrès, mais il est plus difficile de dire quand il retournera à Washington », a commenté un porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères.

Le président turc, Abdullah Gül, a qualifié d'« inacceptable » le texte. Il a indiqué que le document néglige les avertissements d'Ankara et ceux du président George W. Bush.

Toujours jeudi, une cour d'Istanbul a condamné le fils du journaliste Hrant Dink, un militant pour la réconciliation entre Turcs et Arméniens, à un an de prison avec sursis pour reproduction de propos de son père dans son journal. Hrant Dink a été assassiné en janvier dernier par un adolescent proche des milieux ultranationalistes.

La justice a invoqué un controversé article du code pénal sanctionnant le « dénigrement de l'identité nationale turque » pour condamner Arat Dink et son collègue Serkis Seropyan, tous deux responsables du journal Agos. La publication, écrite en turc et en arménien, avait reproduit, en juillet 2006, un entretien où Hrant Dink qualifiait de génocide le massacre des Arméniens.

Nervosité à Washington

La Maison-Blanche n'a pas tardé à se dire « déçue » du vote de la commission et entend tout faire pour éviter l'approbation finale du texte par le Congrès.

Dans une lettre obtenue par l'agence Associated Press et envoyée à la leader de la Chambre des représentants, la démocrate Nancy Pelosi, la secrétaire d'État, Condoleezza Rice, et le secrétaire à la Défense, Robert Gates, rappellent que l'Assemblée nationale de France a condamné la négation du génocide arménien, l'an dernier. Résultat: la Turquie a annulé des accords militaires avec la France.

M. Gates et Mme Rice proposent de discuter des intérêts de sécurité nationale en jeu avec les représentants américains. Ils demandent à Mme Pelosi de ne pas mettre ce texte à l'ordre du jour, pour ne pas qu'il soit adopté par toute la Chambre des représentants.

De son côté, le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a condamné les massacres d'Arméniens survenus sous l'Empire ottoman. Il ne s'est toutefois pas prononcé sur l'utilisation du mot génocide. Il a ajouté que l'affaire ne concernait que la Turquie et les États-Unis.

Tension à la frontière irakienne

Le vote américain intervient au moment où les Turcs planifient une intervention militaire en Irak contre les rebelles séparatistes kurdes de Turquie (PKK) qui y ont trouvé refuge.

La recrudescence des activités du PKK, organisation terroriste pour Ankara et Washington, depuis le nord de l'Irak, et les pertes dans les rangs de l'armée turque exaspèrent le gouvernement d'Ankara.

Le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a expliqué mercredi soir sur une chaîne de télévision qu'un texte autorisant l'envoi de soldats, pour un an, en Irak, devait être remis dès jeudi au Parlement pour un vote qui interviendrait la semaine prochaine.

Vote de défiance

Le comité des affaires étrangères de la Chambre des représentants américaine a adopté mercredi une résolution reconnaissant qu'un génocide a eu lieu en Arménie entre 1915 et 1917, dans les dernières années de l'Empire ottoman.

Les membres du comité ont voté à 27 contre 21 en faveur de la résolution. Rappelons que le Congrès est à majorité démocrate depuis les élections de mi-mandat de l'an dernier.

Il s'agit d'un vote de défiance envers l'administration Bush. Le président et ses secrétaires d'État et à la Défense s'opposaient à une telle résolution en raison de ses effets potentiels sur les relations des États-Unis avec la Turquie, partenaire important dans le cadre de la guerre en Irak.

La Turquie rejette le terme « génocide » pour la mort de centaines de milliers d'Arméniens après 1915 sous l'Empire ottoman, auquel a succédé la Turquie en 1923.





Retour à la rubrique


Source/Lien : Radio-Canada.ca



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org