Aujourd'hui : Samedi, 4 avril 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Turquie : Aghtamar, et après ?
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN vous propose la traduction de cet article paru en turc dans le journal arménien Agos du 23 novembre 2007. Après la restauration de l’Eglise arménienne Sainte-Croix d’Aghtamar sur le lac de Van en Turquie, Agos annonce de nouvelles restaurations du patrimoine architectural arménien, laissé à l’abandon depuis 92 ans sur les territoires historiques arméniens. Qu’il s’agisse d’opérations « marketing » destinées à présenter un visage décent à l’Europe ou d’opérations économiques, visant à percevoir les fonds d’organismes américains et européens attribués à ces restaurations, toujours est-il qu’il est préférable de voir sauver ces joyaux de l’art architectural arménien. Mais la vigilance est de mise lorsque l’on sait que dans le même temps, le cimetière d’Ani est profané et ses tombes millénaires vandalisées. Car le gouvernement turc est maître dans l’art du double jeu : le 13 novembre dernier, plusieurs fonctionnaires du gouvernement turc ont entrepris de détruire le monastère orthodoxe du Christ Saint-Sauveur, dans les Iles des Princes au large d’Istanbul…

A propos de Kars et d’Ani, nous vous suggérons également de regarder la vidéo (en anglais) du Global Heritage Fund : http://www.globalheritagefund.org/where/index.html
Cliquez sur Saving Kars Heritage et choisissez votre player et votre résolution.





Les premiers pas après Aghtamar


.:

Agos N°608

23 11 2007

Suite à la restauration de l’Eglise Sourp Khatch sur l’île d’Aghtamar, de nouveaux pas positifs ont été franchis durant l’année que nous venons de laisser derrière nous, afin de restaurer les œuvres arméniennes, abandonnées à leur sort sur les terres d’Anatolie.

Le maire de la ville de Kars, Naif Alibeyoglu, a fait une déclaration porteuse d’espoir lors d’un festival de film organisé à Kars. Alibeyoglu a expliqué que des travaux seront entrepris pour raviver le tissu historique de Kars, les ruines de la ville d’Ani étant les premières à être concernées.

Lors de l’interview donnée au journaliste de Azg, Ruzan Bogosyan, Alibeyoglu a annoncé que l’église arménienne Sourp Arakélotz, transformée en mosquée et connue sous le nom de ‘Kumbet Camii’ sera ouverte comme musée culturel au plus tard dans un an.

Asiye Saglam, l’architecte travaillant pour L’Institution Régionale des Legs (Vakiflar Bolge Mudurlugu), a confirmé cette information. (Nota CVAN : la plupart des biens arméniens non réclamés sont gérés par cette institution qui, depuis la création de la République turque, légalise le pillage des legs laissés à la communauté arménienne par le biais des églises et des écoles de la communauté). Saglam a dit que la phase de pré-étude du projet était assez avancée pour commencer les travaux de restauration.

Des pierres seront apportées d’Erzurum

Alibeyoğlu , le maire de Kars, précise que les pierres seront apportées dÂ’Erzurum dans le but de respecter le tissu historique des ruines.

Lors de ses explications données à Azg, Alibeyoğlu a dit : « Nous faisons tout notre possible pour que le travail soit correct, l’église était en très mauvaise état, elle allait sÂ’effondrer. Après Aghtamar, les autres églises seront également restaurées. Le gouvernement turc accorde une attention particulière à l’église ‘ArakelotzÂ’ dont la restauration sera terminée lÂ’année prochaine, elle sera transformée en musée et non en Mosquée. »

La restauration d’Ani sera entreprise par le ministère

Par ailleurs, l’appel d’offres concernant la restauration des trois bâtiments d’Ani a été interrompu sans aucune explication. Le Ministère de la Culture qui attendait le TURSAB depuis 2006, a rompu l’accord avec cet organisme. Le ministère a décidé de mener les restaurations lui-même et dans ce but il a créé une commission ministérielle et a préparé un projet. Un autre projet parallèle pour l’aménagement de l’environnement est en cours. La commission continue à préparer le design du projet d’Ani. La semaine dernière l’appel d’offres concernant les travaux était attendu. Nous espérons que cela ne va pas tarder.

© Traduction S.C pour le Collectif VAN - 26 novembre 2007 - 09:21 - www.collectifvan.org

Voir les photos:
Turquie : Aghtamar, et après ?




Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org