Aujourd'hui : Lundi, 16 décembre 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du NĂ©gationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenętre !  Envoyer cette page ŕ votre ami-e !
 
Observatoire du NĂ©gationnisme dÂ’Etat de la Turquie
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Première étape de l'Observatoire du Négationnisme auquel il se consacre actuellement, le Collectif VAN vous propose ce récapitulatif du négationnisme d’Etat de la Turquie, exporté en Europe et aux USA depuis mars 2006. Certains faits se passent en Turquie et il est essentiel de les lister aussi ici pour les mettre en parallèle avec les évènements qui se déroulent ailleurs dans le monde. Lorsqu’un fait est positif il est indiqué en gras et italique. Cette page est actualisée et complétée régulièrement. N’hésitez pas à la consulter régulièrement et à nous soumettre vos suggestions.


- Le 05 mars 2006 : Selon l’agence de presse turque Anatolie les associations turques de France ont décidé de se regrouper pour faire retirer la loi reconnaissant le génocide des Arméniens.

NĂ©gationnisme : Les associations turques de France se lancent dans le combat

- Du 15 au 18 mars 2006 : A Berlin, manifestations turques négationnistes organisées par le Comité Talaat Pacha, pour commémorer la mort du « Hitler » turc, responsable de la mort de 1 500 000 Arméniens…

Opération « Talat Pacha » Un député européen de la CSU exige l’interdiction de la manifestation turque de Berlin

La manifestation turque dans le « Berliner Kurier »

- Le 16 mars 2006 : AFP Négationniste ? Les Arméniens affirment que jusqu'à 1,5 million des leurs ont péri dans un «génocide »
AFP Négationniste ? Les Arméniens affirment que jusqu'à 1,5 million des leurs ont péri dans un «génocide »

- Le 18 mars 2006 : A Lyon, capitale de la résistance française, les extrémistes ultra-nationalistes Loups Gris, de concert avec les associations franco-turques téléguidées par le Consulat de Turquie, manifestent avec une violence inquiétante, grâce à l’aval de la Préfecture, sous des mots d’ordre négationnistes. Ils se heurtent aux étudiants anti-CPE : la police charge les étudiants !

Heurts entre manifestants turcs et anti-CPE

Confrontation entre quelques centaines dÂ’Anti CPE, des milliers de "Loups Gris", fascistes turcs ultra-violents, et de la police !

Lyon: protestation après l'autorisation d'un rassemblement de Turcs

Lyon: rassemblement houleux contre la construction d'un mémorial arménien

Lyon: rassemblement houleux contre la construction d'un mémorial arménien

Manif turque pour nier le génocide arménien

Emois après la manif des nationalistes turcs

A Lyon, heurts et colère autour d'une manifestation d'extrémistes turcs

Mémorial arménien: la Licra dénonce les "négationnistes turcs"

Lyon - Manifestation contre le mémorial arménien

Nouvelles des arrestations après la manif de samedi à Lyon

Contre-manif antifasciste spontanée

Mémorial Arménien : affrontements à Lyon

Le Préfet du Rhône a failli à sa mission : Pétition pour des sanctions

Des jeunes contre-manifestants de Lyon envoient leurs témoignages au Collectif VAN

Le préfet du Rhône laisse défiler les négationnistes

Le Comité de coordination des Associations Turques de Lyon crie à la désinformation

Les vrais Loups-Gris dans le Vrai Journal de Karl ZĂ©ro sur Canal +

« Le CPE : ni cet excès d'honneur ni cette indignité !

- Le 18 mars 2006 : Sur ULUSAL Kanal, la chaîne de télévision de Dogü Perincek : les commémorations à la gloire du "Hitler" turc en boucle. ULUSAL Kanal, disponible sur Türk Sat, est la chaîne de télévision de Dogü Perincek (Parti des Travailleurs). Le co-organisateur de la manifestation négationniste turque de Berlin, y a fait diffuser toute la journée du 18 mars 2006, des émissions traitant des "mensonges arméniens du génocide".

Sur ULUSAL Kanal, la chaîne de télévision de Dogü Perincek : les commémorations à la gloire du "Hitler" turc en boucle

-Le 05 avril 2006 : Les négationnistes d'Ankara au concours de l'Eurovision.
Après les premières manifestations officielles du négationnisme turc à Berlin et à Lyon (18 mars 2006), les nouvelles manœuvres du genre ont pour cadre le Concours populaire de l'Eurovision qui se tient à Athènes du 18 au 20 mai 2006.
L'Eurovision draîne dans son sillage – hormis les sites nationaux et officiels - des sites de fans dûment répertoriés et partenaires officiels de l'opération. Parmi ceux-ci, http://eurovision-turkey.com.
L’Etat-turc, maître chanteur ?

- Le 17 avril 2006 : A Lyon, le Mémorial dédié à la mémoire des victimes du génocide des Arméniens en 1915, est profané juste avant son inauguration prévue le 24 avril.

Mémorial du génocide arménien profané

- Le 09 mai 2006 : La Turquie, qui nie le génocide arménien, fait pression et rappelle ses ambassadeurs à Paris et Ottawa : depuis dix jours, Ankara mettait en garde contre l’éventuelle adoption, le 18 mai au Parlement français, d'une proposition de loi pénalisant tout déni du génocide arménien d'un an de prison et de fortes amendes.

La Turquie rappelle ses ambassadeurs Ă  Paris et Ottawa

- Le 17 juin 2006 : A Valentigney dans le Doubs, une exposition d’Antoine Agoudjian, comportant deux photos dont la légende fait référence au génocide arménien, est annulée par la Mairie, en butte aux pressions des responsables de la communauté turque de la ville qui menacent de saccager l’exposition.

« La liberté d’expression est un droit : défendons-le »

Valentigney fête l'Année de l'Arménie mais censure le génocide

- Le 12 juillet 2006 : Peine confirmée en appel pour un journaliste arménien de Turquie
La Cour de cassation turque a confirmé la condamnation à six mois de prison avec sursis du journaliste arménien de Turquie, Hrant Dink, accusé d'« insulte à l'identité turque ».

Peine confirmée en appel pour un journaliste arménien de Turquie

- Le 18 juillet 2006 : Le journaliste arménien Hrant Dink est à nouveau poursuivi pour ses propos sur le génocide arménienUne nouvelle enquête a été ouverte par un procureur de la République d’Istanbul contre Hrant Dink, directeur de publication de l’hebdomadaire en langue arménienne Agos. Les autorités turques lui reprochent d’avoir qualifié de « génocide » le massacre des Arméniens pendant la Première guerre mondiale.

Le journaliste arménien Hrant Dink à nouveau poursuivi pour ses propos sur le génocide arménien

- Le 21 octobre 2006 : A Paris le Comité Talaat Pacha organise un rassemblement négationniste place de la Bastille en déployant une immense banderole : « Il n’y a jamais eu de génocide arménien ». Les forces de l’ordre sur place laissent se dérouler cette manifestation pourtant non-autorisée.

Génocide arménien : Le Comité Talaat Pacha va manifester à la Bastille

Comité Talaat Pacha : "Le génocide arménien est un mensonge impérialiste".

Turquie : "Nous condamnons le gouvernement et les dirigeants de la police Française"

- Le 01 novembre 2006 : Fait positif - Le journal turc Radikal publie en turc un article « Empêcher la répétition symbolique du génocide ».

Empêcher la répétition symbolique du génocide

- Le 05 novembre 2006 : c’est l’Italie qui est touchée. A Varallo Sesia, un homme d’origine turque saccage une exposition consacrée au génocide arménien.

Génocide arménien : une exposition-photo saccagée en Italie

- Le 09 Novembre 2006 : A Paris, dans le procès en appel du CDCA contre le Consul Général de Turquie à Paris et France Télécom-Wanadoo, le jugement du TGI (du 15 novembre 2004) est confirmé. L’argumentation du Tribunal pour ne pas donner suite à la demande à l’encontre de l’hébergeur Wanadoo est la suivante :
1) le TGI indique que le génocide arménien ne fait pas partie des crimes dont la contestation est punissable
2) la loi du 29 janvier 2001, reconnaissant l'existence du génocide arménien de 1915, ne crée pas de délit de contestation de ce génocide.

Procès en appel du CDCA contre le Consul Général de Turquie à Paris et France Télécom-Wanadoo : le jugement du TGI confirmé

- Le 12 Novembre 2006 : En Belgique, Murat Denizli après avoir été administrateur de l'association culturelle de l'amitié belgo-turque (réputée proche des Loups-Gris, organisation turque d'extrême droite liée au parti MHP), devient le jeudi 9 novembre 2006, officiellement membre du Parti Socialiste belge.

Le PS belge cultive le choc des idéologies et présente un candidat proche des Loups gris

Les Loups gris au service du national-islamisme

L'aveu d'un loup gris sur la liste PS de Mme Onkelinx

UN « LOUP GRIS » qui cache la forêt

Loups Gris infiltrés, complaisance et aveuglement des partis belges vis-à-vis du fascisme à la turque

Belgique : Murat Denizli, hier Loup Gris (extrĂŞme-droite turque), aujourd'hui membre du PS

- Le 15 Novembre 2006 : A Ankara, le Ministre turc des Affaires étrangères Abdullah Gül annonce en commission budgétaire du parlement turc que le gouvernement turc se prépare à une nouvelle politique vis-à-vis des « allégations de génocide ». Il envisage entre autre la mise en place d’un tribunal d’arbitrage international, et d’attaquer la France devant le Tribunal international de La Haye. Il veut s’efforcer, par ces nouvelles initiatives, de régler le problème arménien aux yeux du monde.

- Le 21 novembre 2006 : Le Catholicos arménien Garéguine II, en visite officielle à Istanbul, est la cible d’attaques d’extrêmistes Loups gris qui portent des pancartes contestant le génocide des Arméniens et n’hésitent pas à attaquer la voiture dans laquelle se trouve le Représentant de l’Eglise Apostolique arménienne (qui siège à Etchmiadzine, banlieue d’Erevan, Arménie).

Les nationalistes turcs contre le patriarche d’Arménie

- Le 26 novembre 2006 : Profanation de tombes arméniennes dans un cimetière de Marseille. Trente huit tombes ont été profanées dimanche après-midi dans un cimetière de Marseille, dont 18 de citoyens d’origine arménienne.

Profanation de tombes arméniennes dans un cimetière de Marseille

- Le 15 décembre 2006 à Valence (dans la Drôme) : 2 des inculpés qui avaient violemment agressé en 2004 des militants anti-négationnistes d’origine arménienne, sont condamnés à 1 € symbolique, le Juge accordant même une dispense de peine alors que le Procureur Nahon avait requis une peine de 4 et 6 mois de prison avec sursis.

Arménien, tête de chien, ta vie ne vaut rien

- Le 16 décembre 2006 à Amsterdam, De Nieuwe Kerk (la Nouvelle Eglise) a présenté jusqu’au 15 avril 2007 une grande exposition consacrée à Istanbul et intitulé « Istanbul : La Ville et le Sultan » : Un article au sujet du génocide des Arméniens a été retiré.

NĂ©gationnisme : La Turquie marque un point Ă  Amsterdam

- Le 26 décembre 2006 : A Ankara, une motion de censure est déposée au Parlement turc par le parti d’opposition de centre droit le Parti de la Mère Patrie. Ce parti accuse le ministre des affaires étrangères Abdullah Gül et le parti du Développement et de la Justice (AKP) de mal s’y prendre avec la politique étrangère du pays et « d’échouer dans la résistance face aux efforts arméniens d’insister sur la reconnaissance comme génocide des meurtres massifs d’Arméniens au moment de l’Empire ottoman ».

- Le 15 janvier 2007 : En Turquie, dans une interview donnée au quotidien turc Sabah, Abdullah Gül déclare que le gouvernement turc perçoit la question arménienne comme la deuxième plus grande menace pour la Turquie après la situation en Irak. « La question arménienne sera à nouveau sur le devant de la scène aux Etats-Unis » a déclaré le chef de la diplomatie turque. « Nous essayons de bloquer le projet de loi. Ce sujet ne sera pas mis sur la table pour la Turquie. Nous devons toujours être en alerte et préparé. Si ce projet de loi passe, il pourrait avoir des conséquences très compliquées. Nous n’avons aucune autre sortie que d’empêcher l’événement », déclare-t-il.

Pour le chef de la diplomatie turque la question du génocide arménien est la deuxième priorité après l’Irak


- Le 19 janvier 2007 : A Istanbul, Hrant Dink, journaliste arménien de Turquie, est assassiné devant les locaux de la rédaction de son journal Agos, par un jeune Turc de 17 ans issu de la mouvance nationaliste. Défenseur des Droits de l’Homme et artisan du dialogue arméno-turc, Hrant Dink, avait été poursuivi et reconnu coupable d’atteinte à l’identité turque au nom de l’article 301. Le journaliste arménien n’hésitait pas à parler de génocide arménien, même s’il estimait qu’il ne fallait pas brusquer la Turquie sur ce terrain de la reconnaissance. Menacé de mort, il n’avait pas obtenu de protection de la police. Sa modération ne lui aura malheureusement pas servi de bouclier. Une vidéo montre son assassin, OGÜN SAMAST posant comme une star devant l'objectif, un drapeau turc entre les mains : la caméra filme les scènes de connivence entre le meurtrier du journaliste arménien et les policiers turcs chargés de son arrestation.
48h après l’enterrement de Dink, l’union sacrée autour de sa mort se fissure : la vente des bonnets blancs (du type de celui porté par le jeune assassin) a explosé en Turquie. Les 200 000 manifestants (majoritairement kurdes) criant « Nous sommes tous des Arméniens », ne représentent malheureusement que 1% de la population d’Istanbul.
Des centaines d’articles traitent de ce sujet sur notre site. Ils sont regroupés sur ces pages :

http://www.collectifvan.org/moteur_de_recherche.php?recherche=Dink&page=28

http://www.collectifvan.org/moteur_de_recherche.php?recherche=Dink&page=27

http://www.collectifvan.org/moteur_de_recherche.php?recherche=Dink&page=26

http://www.collectifvan.org/moteur_de_recherche.php?recherche=Dink&page=25

http://www.collectifvan.org/moteur_de_recherche.php?recherche=Dink&page=24

http://www.collectifvan.org/moteur_de_recherche.php?recherche=Dink&page=23

http://www.collectifvan.org/moteur_de_recherche.php?recherche=Dink&page=22

http://www.collectifvan.org/moteur_de_recherche.php?recherche=Dink&page=21

- Le 25 janvier 2007 : La Turquie veut porter plainte contre la France au sujet des accusations de Génocide. Le changement de politique de grande envergure envers Erevan et la diaspora sera une guerre déclarée dans le domaine du droit. Ce changement de politique a été décidé par le Ministre des Affaires étrangères Abdullah Gül, le 26 décembre dernier, lors d'une réunion à la présidence de la Coordination.

La Turquie veut porter plainte contre la France au sujet des accusations de GĂ©nocide

- Le 25 janvier 2007 : Le journal turco-arménien Agos dont le directeur, Hrant Dink, a été abattu le 19 janvier 2007, a reçu des menaces de mort émanant d'un groupe ultranationaliste. Une lettre, décrivant Dink comme un chien d'ennemi, avertissait que quiconque appellerait « Génocide », les massacres des Arméniens perpétrés pendant la Première guerre mondiale à l'époque de la Turquie ottomane, subirait son destin.

Brigade de la Revanche Turque (TIT) : « Un vrai génocide va commencer, maintenant. »

- Le 27 janvier 2007 : A Davos en Suisse, à l'issue de sa rencontre avec Micheline Calmy-Rey, présidente de la Confédération helvétique, le ministre turc des affaires étrangères Abdullah Gül a, en marge du Forum économique mondial, de nouveau nié l'existence du génocide arménien : «Il n'y a pas eu de génocide» arménien entre 1915 et 1917, a-t-il répété.

Ankara nie le génocide arménien

- Le 27 janvier 2007 à 15H, environ 400 personnes se sont réunies, à l’appel de l'association turque ACORT (L'Assemblée Citoyenne des Originaires de Turquie) pour une marche silencieuse en mémoire du journaliste arménien assassiné, et sont allées de la place de la République à la place de la Bastille, sous la banderole "Nous sommes tous des Hrant Dink", "Nous sommes tous des Arméniens". Le Président d'Accort a soigneusement évité l'utilisation du mot "génocide", lui préférant - suivant la terminologie turque habituelle -, celui d'"évènements". Certains, parmi les signataires mêmes de cet appel, sont des négationnistes n'ayant rien à envier à un Faurisson. Une manifestation avec peut-être des bons sentiments mais également de forts relents de récupération.

Manifestation en mémoire de Hrant Dink à Paris

- Le 28 janvier 2007 : Des groupes ultra-nationalistes turcs (Loups Gris) à Trabzon, manifestent dans le stade et à ses abords, contre le slogan (repris par la foule à Istanbul lors des funérailles du journaliste arménien assassiné le 19 janvier 2007) : "Nous sommes tous des Arméniens, nous sommes tous des Hrant Dink".
Les fans de Trabzonspor ont pris place dans les gradins du stade Kamil Ocak avec des drapeaux et des bannières proclamant "Nous sommes tous Turcs, Nous sommes tous Mustafa Kemal," "Je suis turc, je suis de Trabzon" et ils ont crié des slogans tels que "Les martyrs ne meurent jamais, l’unité du pays restera toujours en place."

Vidéo : ultra-nationalisme anti-arménien à Trabzon (Turquie)

- Le 09 février 2007 : Fascisme turc en Allemagne : vidéo montrant les groupes ultra-nationalistes turcs (Loups Gris) en Allemagne.

Fascisme turc en Allemagne

- Le 15 février 2007 : A Bruxelles, Conférence négationniste sur le « soi-disant génocide arménien » donnée par le Prof. Yusuf Halacoglu, président de la « Société turque d’Histoire » dans les locaux de la « Fondation religieuse islamique turque en Belgique à Saint-Josse-ten-Noode.

Belgique : dénoncer la nature meurtrière du discours négationniste

- Le 15 février 2007 : Aux Pays-Bas, la nomination de Nebahat Albayrak, qui refuse d’abandonner son passeport turc, a pour objet d’empêcher le vote d’une loi pénalisant le négationnisme du génocide arménien.

La nomination de Nebahat Albayrak a pour objet d’empêcher le vote d’une loi pénalisant le négationnisme du génocide arménien aux Pays-Bas

- Le 17 février 2007 : Fait positif - Analyse en anglais paru dans le journal turc New Anatolian du 17 février 2007 sur l’assassinat de Hrant Dink et le néonationalisme (ulusalcilik) en Turquie - Onder Aytac & Emre Uslu ont, pour la première fois en Turquie (et ailleurs ?), défini, exposé et dénoncé clairement le néonationalisme en Turquie. Un article majeur à lire et à conserver.

L’assassinat de Hrant Dink et le néonationalisme (ulusalcilik) en Turquie

- Le 23 février 2007 : Fait positif - Au Parlement européen, une large majorité de députés (95%) refuse de critiquer la pénalisation de la négation du génocide arménien. Le projet de déclaration, fomenté par le lobby turc, « déplorait » le vote souverain de l’Assemblée Nationale française (12 octobre 2006) visant à pénaliser la négation du génocide des Arméniens. Elle entendait également regretter « que cette loi crée un dangereux précédent en réprimant la contestation de l’existence d’un événement qui n’a pas été officiellement reconnu par chacune des parties principalement concernées.»

Pénalisation du négationnisme du Génocide arménien : le Parlement européen refuse de critiquer la loi française

- Le 24 février 2007 : Les diplomaties turques et azéries passent à l'attaque pour contrer la reconnaissance internationale du génocide arménien de 1915 et de ses 1 500 000 victimes. Elles vont activer leurs réseaux en Europe par le biais des populations turques et azéries issues de l'immigration. Et pour asseoir leurs "revendications", sortent de leur chapeau, un génocide...

Génocide arménien : La Turquie et l’Azerbaïdjan entament une action pour contrer sa reconnaissance

- Le 26 février 2007 : Dogü Perinçek réactive le Comité Talaat Pacha : Dogü Perinçek va être jugé en Suisse les 6 et 7 mars 2007, pour propos négationnistes. Le sinistre Comité Talaat Pacha (du nom du principal instigateur du génocide arménien de 1915) reprend donc ses activités. Après Berlin, Lyon, Paris, c'est désormais Lausanne qui est la prochaine cible des négationnistes turcs.

Négationnisme : Dogü Perinçek réactive le Comité Talaat Pacha

- Le 26 février 2007 : Génocide arménien : Dogü Perinçek (Dirigeant du parti des travailleurs de Turquie), poursuivi en Suisse pour négationnisme, appelle à la révolte contre l'Europe et l'Amérique sur plusieurs vidéos en ligne sur YouTube.

Génocide arménien : Dogü Perinçek, poursuivi en Suisse pour négationnisme, appelle à la révolte contre l'Europe et l'Amérique

- Le 07 mars 2007 : A Paris, en appel, le CDCA est débouté dans le procès qui l’oppose au Quid, la cour d'appel estimant que "la simple relation de thèses ‘révisionnistes'" ne pouvait "engager la responsabilité de celui qui, ne niant pas lui-même la réalité du génocide arménien, ne prend pas parti sur le bien-fondé des opinions visant à en contester la réalité, ne les reprend pas à son compte et n'entend ni légitimer la position turque sur la question arménienne, ni lui donner du crédit".

Le Quid n'a pas nié le génocide arménien

- Le 07 mars 2007 : Génocide arménien : le négationnisme dirigé par le Ministère de l'Education Nationale de Turquie
L'Union européenne – qui finance une grande partie des programmes scolaires turcs au titre des budgets aloués aux pays en voie d'adhésion - sait-elle que la Turquie institutionalise (en catimini) le déni et le mensonge autour du génocide arménien dans les établissements scolaires ? Une circulaire confidentielle officielle, datant du 7 mars 2007 et émanant du Ministère de l'Education Nationale turque, indique les arguments qui doivent être pris en considération dans l'organisation des activités éducatives, culturelles et sociales : « L'Arménie a détruit les produits culturels turcs ; la population turque a été exilée d'Arménie ou annihilée ». Encore une fois, la République turque utilise un double-langage pervers pour tromper l'Union européenne et distiller la haine, le racisme et le négationnisme dans le cœur des jeunes générations.

Génocide arménien : le négationnisme dirigé par le Ministère de l’Education Nationale de Turquie

- Le 09 mars 2007 : Fait positif - A Lausanne en Suisse la négation du génocide arménien a été pour la première fois sanctionnée par la justice suisse qui a condamné Dogu Perinçek, leader d'un petit parti de gauche turc, pour avoir violé la législation antiraciste helvétique interdisant de nier ou minimiser un génocide.

Dogu Perinçek : condamnation de la négation du génocide arménien

Négationnisme turc : le jugement complet du procès Perincek

- Le 11 mars 2007 : Perinçek, qui a fait appel, est accueilli en victime-héros à l'Aéroport d'Istanbul.
Sur cette vidéo mise en ligne sur YouTube et sur son site, Dogü Perinçek, le Président du Parti Ouvrier de Turquie, de retour de Lausanne où il a été condamné pour négationnisme du génocide arménien, est accueilli en héros à l'Aéroport d'Istanbul par une foule de nationalistes hurlant sa colère contre la justice suisse.
Dogü Perinçek, le négationniste-héros des nationalistes (de gauche !) turcs.

Dogü Perinçek, accueilli en héros à l'Aéroport d'Istanbul

- Le 12 mars 2007 : Génocide arménien : les archives turques ont disparu
Le Communiqué de Presse de l'Institut Gomidas pose les vraies questions après les révélations du 9 mars selon lesquelles les documents essentiels sur la déportation des Arméniens en 1915, y compris ceux de Harput - n'existent pas aujourd'hui dans les archives turques. Un fait d'importance à mettre en perspective avec le battage médiatique orchestré par le Premier Ministre turc Erdogan sur l'ouverture des archives du génocide arménien.

http://www.collectifvan.org/article.php?r=0&id=8517

Turquie : « ce sont les Romains qui ont commis le génocide »

Génocide arménien : « Personne ne croira jamais plus la Turquie si elle propose d’ouvrir les archives »

Offre de l'institut Gomidas aux historiens de Turquie: "Effectuons un cas d'étude sur les événements de 1915."


- Le 13 mars 2007 – Fait positif : le journaliste turc Fatih Altayli déplore la décision de la Turquie de ne pas ouvrir ses archives concernant le Génocide arménien.

Génocide arménien : la Turquie manque à ses engagements


- Le 20 mars 2007 : Propagande cynique d'Ankara autour de la restauration de l'Eglise arménienne d'Aghtamar

Turquie : propagande autour de la restauration d’une église arménienne

http://www.collectifvan.org/moteur_de_recherche.php?recherche=Aghtamar&page=2

http://www.collectifvan.org/moteur_de_recherche.php?recherche=Aghtamar&page=1

- Le 21 mars 2007 : Campagne négationniste des Jeunes Turcs aux USA contre le Génocide arménien.
Des mails ont été diffusés à très grande échelle, essentiellement à la communauté turque des USA, afin de l’inciter à manifester les 21 et 22 avril 2007, contre les « mensonges arméniens du siècle ».

Génocide arménien/USA : campagne négationniste des Jeunes Turcs

- Le 22 mars 2007 : A Bruxelles, un jeune Arménien de 14 ans a été agressé à l'arme blanche par un groupe d'élèves turcs. La Belgique qui ne fait rien pour stopper la vague de négationnisme du génocide arménien qui déferle sur le "plat pays", exacerbe de ce fait l'ultra-nationalisme des jeunes issus de l'immigration turque. Rien n'est fait en Europe pour les éduquer et leur enseigner la vérité. Attention : le déni de justice peut tuer.

Belgique : un élève arménien blessé par un groupe de Turcs

- Le 29 mars 2007 : Fait positif - article publié dans Hurriyet et signé par le journaliste turc Cengiz CANDAR. Ce dernier y qualifie entre autres de génocide culturel l'inauguration en tant que musée, d'Aghtamar, église arménienne dépossédée de son nom et de sa croix, située sur une île du lac de VAN en Turquie. Un article important, d'autant plus qu'il a été publié dans un journal nationaliste.

Turquie : L’Eglise d’Ahtamar ou le prétendu “Musée d’Akdamar”

- Les 13, 14 et 15 Avril 2007 : A Paris, un "Mouvement Jeunes-Turcs" appelle à manifester. Les nationalistes turcs du Comité Talaat Pacha (Dogu Perinçek) organisent samedi 14 avril à 13:00, une réunion négationniste.

Comité Talaat Pacha : manifestation négationniste turque à Paris

- Le 14 avril 2007 : La Turquie s'enfonce dans son déni du génocide arménien perpétré en 1915 tout en s'attribuant le beau rôle de "la main tendue" pour obliger l'Arménie à accepter une commission conjointe d'historiens. Tout n'est que mensonge et tactique : cette main tendue trempe dans le négationnisme le plus dur.

Génocide arménien : Ankara ou la fausse main tendue


- Le 23 avril 2007 - Génocide arménien : page de publicité mensongère turque

La Turquie continue sa propagande contre la reconnaissance du génocide arménien en se payant une page de publicité dans le New York Times et en y réaffirmant son crédo : pas besoin de lois, de reconnaissances de pays tiers, il s'agit d'une simple question entre l'Arménie et la Turquie et la question va se régler en discutant autour d'une table pour "examiner l'histoire".

Génocide arménien : publicité mensongère turque


- Le 1er mai 2007 : L'exposition à l'ONU, sur le génocide au Rwanda, modifiée sur pression de la Turquie. L'Ambassadeur turc aux Nations Unies avait fait reporter temporairement une exposition photographique de l'ONU sur le génocide rwandais, après avoir découvert une unique phrase qui disait: "un million d'Arméniens ont été assassinés en Turquie." L'exposition s'est ouverte lundi 30 avril. On n'y mentionne plus que « les massacres des Arméniens dans l'Empire ottoman ».

Génocide arménien : « Compromis » à l’ONU

Génocide : l'Arménie n'est pas le Rwanda

Le N.Y.Times met le négationnisme turc KO

- Le 12 mai 2007 : USA : le "Secret DĂ©fense" couvre la corruption d'officiels US par la Turquie
L'américaine d'origine irano-azérie, Sibel Edmonds, a été renvoyée de son poste au FBI en mars 2002 pour avoir rapporté la corruption par la Turquie d'officiels américains de haut rang. Son affaire est classée "Secret Défense".
Rappelons que divers scandales de corruption ont entaché la précédente législature au Congrès américain. Notamment ce que l'on peut appeler le "Turkish Gate" ou "l'affaire Sibel Edmonds" : Dennis Hastert le speaker républicain de la Chambre des représentants en poste avant Nancy Pelosi, aurait perçu des centaines de milliers de dollars de la part du lobby turc pour faire capoter l'adoption d'une résolution par laquelle les USA reconnaissaient le génocide arménien perpétré par la Turquie en 1915

USA : le "Secret DĂ©fense" couvre la corruption d'officiels US par la Turquie (I)

USA : le "Secret DĂ©fense" couvre la corruption d'officiels US par la Turquie (II)

- Le 14 mai 2007 :Turquie, 32 fondations arméniennes reçoivent des menaces de mort. "Dernier avertissement et mise en garde". Une lettre est parvenue à un établissement scolaire arménien de Turquie. Elle profère des menaces de mort à l’encontre de l’ensemble des populations arméniennes de Turquie (citoyens de Turquie ET citoyens de la République d’Arménie résidant en Turquie pour raisons économiques).
Les Arméniens vivant en Turquie sont sommés de prendre immédiatement et officiellement position en faveur des thèses négationnistes de l’Etat turc concernant le « prétendu génocide arménien », faute de quoi ils seront considérés comme traîtres et éliminés.

Turquie : menaces de mort sur les Arméniens d'Istanbul

Turquie : 32 fondations arméniennes reçoivent des menaces de mort

Les Arméniens de Turquie dans la ligne de mire


- Du 12 au 16 mai 2007 : L’historien turc Taner Akçam annule son voyage aux Pays-Bas où son livre « le génocide arménien » vient de paraître. Taner Akcam a indiqué avoir pris cette décision suite aux menaces d’extrémistes turcs et par peur de difficultés à retourner aux Etats-Unis à la fin du voyage.

Génocide arménien : Le voyage de Taner Akçam aux Pays-Bas compromis

- Le 05 juin 2007 : Génocide arménien : la Suisse en recul sur le négationnisme ? La presse turque se fait l'écho d'un éventuel recul de la législation suisse concernant l'Article 261 du Code Pénal suisse punissant le négationnisme du génocide arménien dans le cadre de la loi anti-raciste. Dogü Perinçek, le leader du Parti des Travailleurs, a été le premier négationniste condamné dans ce cadre, en Suisse. Le Ministre de la Justice suisse Christophe Blocher a l'intention de faire un changement majeur à la loi suisse anti-raciste, qui criminalise la négation du des génocides.

Génocide arménien : la Suisse en recul sur le négationnisme ?

- Le 08 juin 2007 : Fait positif - NĂ©gationnisme : le masque de Murad GĂĽmen tombe
Le courageux historien et démocrate turc Taner Akçam, professeur d'histoire à l'Université du Minnesota, a mené son enquête pour démasquer la véritable identité du négationniste Holdwater, qui sévit sur le site raciste anti-arménien www.tallarmeniantale.com. En raison des ouvrages historiques qu'il a écrits sur le génocide arménien, Taner Akçam est constamment harcelé, attaqué et diffamé sur ce site par le négationniste anonyme Holdwater. Jusqu'à présent l'universitaire turc ne pouvait mettre de nom sur son assaillant. C'est désormais chose faite. Le masque de Mr. Murad Gümen vient de tomber.

NĂ©gationnisme : le masque de Murad GĂĽmen tombe

- Les 21 et 22 juin 2007 : Erzurum (Turquie) accueille une conférence négationniste
La deuxième conférence négationniste sur les relations Turco-Arméniennes se tient dans la ville Erzurum, les 21 et 22 juin 2007, annoncée en ces termes : « Des massacres ont été commis par les Arméniens contre des Turcs en 1915, beaucoup de charniers ont été trouvés et le processus continue toujours ».

Erzurum va accueillir une conférence négationniste

- Le 27 Juin 2007 : Appel à l’aide diffusé par le chercheur turc Taner Akçam. Il enseigne l’Histoire à l’Université du Minnesota aux USA et fait partie des rares historiens turcs à oser affirmer l’existence du génocide arménien de 1915 au péril de sa vie. Taner Akçam reçoit des menaces de mort très explicites : « Prie pour que le diable te tue le plus vite possible, sinon tu vas commencer à vivre l’enfer sur cette terre ». L’universitaire est en effet dans la ligne de mire des nébuleuses ultra-nationalistes turques, téléguidées par Ankara.

Qui protégera l'historien turc Taner Akçam ?

- Le 27 juin 2007 : L'Aéroport de Bodrum (station touristique turque) est parsemé de nombreux posters dénonçant le "prétendu génocide arménien". Visiblement le Sous-Prefet de la région est un habitué du genre, puisqu'il a organisé en avril 2007, la deuxième Conférence négationniste avec la présence de l'inévitable "caution historique" du gouvernement turc, le très négationniste Professeur Yusuf Halacoglu.

Tourisme en Turquie : Conférence négationniste à Bodrum

- Le 30 juin 2007 : Fait positif - Le politicien turc, Dogü Perinçek, reconnu coupable de racisme pour avoir nié le génocide des Arméniens, s'est vu refuser un visa d'entrée en Suisse.

Génocide arménien : pas de visa pour le négationniste Perinçek

- Le 16 juillet 2007 : Nouvelle stratégie anti-génocide de la Turquie : initier le dialogue avec les représentants de la diaspora arménienne

Nouvelle stratégie anti-génocide de la Turquie : initier le dialogue avec les représentants de la diaspora arménienne

- Le 25 juillet 2007 : Taner Akçam : une cible à abattre ?
Lettre du démocrate turc Taner Akçam, Professeur à l’Université du Minnesota - Centre pour l’Etude de l’Holocauste et du Génocide (Minneapolis/USA) : Le chercheur est dans la ligne de mire des autorités d’Ankara et de ses relais zélés aux USA : il lance un appel à l’aide.

Taner Akçam : une cible à abattre ?


- Les 18 et 21 août 2007 - Turquie : Les élucubrations du Pr Halacoglu

Le directeur de la Société d’Histoire Turque, le professeur Halacoglu a déclaré : « Afin d’éviter les déportations de 1915, les Arméniens ont feint être Alévis ou Kurdes, et se sont convertis à l’Islam. Dans les années 20 le nombre de ces Arméniens atteignait les 100.000. Dans les années 1936-37 le gouvernement a tout révélé. J’ai ces listes ». Le 16 novembre 2007, l’enquête judiciaire ouverte par le parquet de Kayseri suite à ce discours, a été close : le parquet n’a pas trouvé dans le discours de Halacoglu, d’éléments délictuels nécessitant l’ouverture d’un procès.
Plusieurs associations turques s’étaient émues, Halacoglu cherchant à réduire le nombre de Kurdes de Turquie en tentant de les représenter en tant qu’anciens Arméniens ou Juifs. Dans le même temps Halacoglu essaye de nier le génocide, en avançant que les Arméniens « massacrés » sont en fait devenus des Alévis.

Turquie : EnquĂŞte officielle contre Halacoglu

Turquie : Halacoglu ne sera pas poursuivi

Turquie : Les Ă©lucubrations du Pr Halacoglu


- Le 25 août 2007 : Fait positif – Malgré le chantage de la Turquie sur sa communauté juive, soutien d’une grande partie des intellectuels juifs en faveur de la reconnaissance du génocide arménien.
La campagne en faveur du vote de la Résolution H. Res. 106 devant la Commission des Affaires Étrangères du Sénat américain, et appelant à la Reconnaissance, par les Etats-Unis, du génocide arménien perpétré en 1915 par le gouvernement turc, a au moins le mérite de créer un mouvement de soutien chez une partie de l’intelligentsia juive des USA ou d’Israël, avec la controverse autour des positions d’Abraham Foxman de l’ADL.

USA : Le Génocide arménien en débat

Génocide arménien : La politique de l’hypocrisie

No Place for Denial

Reconnaissance du génocide Arménien : Abraham H. Foxman se justifie

Des juifs protestent en faveur de la résolution H 106 au congrès américain

Négationnisme du génocide arménien : l’effet domino

Génocide arménien : le chantage de la Turquie sur sa communauté juive

USA/Turquie : Babacan et Erdogan sont dans un bateau...

Épreuve de force sur la question du Génocide Arménien attendue lors du congrès de l’ADL

- Le 02 septembre 2007 : Article de C. Cem OĞUZ dans Turkish Daily News – Le Patriarche Mutafian et la version armĂ©nienne du 301 (en 2 parties).
Tout y est : désinformation, négationnisme, révisionnisme, cynisme, le tout arrosé d’un zeste de culot. Le tir groupé de la presse turque en verve ces derniers jours, nous offre une image accablante de l’intelligentsia turque. Le journaliste persévère dans la seconde partie de l’article consacré à son analyse de l’avenir des relations arméno-turques. Selon lui, « les allégations du "génocide" arménien sont infondées et inacceptables », mais la Turquie devrait « créer un monument aux morts pour que les Turcs puissent rendre hommage aux victimes de la Première Guerre mondiale, y compris celles d’origine arménienne »… Un faux grossier pour essayer de noyer le poisson et faire croire aux yeux du monde que l’Etat turc reconnaît le génocide arménien, tout en continuant à le nier en toute impunité.

Turquie : négationnisme 301

Génocide arménien : les perceptions turques

C.Cem Oguz a sévi également dans le Turkish Daily News du 5 septembre 2007 :

Turquie : Cem Oguz nie le génocide et accuse Robert Fisk de parti pris

- Septembre 2007 : La chanson d'Ismail Türüt à la gloire des assassins de Hrant Dink cartonne en Turquie et sur YouTube. Elle fait l'objet d'articles dans la presse : le quotidien Hurriyet signale aujourd'hui que Türüt va être convoqué à un interrogatoire pour provocation.
Mais il ne s'agit pas là du seul acte extrémiste : le journal Vakit (journal des intégristes) communique ces jours-ci sur le fait que les juifs de Turquie ont plus de privilèges que les musulmans... Une façon à peine voilée, de menacer la communauté juive de Turquie et au-delà d'envoyer un avertissement aux juifs des USA tentés par une reconnaissance claire et nette du génocide arménien...
Résumé des paroles de la chanson d'Ismail Türüt :
"Les habitants de la région de la Mer noire ne mentent pas, ils sont honnêtes et ne tombent pas dans les pièges des traîtres. Arrêtez de sonner les cloches des Arméniens et de les défendre, on connait bien leur problème, on sait bien qu'il ont "mal à la queue". Les Karadenizli (habitants de la région de la Mer noire), n'avalent pas ça. Votre force ne suffit pas contre nous. La force des Turcs et des Musulmans ne s'épuise pas à Karadeniz (Mer noire)".

Turquie : incitation à la haine des Arméniens et des Juifs


- Du 10 septembre au 15 septembre 2007 - 38 ème congrès ICANAS pour la diffusion des thèses négationnistes turques

20 chercheurs arméniens d’Arménie dont Marat Mnatsakanovich Yavrumian et Samvel Borisovich Karabekian participent à ce congrès mais ne sont pas invités à s’exprimer sur les tables rondes consacrées au « problème arménien » ce qui n’est guère surprenant au regard des personnalités constituant le comité d’organisation : les négationnistes Justin MacCarthy pour les USA, Andrew Mango pour le Royaume-Uni et Yusuf Halacoglu pour la Turquie. Ils sévissent tous trois à la tribune...

Les négationnistes en Turquie utilisent le 38 ème congrès ICANAS pour diffuser leurs thèses


- Le 19 septembre 2007 : Fait Positif - Analyse de Yavuz Baydar dans le journal turc Zaman : « La Turquie est un pays particulier où la liberté d’expression est toujours limitée mais où les discours de haine sont en général ignorés et impunis. Le dernier acte honteux est cette chanson/vidéo postée sur YouTube, qui glorifie ouvertement le meurtrier de notre collègue, Hrant Dink ».

La Turquie entre liberté d’expression et discours de haine

- Le 22 Septembre 2007 : USA/Turquie : le gouvernement turc à l'assaut du génocide arménien - Ali Babacan, nouveau ministre des Affaires Etrangères (en remplacement d'Abdullah Gül, élu Président de la République turque), ouvre la marche. Avant le Premier ministre Erdogan, Ali Babacan a fait le voyage outre-Atlantique pour contrer le vote au Congrès US de la résolution reconnaissant le génocide arménien. Il s'est exprimé à la tribune avec la dialectique habituelle des négationnistes.

USA/Turquie : le gouvernement turc à l'assaut du génocide arménien

- Octobre 2007 : Profanations sur le site d'Ani, à l'Est de la Turquie, et observées par Steven Sim. Des tombes arméniennes datant de l'époque médiévale ont été retournées et brisées, des ossements déterrés. Certains des vandales devaient être à la recherche des fameux "trésors", que les déportés arméniens sont sensés avoir laissé derrière eux en 1915. D'autres ont vraisemblablement voulu effacer de ces territoires historiques arméniens, les traces des populations non-turques qui y ont vécu.

Turquie : Profanations au cimetière arménien d'Ani (Ière partie)

Turquie : Profanations au cimetière arménien d'Ani (IIème partie)

- Le 10 octobre 2007 : Le politicien turc Dogü Perinçek, qui a été jugé l’an dernier pour avoir contrevenu aux lois suisses anti racistes, veut porter son cas devant la Cour Européenne des Droits de l’Homme (ECHR). Perinçek a dit que les massacres des Arméniens du début du 20e siècle ne pouvaient pas être un génocide. Il a fait appel du verdict de la Cour suprême de Suisse, qui doit annoncer sa décision en décembre.

Turquie : Le cas de Doğu Perinçek

- Le 10 octobre 2007 : Fait positif - USA : la Résolution H. Res. 106 a été adoptée ! La Résolution H. Res. 106, présentée devant la Commission des Affaires Étrangères du Sénat américain, appelant à la Reconnaissance, par les Etats-Unis, du génocide arménien perpétré en 1915 par le gouvernement turc, a été adoptée par 27 voix contre 21.

USA : la Résolution H. Res. 106 a été adoptée !

- Le 12 octobre 2007 : USA - La Turquie rappelle son ambassadeur après le vote de la résolution sur le génocide. Suite à l’adoption, par la Commission des Affaires Etrangères du Sénat américain, de la Résolution H. Res. 106 reconnaissant le génocide arménien perpétré par la Turquie en 1915, Egemen Bagis, le conseiller en politique étrangère du Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, a déclaré : "Je peux vous assurer que la Turquie sait aussi jouer aux durs." Si la Turquie voulait définitivement prouver aux yeux du monde entier (si tant est qu’il y ait encore d’honnêtes sceptiques), qu’elle a effectivement commis l’innommable en 1915, elle ne s’y prendrait pas autrement.

« La Turquie sait aussi jouer aux durs »

- Le 21 octobre 2007, manifestation des Loups Gris [militants d'extrême droite turque] dans les quartiers turcs de Saint-Josse et Schaerbeek à Bruxelles. Mehmet Koksal, le journaliste progressiste d’origine turque, est violemment agressé, coupable de « trahison à la patrie » pour sa reconnaissance du génocide arménien et traité de "Pic ermeni" ("batard arménien" en langue turque). Un bistrot appartenant à un Arménien d'Irak est entièrement saccagé.

Comment je me suis fait lyncher par les Loups Gris devant l'ambassade américaine

Acte raciste anti-arménien en Belgique

Marc Garmirian, Hrant Dink et Mehmet Koksal

Bruxelles : Qui sont les organisateurs de la manifestation nationaliste turque ?

- Le 24 octobre 2007 : Génocide arménien : le Parlement européen s'incline devant la Turquie
Le mercredi 24 octobre, le Parlement européen a cédé devant la Turquie. Alors qu'il n'a eu de cesse ces dernières années de réclamer la reconnaissance du génocide arménien par Ankara, pour la première fois ce mercredi, le Parlement européen a retiré le mot génocide de sa résolution sur le pays. Le 14 décembre 2007 à Bruxelles, l'Union européenne va entériner l'ouverture de nouveaux chapitres de négociations avec la Turquie. On se dirige doucement mais sûrement vers la voie d'une adhésion programmée malgré les discours lénifiants et l'opinion majoritairement défavorable. Cette résolution est la première étape de la capitulation annoncée.

Génocide arménien : le Parlement européen s'incline devant la Turquie

- Le 24 octobre 2007 : A Bruxelles, de 600 à 2000 jeunes gens, dont de violents casseurs, cagoulés et armés de bâtons ont visé des lieux kurdes et arméniens. L’établissement "Le jardin de Babylone" tenu par M. Petrossian, qui avait déjà été mis à sac dans la nuit de dimanche à lundi, a encore été visé par des pierres, mercredi. Des dégâts ont été provoqués à du mobilier urbain, à des véhicules ou encore à des trams de la STIB. Les manifestants avaient l'intention de se rendre à l'ambassade des Etats-Unis et de saccager les établissements kurdes ou arméniens. Les appels au rassemblement ont été lancés par sms, internet et des chaînes de télévision turcophones qui émettent depuis l'Allemagne.
Fétichisme du drapeau turc, messages SMS à la gloire du soldat turc, appels à l'aide pour "sauver la patrie", glorification des "martyrs", récitation de certains slogans coraniques, des slogans anti-PKK mais aussi anti-Kurdes : le discours nationaliste était propagé par les sites internet turcophones de Belgique, les SMS, les radios communautaires ainsi que les élus belges d'origine turque (Nebahat Açar, collaboratrice au cabinet de la secrétaire d'Etat Brigitte Grouwels et conseillère communale CD&V élue sur la liste du bourgmestre socialiste d'Evere Rudy Vervoort, l'échevin schaerbeekois Saït Köse (MR), Emir Kir (PS), le correspondant du journal turc Hürriyet Yusuf Cinal, animateur sur Radio Anatolia (87.5 FM à Bruxelles) et gestionnaire du site internet YeniHaber.be (célèbre publireporter négationniste et ultranationaliste turc, viré puis repêché par Hürriyet grâce au lobbying d'un homme d'affaires turco-bruxellois).

La colère des Turcs de Belgique

EnquĂŞte sur les Ă©meutes bruxelloises d'extrĂŞme droite turque

- Le 26 octobre 2007 : Génocide arménien à la trappe : la presse turque se félicite.
Mehmet Ali Birand, l'un des éditorialistes les plus connus de Turquie, se félicite du Rapport sur la Turquie (Génocide arménien : le Parlement européen s'incline devant la Turquie), rendu par le Parlement européen ce mercredi 24 octobre 2007, rapport qui pour la première fois depuis 1987, passe sous silence la reconnaissance du génocide arménien par la Turquie.

- Le 28 octobre 2007 : Ambiance de pogrom à Berlin. Des nationalistes turcs menaçants ont attaqué un centre culturel kurde dans le quartier de Kreuzberg. Plusieurs milliers de nationalistes et fascistes turcs se sont rassemblés à Hermannplatz et ont hurlé des slogans. Des Kurdes ont été attaqués, et cela a dégénéré en vraie chasse à l’homme. Le syndicat de la police berlinoise a expliqué que ce sont les Turcs qui se sont mis à traquer les Kurdes après la manifestation : "Nous avons pu éviter qu’une violence incontrôlée n’envahisse les rues de Berlin. Ceux qui déferlent en meute dans Kreuzberg, armés de machettes, doivent sentir toute la force d’un Etat démocratique."

Nationalistes Turcs : ambiance de pogrom Ă  Berlin

Berlin : des Turcs armés de machettes traquent les Kurdes

- Le 31 octobre 2007 : Le négationnisme récompensé en Turquie.
Le devoir d’un étudiant qui rejette les revendications arméniennes concernant le génocide de 1915 a gagné une compétition intitulée « la Psychologie, la Sociologie et les aspects légaux de la question arménienne : Réflexions sur les sociétés et les mesures à prendre » organisée par l’Université Gazi.
La cérémonie a eu lieu à l’Université et était organisée par le Centre de recherches sur l’Histoire des Réformes et des Principes d’Atatürk de l’Université.

Le négationnisme récompensé en Turquie

- Le 03 novembre 2007, à Bruxelles, de 4.000 à 6.000 manifestants d'origine turque ont répondu à l'appel de différentes associations turcophones à se rassembler au rond-point Schuman pour une impressionnante démonstration nationaliste turque : le MHP des Loups Gris est l’une des associations organisatrices. Mehmet Saygin, de l'European Union of Turkish democrats, justifie leur présence en ces termes : "Ces mouvements associatifs font appel à des assises populaires importantes, est-ce que nous allons jeter l'anathème, stigmatiser ?"…

Plusieurs milliers de manifestants d'origine turque Ă  Bruxelles


- Le 6 novembre 2007 - Condamnation dÂ’Arat Dink et Serkis Seropyan

Le rédacteur en chef d’Agos Arat Dink et son éditeur Serkis Seropyan ont été condamnés à un an de prison avec sursis en vertu de l’article 301, suite à la décision de la 2ème Cour Pénale de Sisli. Dans sa décision de vingt pages, la cour a mentionné les évènements de 1915 affirmant : « si ce que les défendeurs ont accusé les Turcs d’avoir fait était une vérité historique, alors leurs actions auraient été légales » ; aussi la cour a éprouvé la nécessité d’étudier elle-même les livres d’histoire afin de se forger sa propre opinion sur ce qui est arrivé dans le passé. La cour est arrivée à la conclusion que l’accusation de génocide était injuste et « visait à la destruction de l’ordre public turc ».

La condamnation d’Arat Dink et Serkis Seropyan enfin publiée

Génocide arménien/Turquie : les juges font l’Histoire

- Le 20 novembre 2007 : Fait positif - Indemnisation des descendants des victimes du génocide arménien par AXA
Deux avocats américano-arméniens ont remis un premier chèque d'un million de dollars à trois associations caritatives franco-arméniennes au titre de l'indemnisation des descendants de victimes du génocide arménien.
Ce début d'indemnisation intervient après que la justice américaine a ordonné le paiement de celle-ci, impliquant le groupe Axa.

Indemnisation des descendants des victimes du génocide arménien

AXA verse 1 million de dollars aux Associations Arméno-Françaises

TF1 : Des assurances-vie récupérées 90 ans après le génocide arménien


- Le Dimanche 6 janvier 2008, en ce jour de Noël arménien, l'Eglise Apostolique Arménienne de la rue Jean-Goujon à Paris 8ème, a été la cible d'une alerte à la bombe.
Cette fausse alerte à la bombe semble répondre étrangement aux menaces émanant des milieux ultra-nationalistes turcs, appelant à des attentats terroristes contre tous les lieux de culte et les écoles arméniennes.

Paris : Alerte à la bombe à l'église arménienne

- Le Lundi 7 janvier 2008, le Collectif VAN choisit de diffuser

Source/Lien : Collectif VAN



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org