Aujourd'hui : Mardi, 10 décembre 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Turquie : obstacle à la liberté de la presse
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN vous propose cette traduction d'un article en anglais paru sur Turkish Daily News du 06 décembre 2007. En 2006, ce sont au total 293 personnes qui ont été confrontées à des procès sur la base des lois antilibérales du pays, relatives à la liberté d’expression. Deux dangers vont de paire : la violence nationaliste contre les écrivains à l’esprit libéral et les poursuites pénales rendues possibles grâce aux lois archaïques de la Turquie, qui interdisent d’insulter l’identité turque ou les institutions étatiques.



Obstacles à la liberté de la presse en Turquie malgré une amélioration


Jeudi 6 décembre 2007
ISTANBUL - Turksih Daily News

Les incidents violents commis envers les journalistes et le harcèlement juridique subi par les médias en Turquie ont baissé de façon significative depuis les années 1990, mais une étude récente révèle qu’il existe toujours des obstacles à la liberté de la presse.

“Adieu à la liberté ?” est le nom de lÂ’enquête sur la liberté de la presse en Europe publiée par lÂ’Association des Journalistes Européens (AEJ), qui couvre 20 pays dÂ’Europe de lÂ’Ouest et de lÂ’Est. Cette étude met en évidence que la liberté de la presse en Europe est menacée par des lois restrictives, des ordres du jour politiques et commerciaux cachés, des menaces dÂ’emprisonnement, de lÂ’intimidation, et dans certains cas, des meurtres. L’étude examine la situation dans 19 pays ainsi que dans lÂ’Union européenne. La section Turquie a été rédigée par Doğan Tılıç, le premier vice-président de lÂ’AEJ.

« Bien que le Parti Justice et Développement (AKP) du gouvernement ait promis que les lois restrictives seraient abrogées ou améliorées, la liberté des journalistes d’écrire des articles complets et objectifs sur les affaires de la nation est toujours sérieusement limitée par des obstacles juridiques ou autres », indique l’étude.
Le journaliste turco-arménien Hrant Dink, éditeur de l’hebdomadaire en langue arménienne, Agos, assassiné en janvier dernier devant son bureau à Istanbul, et la tentative d’inculpation de l’écrivain Prix Nobel de Littérature, Orhan Pamuk, sont cités comme exemple « des deux dangers qui vont de paire, à savoir la violence nationaliste contre les écrivains à l’esprit libéral et les poursuites pénales rendues possibles grâce aux lois archaïques de la Turquie, qui interdisent d’insulter l’identité turque ou les institutions étatiques. »

« En 2006, ce sont au total 293 personnes qui ont été confrontées à des procès sur la base des lois antilibérales du pays, relatives à la liberté d’expression », a révélé l’étude.

« Dans certains cas, l’armée elle-même a entamé des procédures contre des journalistes qui critiquaient ou enquêtaient sur l’ingérence des militaires dans la politique. Les lois pénales turques ne sont pas conformes aux obligations définies par le Conseil de l’Europe et elles sont incompatibles avec la liberté de la presse. »
L’étude critique également les tentatives de censure de sites internet. “Certains tribunaux turcs ont, dans certains cas, répondu à des allégations de cyber-crimes par des interdictions d’accès à des sites entiers, même lorsque les plaintes ne concernaient qu’une petite section du site en question », selon l’étude. Elle cite en exemple la section vidéos sur le site YouTube qui a été temporairement bloqué en Turquie en septembre dernier, sur ordre d’un tribunal, prétendument car une vidéo insultait Mustafa Kemal Atatürk, le fondateur de la République moderne Turque.

« En dépit de la diversité et de la vigueur évidentes des médias, les journalistes turcs sont confrontés à toute une panoplie dÂ’obstacles importants à la liberté des médias et à leur indépendance », écrit Tılıç dans le rapport. « Il faudrait que les journalistes turcs soient bien plus solidaires, et surtout il faudrait mettre en place des corps syndicaux et professionnels puissants qui pourraient exiger efficacement de meilleures conditions de travail et qui pourraient défendre les médias contre les influences politiques et commerciales malsaines », a-t-il ajouté.

L’AEJ est une association indépendante de journalistes en Europe, qui regroupe plus de 1000 membres dans plus de 20 sections nationales. Elle promeut les contacts professionnels à travers l’Europe et débat publiquement des questions européennes, de la liberté et de l’indépendance des médias et des journalistes en Europe.

©Traduction C.Gardon pour le Collectif VAN - 06 décembre 2007 - 08:41 - www.collectifvan.org




Retour à la rubrique


Source/Lien : Turkish Daily News



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org