Aujourd'hui : Mardi, 10 décembre 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Reconnaître les dépêches négationnistes de l'AFP
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - L'AFP continue à faire l'impasse sur l'utilisation du terme génocide arménien. Pour l'Agence France Presse, cette expression est au mieux, présentée entre guillemets. Mais dans le cas présent, elle est carrément remplacée par le terme massacres.Le journal Le Monde reprend la dépêche sur Hrant Dink sans corriger (volontairement ou non), cette grossière "erreur", spécialité des négationnistes dont le but est de minimiser l'ampleur de l'extermination qui a frappé le peuple arménien en 1915.
Le site de France 2 a lui, pris la peine de réécrire la dépêche et d'utiliser les termes adéquats de génocide arménien, qui correspondent, rappelons-le aux termes de la loi votée en France le 29 janvier 2001.
A quand une charte de déontologie anti-négationniste chez les "journalistes" de l'AFP ?



La dépêche de l'AFP sur le site du Monde :

Hrant Dink nommé "héros de la liberté de la presse" par l'IPI

10.12.07 | 14h10

L'Institut international de la Presse (IPI) a nommé lundi le journaliste turc d'origine arménienne Hrant Dink, assassiné à Istanbul en janvier dernier, 52ème "héros de la liberté de la presse dans le monde".

L'attribution de ce titre à Hrant Dink "est un hommage à sa bravoure et une reconnaissance de sa contribution significative à la liberté d'expression et à la liberté de la presse en Turquie", a souligné le directeur de l'IPI, Johann Fritz, dans un communiqué.

Militant de la réconciliation entre Turcs et Arméniens, Hrant Dink avait été assassiné de trois balles par un militant ultra-nationaliste le 19 janvier à Istanbul, devant les locaux de l'hebdomadaire bilingue turc-arménien Agos qu'il avait fondé en 1996 et qu'il dirigeait.

Il avait auparavant été condamné par la justice turque pour ses écrits sur les massacres d'Arméniens de 1915-17 sous l'empire ottoman.

"Son assassinat a privé la Turquie de l'une de ses voix les plus courageuses et les plus indépendantes et a représenté un coup terrible pour la liberté de la presse en Turquie", a souligné M. Fritz en remettant la distinction à sa veuve, Rakel Dink, au siège de l'IPI à Vienne.

Quelque 100.000 personnes avaient assisté aux funérailles de Hrant Dink, le 23 janvier, en demandant un assouplissement de la liberté de la presse en Turquie, selon IPI.

L'an passé, l'institut avait nommé "héroïne de la liberté de la presse" la journaliste russe Anna Politkovskaïa, assassinée en 7 octobre 2006 à Moscou.

Hrant Dink nommé "héros de la liberté de la presse" par l'IPI

------------------------------------------------------------------

La dépêche de l'AFP sur le site de France 2 :

DISTINCTION
10/12/2007 | 17:21

Hrant Dink nommé "héros" par l'IPI

- Le journaliste turc d'origine arménienne Hrant Dink était devenu la cible des nationalistes.
- AFP -


Le journaliste d'origine arménienne assassiné à Istanbul en janvier 2007, nommé 52ème "héros de la liberté de la presse"

L'attribution de ce titre à Hrant Dink "est un hommage à sa bravoure et une reconnaissance de sa contribution significative à la liberté d'expression et à la liberté de la presse en Turquie", a souligné le directeur de L'Institut international de la Presse (IPI), Johann Fritz.

Militant de la réconciliation entre Turcs et Arméniens, Hrant Dink avait été assassiné de trois balles par un militant ultra-nationaliste le 19 janvier à Istanbul, devant les locaux de l'hebdomadaire bilingue turc-arménien Agos qu'il avait fondé en 1996 et qu'il dirigeait.

Il avait auparavant été condamné par la justice turque pour ses écrits sur le génocide des Arméniens de 1915-1917.

"Son assassinat a privé la Turquie de l'une de ses voix les plus courageuses et les plus indépendantes et a représenté un coup terrible pour la liberté de la presse en Turquie", a souligné M. Fritz en remettant la distinction à sa veuve, Rakel Dink, au siège de l'IPI à Vienne.

Quelque 100.000 personnes avaient assisté aux funérailles de Hrant Dink, le 23 janvier, en demandant un assouplissement de la liberté de la presse en Turquie.

L'an passé, l'institut avait nommé "héroïne de la liberté de la presse" la journaliste russe Anna Politkovskaïa, assassinée en 7 octobre 2006 à Moscou.

Hrant Dink nommé "héros" par l'IPI




Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org