Aujourd'hui : Mercredi, 11 décembre 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du NĂ©gationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenętre !  Envoyer cette page ŕ votre ami-e !
 
UE/Turquie : manifestation de la FRA Ă  Bruxelles
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN vous soumet le compte-rendu de la manifestation organisée par la FRA Dachnagtsoutioun à Bruxelles, vendredi 14 décembre 2007, à l’occasion du Conseil européen pour protester contre l'entrée dans l'Europe d'une Turquie négationniste vis-à-vis du génocide arménien de 1915.
D’après la retransmission (chaotique) de AYP FM (http://www.aypfm.com).

Copyright photos :
Armen & photo tirée des retransmissions à la TV arménienne.


10 :30 - Les manifestants arrivent de plus en plus nombreux sur la Place du Cinquantenaire : ils viennent de Suède, d’Allemagne, d’Espagne, de France, de Hollande (200 à 300 Arméniens de Hollande venus avec un immense drapeau arménien recouvrant la place), d’Italie, de Chypre, de Bulgarie, etc….

Sont interviewés à la radio : René Dzagoyan, membre du CCAF (Paris), Michel Mahmourian Président du Comité des Arméniens de Belgique.

Se succèdent à la tribune :

10h45 - Mourad Papazian (discours non retransmis sur Ayp FM pour cause de problème technique).

Mario Nalbandian, représentant du Bureau Mondial de la FRA : (discours en arménien) « Nous sommes réunis ici non pour regarder le passé mais pour bâtir l’avenir » « La Turquie des forces obscures ne répond à aucun des critères imposés aux autres pays prétendants à l’adhésion à l’UE ». « Union européenne, réveille-toi car tu rentres dans des contradictions qui te ridiculisent » « Non à la Turquie qui muselle les droits des minorités »
« Cette Turquie est un danger pour l’Arménie qu’elle isole ».

11 :05 - Mario Nalbandian tient ensuite un discours en espagnol à destination des représentants présents de la Communauté arménienne d’Espagne.

11 :10 - Mgr Norvan Zakarian, primat du diocèse de France, est invité à s’exprimer (en arménien) : « Nous sommes ici pour demander Paix et Vérité ». « Nous en venons à être obligés de prouver que NOUS avons bien été exterminés. Quelle tristesse ! »

11 :15 - Mélina Mansourian (en arménien) et Rebecca Duton (en suédois), représentantes de la Communauté arménienne de Suède

11 :20 : Demande est faite aux manifestants, en arménien et en français, d’utiliser les sifflets : « pour que les Chefs d’Etat entendent que vous dites Non à cette Turquie négationniste en Europe ».

11 :25 - Aleco Bezdiguian, de la Communauté arménienne d’Italie (en arménien, italien, anglais et français).

11 :35 : Ara Toranian, Rédacteur en chef des Nouvelles d’Arménie Magazine (en français).
Il présente tout d’abord les excuses d’Alexis Govciyan, Président du CCAF, qui n’a pu venir « pour des raisons de santé ».

Extraits du discours dÂ’Ara Toranian :

« Il se pose toujours la question de savoir comment nous sommes perçus : comme des réactionnaires ? Des Chrétiens contre des Musulmans ? Des nationalistes revanchards ? » « Pourquoi nos demandes sont-elles si peu prises en compte ? ». « La logique d’une lutte contre la Turquie, ne nous intéresse pas ». « Nous sommes ici en tant que citoyens européens soucieux de l’intérêt européen, issus d’une tragédie particulière qui s’appelle un génocide. Le poids de notre histoire nous amène à nourrir une certaine inquiétude non seulement par rapport à la Turquie mais par rapport à l’Europe. »
« Le négationnisme du génocide arménien est exemplaire d’une mentalité raciste et criminelle. C’est la même logique, il n’y a que les moyens qui changent. Comment ne pas s’inquiéter quand cette haine se propage à l’intérieur de la société turque. Comment ne pas évoquer la mort de Hrant Dink ? », « Comment ne pas s’inquiéter au vu des manifestations pro-turques de Bruxelles qui se sont transformées en chasse à l’arménien ».
« Oui nous sommes inquiets parce que cette attitude se contente de reproduire les pires schémas du passé. Il n’y a rien qui s’oppose à ce que les mêmes risques reproduisent les mêmes effets. »
« Nous sommes aussi inquiets de la position d’une Europe qui souffle le chaud et le froid. »
Nous sommes venus lui dire de tenir Ă  la Turquie un discours digne et clair.
Ara Toranian conclut en demandant aux Chefs d’Etat européens de s’opposer au négationnisme de l’Etat turc en Europe.

11 :45 - Représentant de la Communauté arménienne de Hollande, M. Mouradian et Massis Abrahamian (en arménien).

11 :50 – Armen Seroyan, Représentant de la Communauté arménienne d’Espagne (en espagnol).

12 :00 : Demande aux manifestants de rester sur place. Lecture d’une lettre de René Rouquet, Député-Maire d’Alfortville. Deux de ses représentants prennent ensuite la parole pour assurer les manifestants de leur soutien.

12 :05 : Harout Mardirossian, Représentant du CDCA, prend la parole pour donner des nouvelles des débats en cours à l’intérieur du Conseil européen.

Extraits :
« L’Europe n’arrive pas à s’entendre sur la question turque. La résolution a été repoussée à lundi prochain. Il n’y aura donc rien aujourd’hui. Dans le même temps personne ne parle de la reconnaissance du génocide arménien. Trois ans après avoir ouvert les négociations d’adhésion, l’Europe se rend compte qu’elle a été trop vite : c’est l’Europe qui est en train de changer sous la pression de la Turquie. »
« Nous avons en main la déclaration préparatoire : la Turquie a fait des progrès limités ».
« Le Conseil exprimera aussi sa solidarité avec la Turquie dans sa lutte contre le terrorisme alors que la Turquie s’apprête à envahir un Etat souverain, l’Irak ».
« La France et l’Allemagne souhaitaient que les phrases dites par la Turquie soient traduites en progrès tangibles. »
« La France doit appeler la Turquie à reconnaître le génocide arménien. Si ce n’est pas aujourd’hui, alors ce doit être sous la présidence française en 2008 ».
« En tant qu’Européens, nous nous battons pour notre pays, l’Arménie » (sic).

Des militants avec des masques, sont ensuite appelés sur scène, afin de représenter les 27 chefs d’Etat de l’Union européenne pour la photo de groupe...
On annonce : « Quelqu’un s’est invité sur cette photo : Erdogan qui n’a rien à y faire. »
Les militants représentant les 27 chefs d’Etat de l’Union européenne, jettent Erdogan aux mains pleines de sang, hors de la scène…

12 :30 – Hilda Tchoboian, représentante de l’EAFJD (en arménien).

12 :39 – Gaguik Soghomonian, représentant Ramgavar (en français).

12 :42 - Hratch Varjabédian, représentant FRA pour Marseille (en arménien).

12 :55 : Michel Mahmourian, Président du Comité des Arméniens de Belgique (en français) s’adressant au Président de l’Union européenne :

Extraits :
« Nos élus régionaux sont moins chaleureux, moins clairs : presque tous avaient faire élire des élus négationnistes turcs. » « Vous avez rendu les négationnistes fréquentables ». « Bruxelles compte un ministre négationniste. Il estima injurieux d’être traité de négationniste et traîna en justice deux journalistes qui l’avaient dénoncé ». « Son parti, le Parti socialiste ne l’a pas désavoué : il est reçu partout avec les honneurs ». « Sa campagne il ne l’a pas fait ici, mais en Turquie. Ses électeurs vivent en ghetto sur deux municipalités de Bruxelles où ils font la pluie et le beau temps. Le Parti Socialiste en a perdu le Nord, lui qui n’hésite pas à recruter dans les rangs des Loups Gris ». « Il s’agit de soumission au négationnisme ». « Il y a un mois deux centaines de jeunes Turcs de Bruxelles, après avoir attaqué un journaliste, ont saccagé un café en disant ‘Tuez-le c’est un Arménien’ en désignant son propriétaire ». « L’ultra-nationalisme turc empêche toute intégration ».
(13 :00 : coupure son).

13 :05 : Antranig Kasparian (en anglais et en arménien), Représentant du CDCA, côte Est des USA (ANCA).

13 :10 – Vahé Karapétian (FRA Nor Seround).

13 :25 – Vartan Kapriélian AYP FM. (en français) « En tant que journalistes de la presse arménienne, il fallait être présent à l’intérieur : nous avons réussi à poser lors de la Conférence de presse, 2 questions sur 6, sur la Turquie. En tant qu’Allemand, le Président de l’UE a dit qu’il était assez fier que son pays ait fait son devoir de mémoire et a dit que la Turquie devait reconnaître le génocide arménien. Il a parlé – sans citer précisément l’Article 301 - « des articles » qui ne correspondent pas aux valeurs européennes et que la Turquie doit absolument changer pour correspondre aux valeurs européennes.(en arménien) : « Je voulais remercier tous les journalistes arméniens qui ont été présents de manière organisée à l’intérieur ».

13 :30 – Fin de la manifestation avec une conclusion de Mourad Papazian (en français) « Nous avons réussi à attirer les médias. Je voudrais vous remercier au nom de la FRA Dachnagtsoutioun et de toutes les organisations qui nous ont soutenus » et de Hratch Varjabédian (en arménien) : « Notre prochain rendez-vous devant l’Ararat ! »…

Fin de la manifestation qui a réuni, selon AYP FM, quelques milliers de personnes, 300 à 400 personnes selon des observateurs neutres (ce qui paraît plus probable au vu des photos).


Nota CVAN :

Pour revenir sur les propos d’Ara Toranian concernant la manière dont les Arméniens sont perçus, l’on peut se demander s’il faut vraiment rejeter la faute de la perception aux autres ?

Pourquoi des manifestations exhibant d’immenses drapeaux arméniens, avec des discours presque exclusivement en arménien, seraient-elles mieux perçues par l’opinion, les media et les dirigeants européens que les manifestations des nationalistes turcs ?

Sans compter que cela contribue à semer la confusion : étaient-ce des représentants de la République d’Arménie qui manifestaient à Bruxelles ou bien des Européens ? Les propos de H. Mardirossian, du CDCA « En tant qu’Européens, nous nous battons pour notre pays, l’Arménie » entretiennent malheureusement cette confusion. Dire que l’Arménie est un pays cher à notre cœur et que sa sécurité nous importe, est une chose. Affirmer que c’est notre pays, est une erreur.

Bref encore une fois, une communication exclusivement arméno-arménienne.


Vidéo en direct (choisir la date du 14 décembre 2007) :

http://ceuweb.belbone.be/search.php

UE : manifestation d'Arméniens




Retour Ă  la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org