Aujourd'hui : Mercredi, 24 janvier 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Arméniens et Juifs, cibles d'un site terroriste turc
Publié le : 07-01-2008

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - En novembre 2007, le Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme] a pris connaissance d’une information très inquiétante en provenance d’Istanbul. Nous avons hésité à la diffuser jusqu’à aujourd’hui. Nous la portons enfin à la connaissance de tous au lendemain de l’alerte à la bombe visant l’Eglise Apostolique Arménienne de la rue Jean-Goujon à Paris. Il nous semble en effet que les pouvoirs publics français et européens doivent être informés et prendre les mesures de précaution qui s’imposent pour veiller à la protection des lieux de culte et des établissements scolaires arméniens en France et en Europe.

Les revendications légitimes des Arméniens concernant la reconnaissance du génocide arménien perpétré par la Turquie en 1915, donnent l’occasion aux extrémistes ultra-nationalistes turcs de révéler leur véritable visage : haine, violence et racisme contre toutes les minorités non-turques (dans ce texte, les cibles sont arméniennes en priorité mais également juives et assyriennes).

Voici les faits : samedi 10 novembre 2007, jour commémoratif en Turquie de la mort de Mustapha Kemal (Atatürk), un policier a apporté aux responsables d’une église arménienne d’Istanbul, la version imprimée d’une page en ligne sur internet, soi-disant pour les informer du contenu (abject) de ce site et pour les assurer que la police turque s’occupait d’en trouver les responsables.

Le propos de ce site pourrait se résumer à : “Il n’y a jamais eu de génocide. Mais si vous insistez, on va recommencer”.

A part l’Appel au meurtre que vous allez découvrir ci-dessous, on y trouve en page d’accueil le manuel du parfait terroriste : comment fabriquer une bombe, comment fabriquer de l’héroïne (les groupes terroristes étant tous en liaison avec la mafia et la drogue), etc...

L’introduction de l’Appel au meurtre fait référence à des cibles arméniennes, juives et assyriennes, mais le texte ne développe - pour l’instant - que la manière d’exterminer les cibles arméniennes. Une manière à peine voilée d’indiquer aux autres communautés citées, ce qui pourrait advenir si ces minorités soutenaient les revendications arméniennes...

Notons également que les terroristes turcs prétendent viser les associations de la pensée Atatürkiste (Kémaliste). Quand on sait que ces associations sont l’expression émergée de l’Etat profond turc en cause dans les assassinats politiques et la répression des minorités non-turques, cette tentative de les désigner comme cibles potentielles prête à sourire. Sauf que l’heure est grave. Une simple analyse de ce texte avec son absence de toute référence à l’Islam, radical ou non, prouve de plus qu’il n’est pas l’oeuvre d’extrémistes musulmans (qui auraient pu s’en prendre aux associations de la pensée Atatürkiste) : il utilise de manière évidente la dialectique raciste et haineuse des ultra-nationalistes turcs tendance Loups Gris du MHP qui sévissent aussi en Europe.

Ce site terroriste affiche un copyright de 1999. Son signalement, en novembre 2007, par la police, et à travers elle, par le gouvernement turc, n’est pas anodin et peut prendre plusieurs significations :

-1) La Turquie, maître dans l’art de l’intimidation, informe sa communauté arménienne de ce qui pourrait malencontreusement se passer si la diaspora arménienne continue son combat pour la reconnaissance du génocide arménien.

-2) L’Etat turc se dédouane par avance d’éventuels “débordements” en faisant la démarche de prévenir les premiers concernés et soi-disant “d’enquêter”. Quand on sait comment se déroule le procès des assassins de Hrant Dink et l’implication de la police turque dans l’organisation de ce meurtre, on ne peut qu’imaginer les résultats de cette enquête...

3) Ankara peut également avoir allumé cette mèche pour aussitôt la désamorcer et prouver à l’Union européenne que “mais oui, regardez comme nous prenons soin de nos minorités”...

Quoiqu’il en soit, ce site hébergé chez une entreprise américaine, mérite d’être traqué et désactivé par les services de la lutte anti-terroriste. Et cette information doit remonter à l’ensemble des media et dirigeants internationaux. Car il n’est pas exclu que ce type d’incitation au meurtre “interpelle” non seulement des fanatiques en Turquie mais également partout dans le monde où la diaspora arménienne est installée.

L’urgence c’est bien sûr les 60 000 Arméniens de Turquie, qui voient diminuer chaque jour un peu plus, leur espace vital et de sécurité.

Mais les récents évènements du dernier trimestre à Bruxelles et à Berlin, et l’alerte à la bombe contre l’Eglise Apostolique Arménienne de Paris, ce dimanche 6 janvier 2008, jour de Noël arménien, montrent que la sécurité des citoyens d’origine arménienne et des minorités originaires de Turquie, est désormais visée en Europe également.

Collectif VAN
[Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]


Infomation : une fois n’est pas coutume, par mesure de sécurité, nous ne révélons pas sur notre site les sources du site que nous dénonçons aujourd’hui ni la liste des adresses des cibles arméniennes. Ces informations sont adressées uniquement aux autorités compétentes.


Traduction du site :

Les adresses, les personnes et les téléphones des cibles.. (Cette partie est en cours de construction).

Les cibles :
a.Les cibles arméniennes
b.Les cibles juives
c. Les cibles assyriennes
d. Les associations de la pensée Atatürkiste (Kémaliste).
Regardez le forum de la page cible pour trouver les cibles souhaitées.

Note : Si vous pensez attaquer les cibles des minorités, il faut choisir les jours saints comme les samedis ou les dimanches, si vous souhaitez attaquer des associations, il faut choisir des jours de réunion.

En outre il faut repérer les points de présence des policiers, il faut repérer si le local a une deuxième entrée-sortie, avant d’effectuer votre attaque. Il faut placer des “Molotov Afghan” devant les portes comme nous l’expliquons sur notre site, et à l’intérieur vous lâchez des “bombes incendiaires”.

Nos conseils : il vaut mieux choisir une école primaire ou maternelle comme cible. Si notre militant a l’intention de devenir une bombe vivante sur une cible arménienne, il vaut mieux entrer dans l’école avec une arme ayant un canon long et prendre les enfants et les enseignants comme otages. Ensuite il faut appeler le Patriarche arménien sur le lieu de l’attaque, s’il ne vient pas, chaque demi-heure, il faut égorger un enfant à l’aide d’un couteau préparé d’avance.

Une fois, le Patriarche arrivé, il faut éliminer toutes les cibles vivantes y compris le Patriarche en disant “Voici le vrai génocide”. Et la dernière balle doit être gardée pour soi-même. Un masque à gaz de bonne qualité, procuré dans un hypermarché, augmentera le taux de réussite de l’opération de 30%. Ce qu’il ne faut pas oublier, c’est que durant toute l’opération le masque doit être gardé sur le visage.

Une autre chose : il ne faut pas oublier que la police de la République turque peut posséder des armes pouvant tirer sur une cible située derrière un mur, avec cette arme redoutable qu’Israël prétend avoir vendue à 15 pays. De ce fait notre militant doit avoir un enfant dans ses bras en permanence. Si notre militant souhaite rester en vie, il suffit d’utiliser les bombes qu’on a citées ci-dessus.

Une attaque réalisée à l’aide d’un véhicule rempli d’explosifs serait plus efficace mais il ne faut pas oublier que tout le monde n’a pas ces moyens.

Traduction du turc : S.C. pour le Collectif VAN – 12 novembre 2007 – www.collectifvan.org

Nota CVAN - une liste impressionnante est mise en ligne à la suite de l’appel au meurtre. Elle contient les références (adresse, téléphone, etc) de plusieurs dizaines de cibles arméniennes : les écoles, les églises, les associations culturelles, les journaux, les hôpitaux, les cimetières, les chorales. Cette liste très détaillée est suivie de celle des dates des plus importantes fêtes arméniennes. Rappel : une fois n’est pas coutume, par mesure de sécurité, nous ne révélons pas sur notre site les sources du site que nous dénonçons aujourd’hui ni la liste des adresses des cibles arméniennes. Ces informations sont adressées uniquement aux autorités compétentes.




Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org