Aujourd'hui : Dimanche, 9 août 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Turquie : la série télé qui tue
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN vous propose la traduction de cet article en anglais paru sur Turkish Daily News du 12 janvier 2008. En Turquie, les accusés de tentatives de meurtres contre des pasteurs protestants, ont fait référence à une série télévisée, la Vallée des Loups (Kurtlar Vadisi) pour expliquer comment elle les a inspirés pour leurs actes. De même, le meurtre de Hrant Dink, les massacres de Malatya et ceux de missionnaires, sont tous mentionnés dans les épisodes de la Vallée des Loups; ces thèmes ont été traités sous l’angle de la théorie de complots bien connue. L’incitation à la haine des minorités religieuses est très manifeste dans cette série TV turque qui est l’une des plus regardées en Turquie. Est-elle en train de modeler la société, ou est-ce que les producteurs sont juste en train d’essayer de répondre à la demande ?


La Vallée des Loups : une série télé qui tue ?


Samedi 12 janvier 2008
Orhan Kemal CENGIZ
Dans les deux derniers incidents de tentatives de meurtres de deux pasteurs turcs protestants respectivement à Antalya et Samsun, les accusés ont fait référence à une série télévisée, la Vallée des Loups (Kurtlar Vadisi) pour expliquer comment elle les a inspirés pour tenter ces meurtres. La Vallée des Loups est d’actualité dans la société turque depuis longtemps. Des discussions sur les feuilletons ont commencé après la vague de violence parmi les étudiants de grandes écoles. Selon certains, cette série n’est rien d’autre qu’un éloge à la violence et elle devrait être interdite. Même certains intellectuels des plus libéraux ont fait entendre leurs voix contre cette série télévisée et ils ont déclaré que sa nature provocatrice pouvait justifier sa restriction et son interdiction puisque “les discours haineux” ne peuvent être protégés en invoquant le “prétexte” de la liberté expression.

Je n’aime pas le mot ‘interdiction’, mais il est également vrai que cette série, autant que je puisse le voir, a pour la plupart du temps des dialogues à la limite du discours haineux et de l’incitation à la haine. Cependant, examinons ces feuilletons pour tenter d’en saisir le propos.

La Vallée des Loups raconte les aventures d’un chef de la mafia et de ses hommes. Ils sont nationalistes, ils font beaucoup de mauvaises actions, mais quoi qu’ils fassent, c’est en quelque sorte “salutaire” pour le pays. J’ai dû me forcer à regarder ce programme, car c’est un phénomène de société important, cependant, la plupart du temps je le rate. Je ne suis donc pas un expert de la série. Je devrais peut-être laisser parler une experte qui a fait sa thèse sur ce sujet. Selon les découvertes de Zeynep Gultekin, qui a examiné 55 épisodes de cette série pour analyser sa relation avec la culture pop, les personnages, la présentation de la violence et du nationalisme, et le rôle de la télé à renvoyer la vérité, le résultat fait peur.

Dans les 55 épisodes examinés, Gultekin a trouvé 145 occurrences de jurons et insultes, 296 incidents de tirs, 174 menaces, 149 insinuations, 113 incidents de dénigrement, 124 remarques humiliantes et 122 occurrences de moqueries.

La thèse souligne que la violence et ses méthodes ont été clairement exposées dans les feuilletons, des armes ayant été utilisées 145 fois dans seulement 55 épisodes. De plus, les armes ont été montrées dans 226 scènes, 111 affrontements se sont déroulés, 411 personnes ont été montrées mortes et 152 blessées. Gultekin a également compté 137 attaques, 147 passages à tabac, 155 gifles, 110 actes de torture, trois viols, 191 actes de harcèlement et quatre kidnappings.

Gultekin affirme que la série met en valeur les idéologies nationalistes en utilisant le croissant, le drapeau et des images de cartes. Elle a également recensé des éléments nationalistes dans les 55 épisodes. Le drapeau turc apparaît dans 216 scènes, des cartes turques dans 299 scènes et le croissant a été vu dans 117 scènes.

Selon la thèse, les mots significatifs de l’idéologie nationalistes ont été utilisés des centaines de fois. "État" a été utilisé 246 fois, tandis que les deux mots "pays" et "nation" ont été formulés 128 fois.

"Polat Alemdar est le protagoniste de la Vallée des Loups, avec son courage, sa bonne volonté et son caractère honnête et plein d’abnégation," dit la thèse. "Alemdar porte toujours un costume noir et une chemise blanche, il conduit des voitures de luxe, et montre l’arme qu’il porte dans pratiquement chaque scène. Il est décrit comme une 'personne qui a des valeurs positives' puisqu’il peut tout faire pour sa nation," peut-on lire.

Qui influence qui?

Voici la question: est-ce que le niveau actuel de violence dans la société turque a été créé par ce genre de série ou bien est-ce que la série est très populaire parce qu’elle est l’expression directe de l’état d’esprit du peuple turc en ce moment? Pour autant que je sache, la Vallée des Loups est l’une des séries télévisées des plus regardées en Turquie. Est-elle en train de modeler la société, ou est-ce que les producteurs sont juste en train d’essayer de répondre à la demande ? À mon avis, cela fonctionne dans les deux sens. D’un côté, les producteurs essaient de répondre à une demande, mais ils agissent également comme une sorte de créateurs “d’opinion publique”. Comme je l’ai indiqué avant, je regarde cette série de façon irrégulière mais tous les épisodes que j’ai vus étaient d’une manière ou d’une autre liés à des incidents qui se sont déroulés en Turquie. Le meurtre de Hrant Dink, les massacres de Malatya et ceux de missionnaires sont tous dans les épisodes; ils étaient tous traités dans un contexte de théories de complots bien connues. L’incitation à la haine des minorités religieuses était très manifeste dans les épisodes que j’ai regardés.

Interdire ou non?

Interdire la diffusion de toute la série peut s’avérer contreproductif et peut soulever des questions d’un point de vue de la “liberté d’expression”. Il existe des exemples concrets qui méritent tout à fait que des procès soient faits pour incitation à la haine envers des groupes vulnérables. Cependant, tant que la demande pour cette série est très forte, même si elle était interdite, les producteurs trouveraient un moyen d’atteindre leurs clients. Et comme nous le savons tous d’après des exemples antérieurs, interdire ne fait qu’augmenter l’attrait aux yeux des “fans” qui consomment ce genre de produits. L’arme la plus puissante contre ce genre de “distributeurs d’intolérance”, est, je crois, une forte condamnation sociale de leurs producteurs et diffuseurs. Cependant, le genre de condamnation qui écartera les loups de la vallée semble bien lointain !

* On peut contacter l’auteur à orhan.kemal@tdn.com.tr

©Traduction C.Gardon pour le Collectif VAN - 15 janvier 2008 - 10:20 - www.collectifvan.org





Retour à la rubrique


Source/Lien : Turkish Daily News



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org