Aujourd'hui : Lundi, 10 août 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Veli Kucuk avait appelé ses amis de l’armée pour l’aider
Publié le :

mercredi6 février 2008, par Stéphane/armenews

Selon le quotidien turc Yeni Safak quand le département de Police du contre-terrorisme d’istanbul est venu frappé à la porte de l’appartement situé à Harbiye du général à la retraite Veli Küçük dans les premières heures du matin du 22 janvier pour le mettre en garde à vue dans ses locaux, ce dernier a eu le temps de passer des coups de fils. Selon la police, qui contrôlait les conversations téléphoniques de Küçük a déclaré qu’il avait eu le temps de passer huit coups de fil à « des amis influents » leur disant que la police attendait à la porte pour le mettre en garde à vue et leur demandant de l’aide - mais ses demandes d’aide ont toutes été rejetées.

Les journaux ont imprimé les transcriptions des conversations téléphoniques enregistrées entre le sergent Muhammed Yüce, le Colonel Fikri Karadag et Selim Akkurt, le tueur engagé pour faire le travail.

Selon la presse Yüce dit à Akkurt qu’un homme d’affaires d’Istanbul les soutiendrait financièrement comme un procureur et un juge du district de Kadikoy. Akkurt, qui parlait d’un ton inquiet, dit qu’on le considérera comme le nouveau Mehmet Ali Agca ( celui qui a tiré sur le pape Jean-paul II). Akkurt qui a aussi exprimé le désir d’être comme Ogun Samast , l’adolescent qui a tué Hrant Dink en janvier 2007 déclaré « Il a des trillions de lire dans son compte. Et ceux autour de lui sont devenus des héros ». En réponse à ces mots, Yüce dit : « vous, moi et Fuci nous nous occuperons d’Orhan Pamuk. Nous aurons 2 millions de YTL sur nos comptes. Etes-vous avec moi sur ce coup ? ». Akkurt donne une réponse affirmative à la question de Yüce dans les enregistrements.

Peu de temps après sa conversation avec Akkurt, Yüce a envoyé un texto à un parent dans lequel il écrit : « nous nous occuperons d’Orhan après la conférence. Ils mettront 5 milliards [YTL] sur nos comptes. Ils nous donneront une station essence et une villa. Sedat Peker s’occupera de nous tandis que nous serons en prison ». Sedat Peker est un chef de la mafia ultranationaliste ayant des liens apparents avec les membres de l’Etat-Profond.

En attendant, Karadag est cité dans les transcriptions comme prononçant fréquemment les expressions « Nous perdons le pays » et « Nous avons besoin de fonder une nouvelle armée ». Cependant, quand Zekeriya Oz, le procureur lui demandé la signification des conversations téléphoniques Yüce répond « Nous plaisantions seulement au téléphone ».




Retour à la rubrique


Source/Lien : NAM



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org