Aujourd'hui : Lundi, 9 décembre 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Négationnisme : La Turquie force Donald Quataert à démissionner de l'Institut des Études Turques
Publié le :

vendredi30 mai 2008, par Stéphane/armenews

Les autorités turques, qui, pour noyer le poisson de la reconnaissance du génocide des Arméniens, prennent des postures affectées et en appellent hypocritement à la création de commissions d'historiens, viennent de nouveau de montrer de quel bois elles se chauffaient en matière de recherche. On apprend en effet, qu'elles ont demandé la démission du professeur Quataert, Président de l'Institut des Etudes Turques (Institute of Turkish Studies (ITS)) dont le siège se trouve dans l'université de Georgetown à Washington. Motif : ce professeur, qui bénéficiait pourtant jusqu'alors de leur confiance, a déploré dans la préface d'un ouvrage, le tabou turc sur le « massacre des Arméniens ottomans en 1915 ». Pire il a refusé de se rétracter, comme le lui demandait Nabi Şensoy, ambassadeur de Turquie aux USA, président honoraire de cette institution universitaire américaine sponsorisée par Ankara....

C'est grâce à un courrier adressé par Mervat Hatem, président de l'Association pour les Etudes sur le Moyen-Orient (MESA) au Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan que l'ensemble des spécialistes et historiens ont appris le départ forcé du professeur Donald Quataert de son poste de Président du conseil d'Etablissement de l'Institut des Etudes Turques (Institute of Turkish Studies (ITS)) dont le siège se trouve dans l'université de Georgetown à Washington.

Le président du MESA écrit ainsi « Je vous écris de la part de l'Association pour les Etudes sur le Moyen-Orient de l'Amérique du Nord (MESA) et son Comité de Liberté de l'enseignement (CAF) pour exprimer notre crainte et anxiété suite à la démission forcée du professeur Donald Quataert de la Présidence du conseil d'établissement de l'Institut des Etudes Turques (ITS), une fondation éducative à but non lucratif qui distribue les revenus d'un montant de 3 millions de $ donné par le gouvernement Turc pour soutenir les études turques aux Etats-Unis. Le Docteur Quataert, un spécialiste des études turques et Ottomanes est professeur d'histoire à l'Université de Binghamton, l'Université d'Etat de New-York et a servi comme Président du conseil des Gouverneurs de l'ITS depuis 2001 jusqu'au 13 décembre 2006 ».

« La question de l'interférence du gouvernement Turc dans la liberté d'enseignement de l'un de notre plus respecté collègues universitaires a été publiquement levée lors d'une réunion annuelle de l'Association des Etudes Turques (TSA) qui s'est tenu à Montréal en novembre 2007 en connection avec la conférence annuelle du MESA.

L'ITS a été fondé en 1971 pour promouvoir les hauts standards d'étude et d'instruction des études turques et Ottomanes. L'Association publie le « Turkish Studies Association Journal » et dénombre plus de 500 membres au niveau international. En plus du Journal les activités de l'Association incluent le délivrance de prix sur la langue turque, des récompenses pour des articles et livres...

Les membres de TSA ont été scandalisés en novembre par les nouvelles du mauvais traitement au Professeur Quataert de la part de l'Institut des Etudes Turques et ont demandé au conseil de TSA d'amorcer une action. Le Conseil de TSA en a référé au CAF espérant une réponse.

La démission du docteur Quataert de sa position est venue après qu'il ait refusé d'accepter la demande du président honoraire de l'ITS, l'ambassadeur Nebi Sensoy, qu'il publie une rétraction d'un compte-rendu d'un livre qu'il avait rédigé au sujet des meurtres d'arméniens (1915-1918) dans l'Empire Ottoman.

Ce compte-rendu de 10 pages a été publié dans le « Journal of Interdisciplinary History » à l'automne 2006 et s'intule « Le massacre des Arméniens Ottoman et l'écriture de l'histoire ottomane ».

Le Professeur Quataert y faisait l'analyse du livre de Donald Bloxham The Great Game of Genocide : Imperialism, Nationalism, and the Destruction of the Ottoman Armenians” (New York, Oxford University Press, 2005) 344 pp.

Dans cet article, le Professeur Quataert recommandait vivement aux spécialistes de la période ottomane et des études turques d'arrêter d'éviter les polémiques et d'entreprendre des recherches basées sur l'utilisation de matériaux en langue ottomane et de produire des recherches selon les standards professionnelles les plus élevés. Il est indiscutable indiqua-t-il que la plupart des recherches ont échoue jusqu'à présent à adhérer à ces standards et que cela n'a servi ni le domaine des études ottomanes et turques, ni les intérêts de la Republique de Turquie et ses citoyens. Il indique ainsi « A la fin des années 60 (quand j'ai commencé mes recherches), il y avait un éléphant dans la chambre des études ottomanes - le massacre des Arméniens Ottomans en 1915. Ce sujet a continué longtemps à être tabou. A ma connaissance, personne n'a jamais suggéré que la prétendue "question arménienne" ne soit pas étudiée.

Il s'agissait plutôt une lourde chappe d'auto-censure accrochée à l'écriture de l'histoire ottomane ».

C'est pourquoi Mervat Hatem se dit « énormément concerné que de hauts offiiciels anonymes à Ankara estiment qu'il était inopportun que le professeur Quataert continue comme président du conseil d'établissement et ont menacé de révoquer le financement de l'ITS s'il ne rétractait pas publiquement les déclarations faites dans son compte-rendu de revue ou ne quittait pas de lui-même la Présidence de l'ITS ».

« La déclaration de mission de l'ITS dit qu'elle est une organisation indépendante, défiscalisée et ne cherchant à influencer la législation, ni à préconiser une politique particulière ou ordres du jour ».

« La réputation et l'intégrité de l'ITS comme établissement apolitique finançant des projets de recherche sur la base de critères universitaires rigoureux sont noircis quand il y a interférence d'un gouvernement et violation flagrante du principe de la liberté d'enseignement. Un message clair est envoyé à ceux qui demandent des fonds à l'ITS ou participent à ses activités que le conseil ne respecte pas le principe de la liberté de l'enseignement et que cette politique peut vicier les standards professionnels. Ce serait une farce pour une association qui cherche à fournir une image plus positive de la Turquie et promouvoir le développement des études Turques aux Etats-Unis d'être vu dans une lumière si contreproductive et négative ».

« En outre l'attitude vers docteur Quataert, contraste brusquement avec l'appel récent de votre gouvernement de laisser le débat quant aux événements de 1915 à une étude indépendante et au jugement des chercheurs ».

« Nous demandons que votre gouvernement prenne tous les mesures nécessaires pour insister sur le rétablissement du Professeur Quataert comme Président du conseil d'établissement de l'ITS et que les fonds pour la dotation soient placés dans une confiance irrévocable et inviolable loin des interférences politiques et des infractions à la liberté de l'enseignement.

Merci pour votre attention à cette question. Nous attendons avec impatience votre réponse positive ».

Vous trouverez ci-joint la liste des membres des commissions de l'ITS telle qu'elle apparaît sur internet OFFICERS

Amb. Nabi Şensoy, Honorary Chairman and Ex-Officio Member of the Board of Governors, Ambassador of the Republic of Turkey to the US.

Amb. W. Robert Pearson, ret., Chairman

David C. Cuthell, Executive Director

Walter Denny, Secretary-Treasurer Professor of Art History, University of Massachusetts.

MEMBERS OF THE BOARD

Halil Inalcik, Professor of History, Bilkent University, Ankara, Turkey and Professor Emeritus of History, The University of Chicago.

Heath W. Lowry, Ataturk Professor of Ottoman and Modern Turkish Studies, Princeton University.

Justin McCarthy, Professor of History, University of Louisville.

Mike M. Mustafoğlu, Trans Global Financial Corporation.

Dr. Kenan Şahin, TIAX LL Corporation

Jenny B. White, Associate Professor of Anthropology, Boston University.

Birol Yeşilada, Professor of Political Science, Portland State Universty.

ASSOCIATE MEMBERS :

Sarah G. Moment Atis, Professor of Turkish Language and Literature ; Chair, Middle East Studies Program, University of Wisconsin at Madison.

Carter V. Findley, Professor of History, Ohio State University.

Fatma Müge Göçek, Associate Professor of Sociology, University of Michigan.

Avigdor Levy, Professor of History, Brandeis University.

Gülru Necipoğlu-Kafadar, Aga Khan Professor of Islamic Art, Harvard University.

Sylvia Önder, Visiting Assistant Professor of Turkish, Georgetown University.

Esra Özyurek, Associate Professor of Anthropology, University of California, San Diego.

Marcie Patton, Associate Professor of Political Science, Fairfield Universty.

Leslie Peirce, Professor of History, New York University.

Kemal Silay, Professor of Central Eurasian Studies ; Ottoman and Modern Turkish Studies Chair Professor ; Director, Turkish Studies Program, Indiana University, Bloomington.

HONORARY FELLOWS :

Recipients of this honor are chosen on the basis of generally recognized scholarly distinction and their long and devoted service to the field of Turkish Studies.

Bernard Lewis, Professor Emeritus of History, Princeton University.

Donald Quataert, Professor of History, SUNY - Binghamton

Howard Reed, Professor Emeritus of History, University of Connecticut.

Stanford J. Shaw (Deceased), Professor Emeritus of Turkish and Judeo-Turkish History, University of California, Los Angeles.

Madeline C. Zilfi, Professor of History, University of Maryland.




Retour à la rubrique


Source/Lien : NAM



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org