Aujourd'hui : Samedi, 30 mai 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
UE/Turquie : la liberté d'expression en question
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN vous soumet la traduction d'un article en anglais paru sur BBC du 17 juin 2008. Cela ne troublera pas le sommet européen des 19 et 20 juin : l'éditeur turc Ragip Zarakolu vient d'être reconnu coupable "d'insulte aux institutions de la république turque" au titre de l'Article 301 du code pénal turc et condamné à cinq mois de prison pour avoir publié en Turquie un livre sur le génocide arménien. L'Article 301 du code pénal turc avait soi-disant été reformé récemment "sous la pression de l'UE". Conformément à ces réformes, la décison d'intenter un procès à l'encontre de Ragip Zarakolu aurait dû être soumise à la décison du ministère de la Justice turque. Il n'en a rien été. Ces arrangements cosmétiques révèlent donc comme prévu leur vrai visage.

Pour la seule année 2006, 1700 personnes ont été jugés au titre de l'Article 301 qui restreint la liberté d'expression et désigne les intellectuels poursuivis, comme "traîtres à la patrie". Avec pour conséquence, des assassinats, tels celui du journaliste arménien Hrant Dink, des menaces, des appels aux meurtres. Parallèlement, la Turquie a ouvert mardi deux nouveaux chapitres dans ses négociations d'adhésion à l'Union européenne et peut compter sur la poursuite du processus lors de la présidence française de l'UE dans les prochains mois. Le boulevard de la honte et de toutes les compromissions est ouvert.




La prison pour un livre qui "insulte" la Turquie


Légende photo : M. Zarakolu doit faire opposition du verdict.


Un éditeur turc a été condamné à cinq mois de prison pour avoir publié le livre d'un auteur britannique au sujet des meurtres de masse des Arméniens en 1915. Ragip Zarakolu a été reconnu coupable "d'insulte aux institutions de la république turque" au titre de l'Article 301 du code pénal de la Turquie.
La loi controversée a été récemment reformée sous la pression de l'UE pour assurer la liberté d'expression en Turquie.

C'est le premier verdict d'importance depuis la réforme. La sentence envers M. Zarakolu semble confirmer les craintes des militants pour lesquels les changements à la loi étaient simplement cosmétiques, a dit Sarah Rainsford de la B.B.C. d'Istanbul.

En avril, le fait d'insulter la nation turque, plutôt que la turcité, est devenu un crime. Mais insulter la nation turque peut toujours être puni jusqu'à deux ans de prison.

Question sensible

M. Zarakolu a été traîné en justice pour avoir publié un livre de l'auteur britannique George Jerjian sur les mises à mort massives d'Arméniens sous l'Empire ottoman en 1915.
La Turquie nie que les mises à mort étaient un génocide et la question continue à être très sensible. En prononçant la sentence, le juge a dit à M. Zarakolu qu'il avait insulté la république turque et ses fondateurs.

Sa propre défense - son droit de critiquer - a été rejetée. Le procès de M. Zarakolu n'a pas été soumis à la décison du ministère de la Justice turque, comme exigé conformément aux réformes et il a dit qu'il fera opposition au verdict, rapportent nos correspondants. Sa sentence ne sera pas exécutable jusqu'à ce que ce processus d'appel ne soit pas terminé.

À l'extérieur du tribunal, M. Zarakolu a dit que de telles décisions avaient fait taire beaucoup d'auteurs en Turquie, mais qu'il continuerait à défier la censure.
"J'étais pratiquement sûr de ce résultat. mais c'est un combat pour la vérité et il continuera. Je ne me reconnais pas comme coupable. C'est une condamnation au titre de l'histoire officielle et du négationnisme."

Le ministère de la Justice a récemment révélé que pour la seule année 2006, 1700 personnes ont été jugés au titre de l'Article 301.

Traduction Collectif VAN - 18 juin 2008 - 07:30 - www.collectifvan.org




Retour à la rubrique


Source/Lien : BBC



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org