Aujourd'hui : Lundi, 19 août 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Scandale Quataert : la Turquie nie avoir fait pression
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le site internet de l'Ambassade turque des Etats-Unis met en ligne les justifications concernant le scandale de la démission forcée du Professeur Quataert, Président du Conseil de Direction de l'Institut des Études Turques de Washington. Lorsqu'un Etat est capable de continuer à nier avec aplomb, 93 ans après les faits, le génocide du peuple arménien, il ne faut pas s'étonner qu'il démente catégoriquement avoir voulu faire pression sur un historien. Même lorsque cet universitaire, supposé être acquis à la cause d'Ankara, se met subitement à déclarer que oui, les massacres commis à l'encontre des Arméniens en 1915, constituent bien un génocide au sens de la Convention de 48. Voici la traduction d'un morceau d'anthologie en matière de cynisme désinformateur.



Légende photo : Nabi Sensoy, Ambassadeur turc aux USA

Ambassade de la République de Turquie

Faits relatifs à la démission du professeur Quataert de son poste de Président du Conseil de Direction de l'Institut des Études Turques

L'ITS a été fondé en 1983.

Selon le règlement, l'objectif principal de l'Institut est d'accroître la connaissance de la Turquie, de son peuple, de sa culture et de son histoire parmi la population des États-Unis, en soutenant la recherche, les bourses d'études et les publications relatives aux études turques.

L'ITS s'est développé avec succès et ses travaux ont contribué au développement des relations entre la Turquie et les États-Unis.

Les affaires de l'ITS sont dirigées par le Conseil Supérieur d'Administration.

Le Conseil Supérieur d'Administration est composé d'hommes d'affaires et de chercheurs turcs et américains reconnus pour leur spécialisation en la matière. Le Conseil Supérieur d'Administration se réunit périodiquement et prend acte à la majorité simple. Comme il convient pour toute institution de recherche, l'ITS et son conseil cherchent à opérer de façon transparente et objective.

En tant que Président honoraire du Conseil de l'ITS, le seul droit de l'Ambassadeur turc est d'assister aux réunions du Conseil Supérieur et d'offrir, si nécessaire, son point de vue sur des sujets qui relèvent de son gouvernement. En tant que Président honoraire, l'Ambassadeur turc n'a pas de prérogative de vote et il n'a pas autorité pour nommer ou licencier tout membre du Conseil ou d'approuver ou de rejeter toute demande de bourse.

Dans une lettre datée du 13 décembre 2006, le Président du Conseil alors en place, le Professeur Donald Quataert a informé le Conseil Supérieur de Direction, y compris le Président honoraire, de sa décision de démissionner de son poste de Président de l'ITS.

Dans la lettre ci-jointe, adressée au Prof. Quataert, datée du 18 janvier 2007, l'Ambassadeur turc en sa qualité de Président honoraire, a exprimé son regret concernant cette décision, soulignant l'importante contribution du Prof. Quataert à l'ITS et il a mentionné son désir sincère de continuer à entretenir une bonne relation avec lui dans le futur.

Les déclarations prétendant que l'Ambassadeur turc ait pu exercer une influence quelconque pour forcer le Prof. Quataert à démissionner sont infondées et mensongères. Ni le gouvernement turc ni l'Ambassade turque n'ont exercé de pression sur l'ITS, car une telle interférence violerait le principe de la liberté de la recherche, que le gouvernement turc et l'Ambassade turque ont fait respecter sérieusement et systématiquement. Le gouvernement turc et l'Ambassade turque seront les premiers à défendre l'ITS face à une telle pression.

Contrairement aux assertions récentes, l'Ambassadeur turc n'a pas appelé le Prof. Quataert pour réprouver un article qu'il avait écrit sur un livre, et dans lequel il donnait son avis sur les événements de 1915. De fait, suite à la publication de cet article, l'Ambassadeur turc avait appelé le Prof. Quataert pour lui demander la raison de ce changement d'opinion sur cette dispute historique, puisque Mr. Quataert n'avait précédemment pas considéré que les événements de 1915 constituaient un génocide. Le Prof. Quataert a répondu que sa critique du livre avait été mal comprise. L'Ambassadeur turc a alors suggéré au Prof. Quataert, que, s'il était mal compris, il devrait naturellement corriger par écrit ce malentendu. L'Ambassadeur turc a expressément ajouté que quelle que soit la décision du Prof. Quataert, que cela concerne la correction du malentendu ou son interprétation de l'histoire, il la respecterait. Le Professeur Quataert n'a pas pris acte de la suggestion de l'Ambassadeur.

Il est important de noter que pendant la conversation de l'Ambassadeur turc et du Prof. Quataert, il n'y a eu absolument aucune mention du financement de l'ITS ou du maintien à son poste du Prof. Quataert au Conseil de l'ITS.

La démission du Professeur Quataert en date du 13 décembre 2006, est donc entièrement volontaire.

©Traduction C.Gardon pour le Collectif VAN - 10 juillet 2008 - 10:00 - http://www.collectifvan.org


Lire aussi:

L'Institut des Études Turques sur la sellette


La Turquie bâillonne les historiens


Génocide arménien : la Turquie lâchée par ses historiens




Retour à la rubrique


Source/Lien : Turkish Embassy



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org