Aujourd'hui : Samedi, 30 mai 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Campagne dÂ’excuses en Turquie : les nationalistes furieux
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN vous propose la traduction de cet article en anglais publié dans Today’s Zaman daté du 6 décembre 2008. La presse turque rend compte des véhémentes protestations des nationalistes turcs, outrés par les propos d’un groupe d’intellectuels turcs qui se sont récemment excusés publiquement pour “le grand désastre que les Arméniens ottomans ont subi en 1915”. En Turquie, « ne serait-ce que discuter des revendications arméniennes de génocide commis sous l’Empire ottoman, est passible d’arrestation » souligne le Today’s Zaman. Le député du Parti du Mouvement Nationaliste (MHP) pour Erzurum, Zeki Ertugay, a accusé les signataires d’être dans “un état d’hystérie”, état qu’il connaît bien lui-même puisqu’il a affirmé que « ce n’étaient pas les Arméniens qui avaient souffert à cause des Turcs ottomans, mais les Turcs qui avaient été agressés par les Arméniens »… No comment.




Zeki Ertugay, député du Parti du Mouvement Nationaliste (MHP) pour Erzurum


Les nationalistes réagissent aux excuses courageuses des intellectuels

Les nationalistes de Turquie sont outrés des propos d’un groupe d’intellectuels turcs qui se sont récemment excusés publiquement pour “le grand désastre que les Arméniens ottomans ont subi en 1915”, dans un pays où ne serait-ce que discuter des revendications arméniennes de génocide commis sous l’Empire ottoman est passible d’arrestation.

La réaction à la pétition - initiée par un groupe dÂ’intellectuels, mené par les professeurs très prisés Baskın Oran et Ahmet İnsel et les journalistes Ali Bayramoğlu et Cengiz Aktar, qui se sont excusés personnellement pour la déportation forcée des Arméniens de chez eux au centre de la Turquie en 1915 - a montré encore une fois le courage quÂ’il faut avoir pour exprimer publiquement ses opinions peu conformes en Turquie, en particulier lorsque ces opinions contredisent lÂ’idéologie officielle.

Dans une interview téléphonique accordée au Today’s Zaman, le député du Parti du Mouvement Nationaliste (MHP) pour Erzurum, Zeki Ertugay, a accusé les signataires d’être dans “un état d’hystérie.” Il a souligné le fait que ce n’étaient pas les Arméniens qui avaient souffert à cause des Turcs ottomans, mais les Turcs qui avaient été agressés par les Arméniens. “Erzurum a souffert le plus de cette cruauté. Tout foyer a en mémoire le massacre de personnes par les Arméniens. Je tiens ces excuses faites aux Arméniens comme une insulte à la nation turque. Les gens qui se qualifient d’intellectuels ne connaissent pas leur propre histoire. Un fait honteux tel qu’un génocide n’a jamais eu lieu dans l’histoire de la nation turque. Si quelqu’un doit s’excuser, ce sont les Arméniens et les États occidentaux qui ont dressé les Arméniens contre les Turcs en leur promettant un État."

Behiç Çelik, un député du MHP de Mersin, est tout aussi furieux. "Il est impossible de dire que ces personnes sont des intellectuels. Les soi-disant intellectuels qui tentent de s’excuser auprès des Arméniens ne connaissent pas le passé. Ils ne connaissent pas l’histoire. Il n’y a jamais eu de génocide dans l’histoire de la nation turque. S’excuser même pour les déportations n’est pas acceptable, parce que des déportations ont été menées par de nombreuses nations, pas par la Turquie uniquement. Les États-Unis ont déporté des Américains de souche, la Russie a déporté les Kazaks et les Tatares de Crimée. Leurs intellectuels ne se sont jamais excusés auprès de quiconque."

La presse ultranationaliste et ses experts sont aussi furieux. Le quotidien Yeni Çağ (New Age) parle de la pétition comme dÂ’une "campagne diffamatoire envers la Turquie." Yusuf Halaçoğlu, un ultranationaliste bien connu, qui a dirigé la Société dÂ’Histoire Turque (TTK), a dit que la cible réelle ici est liée à la nouvelle politique étrangère de la Turquie, qui a débuté début septembre avec la visite à Erevan du Président Abdullah Gül et du Ministre des Affaires étrangères Ali Babacan, qui ont assisté au match de football entre les équipes nationales de Turquie et dÂ’Arménie. "Le but ici est de fomenter une opinion publique pour faire passer cette initiative au niveau suivant", a dit Halaçoğlu.

Il a dit que seules 22 000 personnes étaient mortes avant 1915, l’année de la déportation. "S’excuseront-ils pour cela aussi? Ou est-ce que les Arméniens annonceront-ils avec qui ils ont coopéré lorsque l’Empire ottoman se battait contre les grandes puissances mondiales ? Annonceront-ils publiquement combien d’Arméniens faisaient partie des armées russes et françaises à l’époque ? Les Arméniens, un peuple qui a coopéré avec l’ennemi dans son propre pays, ont perdu cette guerre. Voilà l’état de fait aujourd’hui", a-t-il dit.

LÂ’historien Cemalettin Taşkıran a été cité par les journaux nationalistes : "Ceci est la plus grande trahison faite à nos ancêtres." Taşkıran a dit que la campagne avait été lancée pour blesser lÂ’unité de la nation turque et pour préparer le chemin à une éventuelle reconnaissance par la Turquie, des revendications arméniennes de génocide.

Le groupe d’intellectuels appelle d’autres personnes à signer la pétition mise en ligne, qui indique ce qui suit : "Je ne peux en toute conscience accepter l’indifférence envers le grand désastre que les Arméniens ottomans ont subi en 1915, et sa négation. Je rejette cette injustice et, agissant de mon propre gré, je partage les sentiments et la douleur de mes frères et sœurs arméniens, et je m’excuse auprès d’eux."

Les organisateurs de la campagne ont indiqué qu’ils rassembleraient d’abord les signatures d’intellectuels puis qu’ils ouvriraient un site Internet pour réunir des signatures.

La population arménienne en Turquie, avant la création de la République turque a été forcée d’émigrer en 1915, et, selon certains, les conditions de cette expulsion sont la base des revendications de génocide.

TodayÂ’s Zaman
E.BARIŞ ALTINTAŞ, ERCAN YAVUZ İSTANBUL, ANKARA
Samedi 6 décembre 2008

©Traduction C.Gardon pour le Collectif VAN - 8 décembre 2008 - 14:11 - http://www.collectifvan.org


Lire aussi :

Turquie : Pétition d'excuses aux Arméniens




Retour à la rubrique


Source/Lien : TodayÂ’s Zaman



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org