Aujourd'hui : Lundi, 18 novembre 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Turquie : nouvelles arrestations dans les milieux nationalistes
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La police turque a interpellé mercredi 7 janvier 2009 une quarantaine de personnes, dont trois généraux à la retraite, dans le cadre de l'enquête sur le groupe nationaliste clandestin Ergenekon, accusé d'avoir cherché à renverser le gouvernement. Hrant Dink, le journaliste arménien de Turquie, avait été assassiné le 19 janvier 2007 par des hommes de main liés à Ergenekon. Il serait intéressant de savoir si le coup de filet de mercredi fait suite à la campagne d'excuses aux Arméniens, lancée par des intellectuels turcs proches du pouvoir et menacés depuis par les réseaux nationalistes en Turquie. Le Collectif VAN vous propose la traduction d'un article en anglais publié dans le journal turc Hurriyet.


La police turque perquisitionne le domicile d'un ancien procureur lié à l'affaire Ergenekon


La police turque a perquisitionné le domicile de l'ancien procureur général du pays, Sabih Kanadoglu, alors qu'environ 30 personnes ont été placées en détention dans l'affaire controversée Ergenekon.

Au petit matin, la chaîne turque NTV a rapporté que Sabih Kanadoglu avait également été placé en détention lors de l'opération de mercredi, mais cette information a ensuite été réfutée.

Cependant, à l'aube, des policiers sont arrivés au domicile de Kanadoglu à Ankara pour mener une perquisition, déclenchant des spéculations sur sa possible mise en détention.

Kanadoglu avait déposé un chef d'accusation contre le Parti islamiste de la Vertu. Il a ensuite entamé des poursuites judiciaires contre le Parti de la Justice et du Développement (AKP) avant les élections de 2002.

Kanadoglu est connu pour être l'auteur de la formulation juridique qui a empêché Abdullah Gul d'être élu président en 2007, ce qui a ensuite entraîné un référendum.

Autres détenus

Il y a trois généraux à la retraite, deux chercheurs et un journaliste parmi les personnes arrêtées. Les avocats des prévenus ont désigné le Parti en place AKP et les média pro-gouvernementaux comme responsables de ces arrestations.

L'Agence d'État Anatolia (AA) a dit que les arrestations avaient été menées simultanément dans six provinces du pays.

L'affaire, qui divise la Turquie, vise plus de 80 personnes accusées d'avoir formé une organisation illégale pour provoquer une série d'événements qui ouvriraient la voie à un coup d'État militaire. Cependant de nombreuses personnes pensent que le gouvernement utilise l'affaire Ergenekon comme une excuse pour éradiquer l'opposition.

Tuncer Kilinc, l'ancien Secrétaire général du Conseil de sécurité nationale (MGK), a également été arrêté lors de l'opération. Kilinc était membre du MGK lors de l'intervention militaire visant à contrer la politique islamique turque en 1997.

Le dénommé « Processus du 28 février » a commencé par un meeting du MGK dans lequel l'armée a durement menacé le gouvernement formé par le Parti Islamiste de la Prospérité et le Parti de centre-droite de la Juste Voie (DYP), un événement que l'on qualifie de coup d'État post moderne ou light.

Le Parti pour la Justice et le Développement actuellement au pouvoir (AKP) est issu du parti interdit le Parti de la Prospérité.

Kilinc a été placé sous les feux de la rampe avant et après son mandat, et il a déclaré que le pays vivrait un autre "Processus du 28 février" si l'islam politique continuait à augmenter dans le pays.

L'AA a également déclaré que la police avait perquisitionné quatre autres domiciles à Ankara, y compris ceux des généraux à la retraite Erdal Senel et Ibrahim Sahin, ancien responsable de l'Unité d'Opérations Spéciales, créée pour lutter contre le terrorisme. Les propriétaires des quatre domiciles ont été placés en détention après la fin de la perquisition.

Dans la province centrale de Sivas, onze personnes ont été arrêtées et deux grenades ont été découvertes lors de perquisitions conduites dans les domiciles et bureaux des détenus.

L'ancien président du Haut Conseil de l'éducation, le professeur Kemal Guruz, a également été arrêté après la perquisition de son domicile.

Autres détenus

Un journaliste et écrivain anti-gouvernemental connu, le professeur Yalcin Kucuk, a été arrêté lors de l'opération et son domicile a été fouillé. L'avocat de Kucuk a confirmé que son client a bien été arrêté et qu'une perquisition avait eu lieu à son domicile dans le cadre de l'affaire Ergenekon.

"Ils ont pris tous les CD, les livres et les documents du domicile de mon client" a déclaré Levent aux reporters.

De telles actions répressives contre des écrivains sont une atteinte à la démocratie en Turquie, a-t-il ajouté.

"Ceci est le résultat de la campagne de sept mois des médias soutenant l'AKP", a déclaré Dursun Ermis, un autre avocat de Kucuk, aux journalistes alors que son client était placé en détention par la police.

La police a également fait une descente à la Fondation Culturelle et Éducative d'Istanbul (ISTEK), propriété de l'ancien maire d'Istanbul, Bedrettin Dalan. L'ISTEK possède sa propre université et de nombreuses écoles privées. Des perquisitions ont été menées au quartier général de la Fondation et à l'Université Yeditepe.

©Traduction C.Gardon pour le Collectif VAN - 7 janvier 2009 - 07:10 - http://www.collectifvan.org/




Retour à la rubrique


Source/Lien : Hurriyet



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org